• Contemporain 2017/12 "Les lumières de Cape Cod" Beatriz Williams

     

    Auteur : Beatriz Williams

    Titre: Les lumières de Cape Cod

    Editions Belfond (Le cercle)

    Parution:1er juin 2017

    Nombre de pages: 400

    ISBN: 978 2 714474 278

    Prix: 21€

     

    Un grand merci à Carine de chez Belfond pour cet envoi

    Synopsis:

     Christina, la troisième sœur de la famille Schuyler, la plus élégante, la plus douce, la plus parfaite. Mariée à Frank Hardcastle, homme politique très influent, Tiny mène une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur bastion. Mais alors que Frank est donné favori pour les élections présidentielles, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c'est d'abord les courriers menaçants d'un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c'est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu'il n'y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames. Et dont l'écho, s'il venait à gronder, pourrait nuire à la réputation irréprochable de toute la famille Hardcastle...
    Les sentiments ont-ils une place dans la course au pouvoir suprême ?

     Mon avis:

    Ce livre fait partie de la saga familiale des soeurs Schuyler. Je n'ai personnellement pas eu la chance de lire le 1er tome mais cela ne m'a en aucun cas empêché d'apprécier cette lecture dans toutes ses nuances. Elle m'a d'ailleurs donné l'envie de découvrir les autres tomes pour en apprendre plus sur les soeurs de Tiny.

    C'est ici cette dernière que nous allons suivre dans les méandres de sa vie de femme d'homme politique pendant les années 60. Une vie dont on va découvrir l'envers du décor. Une période où les femmes ne sont plus aussi dépendantes de leurs époux. Elles ont leurs rêves, leurs ambitions et n'hésitent pas à faire entendre leur voix. J'ai adoré la manière dont Tiny va incarner cette femme moderne. J'ai trouvé très drôle la manière dont elle va s'ouvrir et mettre mal à l'aise sa belle-famille. Cette dernière étant prête à tout pour voir Franck atteindre les plus hautes marches de la sphère politique, ils sont très étouffants autour de Tiny. On lui donne le titre de "Maîtresse de maison" mais la réalité est tout autre. Tiny le découvrira à ses dépens. Une famille qui ne reculera devant rien et se prêtera à de biens sombres agissements peu importe ce que Tiny a à dire.

    Je me suis sentie révoltée contre cette famille où seules des apparences comptent. Où un mari a le droit de tromper sa femme à partir du moment où il n'a de profonds sentiments que pour cette dernière parce que, selon eux, il ne s'agit alors pas réellement de tromperie. Heureusement que la soeur de Tiny, Pepper est là pour la soutenir. Je suis tombé sous le charme de la personnalité de cette dernière. Elle a aussi son secret et elle m'a beaucoup touché.

    Mais cette histoire ne se limite pas à cela. Elle nous raconte aussi l'amour, le vrai. En effet, avant son mariage, Tiny a rencontré un homme, Cap. Ce dernier est revenu de la guerre et étant le cousin de son mari Franck, est plus présent que jamais à ses côtés. De par son honneur rendu à la nation pour son courage, il fait partie intégrante de la campagne politique. On sent toute l'intensité de leurs sentiments et on n'a qu'une hâte, arriver au terme du récit pour savoir si oui ou non ils vont se retrouver. J'ai adoré que, durant toute la lecture, on bascule sans cesse entre présent et passé. Ce dernier va nous ramener à la rencontre entre Tiny et Cap. Le début de leur amour et ce qui a amené Tiny à épouser Franck.

    Alors que j'ai adoré les personnages de Tiny, Pepper et Cap. J'ai par contre eu beaucoup de mal avec Franck. Même si ce n'est pas une personne fondamentalement mauvaise et que certaines choses pourraient nous le rendre attachant, je ne suis pas parvenu à l'apprécier. Il est pour moi, malgré les apparences, un homme qui n'a pas ce qu'il faut où il faut. Il se laisse mener par sa famille pour parvenir à atteindre le rêve auquel son père n'a jamais pu aboutir. Il est lâche sur de nombreuses choses.

    La plume de l'auteur est fluide, agréable, rafraichissante et pleine d'humour. J'ai adoré que, lorsque Tiny endosse le rôle de narratrice, elle s'adresse directement à nous en tant que lecteur. Un récit qui nous emporte et ne nous lâche pas. On a soif de savoir comment les choses vont se conclure, on est captivé par son déroulement. Un récit qui va nous révolter sur certains points mais également nous surprendre par des révélations et rebondissements totalement inattendus. Avec une tension qui va prendre de plus en plus de force sur le terme. J'ai eu peur pour Tiny et c'est à peine si je tenais en place dans mon fauteuil. Une bonne intrigue aussi sur le maître chanteur. Il faut attendre la toute fin pour découvrir qui et le pourquoi de ce chantage.

    Une superbe lecture, un coup de coeur. 

    Ma note:     

     

     

     

    « Fantasy 2017/6 "Artala" Ena FitzbelC'est lundi... que lisez-vous? 2017/35 - Semaine du 28 aout 2017 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :