• Aventure 2017/1 "Les tribulations de Caméliope T1" Pauline Hirschauer

     

    Auteur: Pauline Hirschauer

    Titre: Les tribulations de Caméliope - T1

    Des banlieusards déjantés jouent au détective en Inde

    Parution: 14 avril 2017

    Nombre de pages: 228

    Auto-édition - Edilivre

    ISBN: 978 2 414 01576 4

    Prix: 14,50€

     

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    Capcity-le-Soubresaut, petite ville de la banlieue parisienne. Caméliope, mère de trois enfants, vient tout juste de divorcer. Au cœur de sa métamorphose de jeune femme, un voisinage épique, un site de rencontre givré et un amour sur bout de trottoir s’entremêlent à une bonne dose d’auto-dérision.
    La fille de sa voisine, dont Caméliope est la marraine, s’envole dans le cadre de ses études pour les Indes. Caméliope découvre alors peu à peu ce pays à travers les mails de sa filleule, jusqu’au coup de téléphone de l’ambassade annonçant sa disparition...
    Les voisins déjantés et solidaires décident alors de partir sur place pour retrouver la jeune fille. Curieuse enquête quasi-policière dans l’immensité vertigineuse du sous-continent indien...

     Mon avis:

    Un livre qui se compose de deux parties mais qui, tout du long, va nous faire voyager et découvrir un pays dont, personnellement, je ne connaissais rien, l'Inde. Dans la première, c'est à travers la correspondance de Ana, la fille de sa voisine, que Caméliope va vivre par procuration la découverte de ce pays. Pas simplement comme un touriste mais comme une personne qui y vit au coeur du peuple, qui n'a pas peur d'ouvrir ses yeux pour tout voir et de faire des recherches pour en apprendre toujours plus. Ana arrive à rendre chaque chose intéressante. Outre cette découverte épistolaire, on va faire la connaissance de Caméliope et ses voisins. Une petite troupe très proche qui ont chacun leur côté déluré, hors norme. C'est à travers les yeux de Caméliope que nous allons vivre avec eux des moments de vie. Certains plus simples que d'autres, des situations rocambolesques. Et puis, fraichement divorcée, on va aussi voir comment elle va décider de retrouver l'amour, une rencontre insolite et un début de relation.

    La seconde commence par une terrible nouvelle, la disparition de Ana. Immédiatement la petite bande va prendre ses dispositions et ensemble, ils prendront l'avion pour aller la retrouver. Là, le récit prend un tout autre rythme. Une tension qui est toujours présente, la peur de ne pas la retrouver et la crainte de comment elle sera. On va voir un nouvel aspect de ce pays, le danger. Mais entre les instants de recherche, il y a aussi l'attente. Et, pendant ce temps-là, Caméliope va pouvoir s’imprégner de toute la beauté dont ce pays recèle. Elle va pouvoir constater, avec ses yeux, tout ce dont lui a parlé Ana. Un voyage qui fera découvrir au lecteur les petits villages ainsi que leurs us et coutumes. J'ai beaucoup aimé, que, tout au long du texte, il y ait des notes de bas de page qui nous apportent des explications supplémentaires.

    L'humour fait partie intégrante du récit. On y découvre des personnes hautes en couleurs avec des noms originaux. On y relate des situations rocambolesques. Et même lorsque les choses deviennent plus sérieuses, le ton de l'humour y est toujours présent par petites notes. De quoi empêcher le lecteur de s'enfoncer trop dans l'aspect dramatique. De l'absurde aussi parfois.

    La narration en elle-même m'a posé quelques soucis. On est souvent plongé dans les pensées et réflexions de Caméliope et ses dernières sont parfois fort abstraites, imagées, rédigées de façon assez poétique. Une manière de raconter à laquelle je ne suis pas habitué et qui m'a parfois demandé plus de concentration pour tout bien décrypter. L'autre point qui m'a posé quelques soucis sont les dialogues en anglais. Je n'ai jamais (à mon grand désespoir), appris cette langue et j'ai donc eu beaucoup de mal à comprendre. Je n'ai d'ailleurs pas tout compris. L'auteur aurait sans doute pu rajouter une traduction en note de bas de page.

    Un dernier mot pour la couverture que je trouve belle et parfaite. On y retrouve quantité de petites images qui ont chacune trait à des moments du récit.

    Un récit qui m'a bien fait voyager, toujours sur le ton de l'humour et avec quelques frissons. J'ai beaucoup aimé.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     

    « Science-fiction 2017/3 "L'effet ricochet" Nadia CosteJeunesse 2017/14 "J'ai avalé un arc-en-ciel" Erwan Ji »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hirschauer
    Vendredi 9 Juin à 17:56
    J'ai découvert une très belle chronique où Marie parvient à dégager très finement les thématiques du roman. Merci pour cette subtilité et cette clairvoyance professionnelle.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :