• Contemporain 2017/7 "Les orphelins du bout du monde" Harmony Verna

     

    Auteur: Harmony Verna

    Titre: Les orphelins du bout du monde

    Editions Belfond (le cercle)

    Parution: 1er juin 2017

    Nombre de pages: 576

    ISBN: 978 2 7144 7395 0

    Prix: 22,90€

     

    Un grand merci au Cercle Belfond pour cette découverte

    Synopsis:

     Au début du XXe siècle, une somptueuse histoire d'amour à l'atmosphère ensorcelante, avec pour toile de fond les vastes plaines de l'Ouest australien, terres ancestrales du peuple aborigène.
    Abandonnée par sa famille dans le désert australien, Leonora est une miraculée. Confiée à un orphelinat, la fillette tisse une amitié aussi forte qu'éphémère avec un petit irlandais rebelle, James O'Reilly. Mais leurs chemins se séparent lorsque Leonora est adoptée par les Fairfield, un couple d'industriels américains.
    Des années plus tard, c'est une belle héritière qui débarque sur les terres australes, au bras de son époux, le séduisant et ambitieux Alex Harrington, chargé de gérer la mine des Fairfield. Mais alors que le couple s'installe dans sa nouvelle demeure de Wanjarri Downs, Leonora croise le chemin de James, embauché pour diriger le ranch. Les retrouvailles sont délicates : leur amitié, toujours aussi forte, doit rester secrète car Alex ignore tout du passé de Leonora. Mais comment résister à cette force qui semble pousser Leonora irrémédiablement dans les pas de James ?
    Leonora veut divorcer, cesser cette mascarade ; ses sentiments pour Alex sont morts. Mais ce dernier mis au défi par sa femme, harcelé par les mineurs qui se mutinent contre lui, va bientôt laisser éclater une violence folle, terrible, dont personne, pas même James, ne sortira indemne...

     Mon avis:

    Un récit qui nous emmène en Australie, dans les plaines de l'Ouest, pendant la seconde guerre mondiale, où on va faire la connaissance de trois protagonistes principaux. Des personnes très différentes qui, par le fruit du destin, vont être amenées à se rencontrer soit pour évoluer ensembles, soit pour apporter une aide précieuse, vitale. Ghan, un mineur boiteux, un homme très droit. C'est lui qui va sauver la vie de Léonora alors qu'elle est toute jeune et mourante dans les plaines arides.  Léonora petite fille abandonnée qui va d'abord se retrouver à l'orphelinat, adoptée par une famille riche et puissante puis mariée à Alex. Et enfin, James qui a grandi à l'orphelinat où il a connu Léo. Il sera récupéré par de la famille mais ne vivra pas la vie dont il rêvait petit.

    Des personnages forts, des personnes entières que l'on va voir évoluer sur de nombreuses années. Alors qu'ils seront souvent séparés, le destin n'aura de cesse de les faire se recroiser. Ils ont en commun de vouloir toujours aider des autres, d'être prêts à mettre leurs propres besoins entre parenthèses pour le bien, la survie d'autrui. De nombreux exemples de cet altruisme peuplent le récit. Une histoire où on va les voir grandir et affronter bon nombreux d'épreuves. Ils n'auront pas une vie de rêve mais cela ne les empêchera pas de toujours tirer le meilleur d'eux-mêmes, de rester fidèle à leurs principes et à leurs idéaux. Survivre dans des milieux, des environnements très différents avec chacun leur forme d'hostilité.

    Autour d'eux gravitent d'autres personnes qui auront également une grande importance dans leurs vies. Elles sont nombreuses et je ne vais pas toutes les citer ici mais je vous parlerais tout de même des Shelby, une fratrie qui a vécu ses peines mais qui ne va pas hésiter à aider James. Comme une seconde famille pour lui. Des personnes d'une grande bonté auxquelles je me suis très vite attaché. Et puis il y a Alex, le mari de Léonora, un être abject qui va lui mener la vie dure. Un jeune homme beau parleur, plein de vices, cruel et souvent au bord de la folie.

    J'ai trouvé l'ensemble très réaliste. On y voit la dure réalité de la vie dans des milieux très différents. Le labeur de la mine et ses conséquences, la guerre pendant laquelle on voit ses proches être appelés au combat ou s'y engager volontairement pour le salaire qui aidera leur famille, la vie difficile au sein de fermes, la volonté de vouloir plaire tout en ayant un sentiment constant de mal faire, de rejet,  la perte de proches, l'entraide fraternelle,... Un récit qui procure des émotions fortes d'amour et de haine. Il m'a mise les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

    Un récit dans lequel je n'ai rencontré aucune difficulté à me plonger. Grâce à une plume agréable, fluide mais également à une belle description des décors j'ai eu l'impression d'y être. Une fois le livre fermé, c'est un peu comme si j'avais vu un film. Une histoire qui m'a emporté et captivé. Il fallait à tout prix que je sache comment ça allait finir et j'avoue avoir eu un pincement au coeur lorsque j'ai tourné la dernière page. Un pavé qui m'a paru bien trop court lorsqu'il a fallu que je quitte ces personnages auxquels je m'étais tant attaché.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     

    « C'est lundi... que lisez-vous? 2017/26 - Semaine du 26 juin 2017Fantastique 2017/9 "Le jour et la nuit - T1" Laëtitia Langlet »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Juillet à 18:43

    Un roman que j'ai fini hier soir et que j'ai dévoré en 2 jours tellement j'étais prise dedans. Si tu as aimé ce livre là, tu peux te lancer dans du Sarah Lark avec sa première trilogie "Le pays du nuage blanc" si tu ne l'as pas lu. Tu vas te régaler aussi ;) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :