•  

    Auteur: Alexandra A. Touzet

    Titre: Le refuge des héritiers - T1 - l'Air

    Editions d'Utoh

    Parution: 24 avril 2017

    Nombre de pages: 324

    ISBN: 979 10 97249 021

    Prix: 15€

    Pour l'acquérir c'est ICI (ebook ou broché)

     

    Un grand merci aux éditions d'Utoh

    pour ce partenariat

    Synopsis: 

     La forêt d’Utoh est le refuge de créatures mystérieuses depuis des millénaires. Annabelle Quibem l’ignore lorsqu’elle décide de s’y installer. Jeune femme discrète et solitaire, elle quitte tout pour commencer une nouvelle vie sur cette presqu’île du bout du monde qui l’attire inexplicablement. Pour elle, c’est un retour à la nature, un repli bienfaisant face à un monde avec lequel elle ne s’est jamais sentie vraiment à l’aise. Et pour cause ! Elle n’est pas tout à fait ordinaire… D’ailleurs, est-ce un hasard si ses yeux reflètent avec une telle intensité la lueur dorée caractéristique des habitants de la forêt ? Son arrivée va bouleverser l'équilibre de la forêt d’Utoh. Pour le pire ou le meilleur…

     Mon avis:

    Comme de l'air, je me suis tout de suite sentie emportée par l'univers de l'auteur. J'ai adoré la manière dont il est présenté, les personnages qui le composent et les décors dans lesquelles ces derniers évoluent. C'est d'une plume très fluide qu'il nous conte, tout en douceur, la rencontre et la naissance de l'amour entre Annabelle et Lucas.

    Deux êtres semblables parce qu'ils ont tous deux une particularité qui fait d'eux des créatures fantastiques. Mais aussi parce qu'ils gardent en eux une profonde blessure les empêchant de se sentir bien dans leur peau ou en société. Ils sont également différents par ce qu'ils incarnent. Je me suis immédiatement attachée à Annabelle qui est une jeune femme très sensible, que l'on remarque à peine et qui cherche à rester invisible. Lucas, lui, aime aussi la solitude mais son physique avantageux attire les regards des dames. Ils vont être attirés l'un par l'autre et se faire du bien. J'ai adoré l'évolution de la romance. Que malgré l'attirance qu'ils éprouvent, ils ne tombent pas facilement dans les bras l'un de l'autre. Deux personnes tourmentées qui auront bien du mal à se laisser aller. Un peu comme s'ils devaient s'apprivoiser. Une romance tout en douceur, très belle.

    Une lecture pendant laquelle j'ai également ressenti de la tension, pour ne pas dire de l'appréhension quant à la suite des évènements. Parce qu'on y suit une personne qui semble quelque peu dérangée. Mais aussi parce qu'un personnage encore plein de mystère, et ne faisant que très peu d'apparitions, laisse en moi un sentiment de crainte. Une petite touche de frisson que j'ai beaucoup aimé.

    Une petite note d'écologie aussi lorsqu'il s'agit de la sauvegarde de la forêt. De la volonté de protection en passant par des labels écolos ou des solutions de développement durable en harmonie avec l'environnement.

    Le côté fantastique m'a totalement séduite. Je n'avais jamais rencontré dans mes lectures passées un pouvoir tel que celui d'Annabelle. Un récit où tout reste très mystérieux aussi bien au niveau des protagonistes que de la forêt d'Utoh. Même une fois la dernière page tournée, on sent que tout est loin d'être révélé et que les lieux aussi bien que les personnes ont encore beaucoup à nous dévoiler. Ce qui me donne d'autant plus envie de découvrir la suite.

    Un quasi coup de coeur.

     

     

    Ma note:   

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Xavier Amet

    Titre: Kafka - T1 - L'éveil

    Auto édition

    Parution: 4 novembre 2016

    Nombre de pages: 504

    ISBN: 978 2 95568 230 2

    Prix: 22€

    Pour l'acquérir c'est ICI (ebook ou broché)

     

    Un grand merci à l'auteur et livraddict

    pour ce partenariat

    Synopsis: 

     Ma vie se résumait à trois choses simples depuis que j'avais quitté papa-maman : mes enquêtes, mes conquêtes et mes combats illégaux. De quoi trouver ma voie, même si les affaires d'adultères commençaient sérieusement à me gonfler. Par chance, une nouvelle affaire me tomba dessus, une affaire de meurtre. De quoi me changer ! Mais je ne savais pas à quel point. Le monde n'était pas ce qu'il paraissait, mais une vaste supercherie manipulée avec patience par les Kùhergos, de véritables monstres n'ayant qu'un objectif : l'extinction de la race humaine. J'aurais pu tourner les talons, continuer à jouer sur ma console de jeu et faire comme si de rien n'était, mais ce n'est pas dans mon tempérament et malgré toutes les révélations sombres et fantastiques que cette enquête m'appris, il y en avait une plus importante que toute. Celle que je cherchais depuis ma naissance : ce que je suis, un Berserker !

     Mon avis:

    On commence ce récit sur un prologue assez percutant avec des êtres abominables dans une période que l'on soupçonne très ancienne. Puis démarre l'histoire et on se retrouve de nos jours, en plein Paris, aux côtés d'un jeune qui va très rapidement nous montrer son aptitude dans les combats. Loin d'être une personne mauvaise, c'est pour lui comme un besoin vital. Un homme que l'on s'imagine très beau et qui rejette les diktats de la société moderne. 

    Un début très terre à terre qui, après qu'un cadavre lui soit tombé dessus, va prendre une tournure bien plus fantastique. Kafka va se mettre à enquêter sur cet homme, il va se faire un devoir de retrouver le tueur. C'est également pour lui, enfin, une enquête qui le booste. L'histoire prend alors un rythme plus soutenu et palpitant. Comme Kafka, on a soif d'en apprendre plus sur toute cette mythologie autour des Kùhergos et Berserker. L'auteur a rendu cette dernière originale, surtout dans sa comparaison aux vampires que l'on connait. On remonte aux sources et l'ensemble est très abouti.

    Kafka a l'art de se mettre en mauvaise posture et c'est Raven qui va, à un moment donné, lui sauver la mise. Cette dernière a également ses particularités et son histoire. Une jeune femme que j'ai très vite beaucoup aimé et admiré. Elle est accompagnée d'un ado et d'un vieil homme dont ne sait pas encore grand-chose. Ces derniers restent assez mystérieux.

    J'ai beaucoup aimé l'intrigue, son déroulement et la manière dont les révélations sont amenées. Il y a néanmoins certains points dont on se doute facilement et des révélations qui ne sont plus vraiment des surprises. Tout au long de la lecture, l'auteur a concocté de belles scènes d'action avec des images parfois assez gores. Des tableaux pour le moins macabres. D'autres passages sont également là pour apporter une touche plus mystérieuse. La plume est entrainante et ne laisse pas de répit. Tout s'enchaine très vite sans que l'on voie le temps passer.

    Un texte plein d'humour avec du sarcasme dans les répliques. On y trouve aussi beaucoup de références à des films connus que ce soit dans les dialogues ou les pensées. Ça apporte une touche de légèreté dans des instants parfois très durs.

    L'auteur aime malmener ses personnages et ne leur rend jamais les choses simples. J'ai d'ailleurs été choqué par le final et me suis demandé comment il a pu oser. Une fin qui n'en est pas vraiment une car de nombreuses questions attendent encore des réponses. La frustration est bien là.

    Vivement que le T2 sorte, je l'attends avec grande impatience.

     

     

    Ma note:   

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Roger Angélo

    Titre: Nouvelles fantastiques d'une journée ordinaire

    Editions Atramenta

    Parution: 28 septembre 2015

    Nombre de pages: 120

    ISBN: 978 952 273 702 1

    Prix: 13,50€

    Pour l'acquérir c'est ICI (ebook ou broché)

     

    Un grand merci à l'auteur pour cet envoi

    Synopsis: 

     Roger Angélo. Une seconde nature. À personnalités multiples.
    Roger, sombre, mystérieux, impressionnant. Un taiseux. Angélo, taquin, farceur, bon vivant. Un éclat de joie.
    Roger Angélo, une identité d’emprunt. Un pseudonyme en forme d’hommage à ses grands-pères fantastiques dont il se sent proche aujourd’hui. Un artiste qui s’accomplit à travers les mots.

    Et que nous racontent-ils, les mots de Roger Angélo ?

    Ils nous parlent du fantastique. Celui imaginé, vécu ou transcendé qui s’immisce depuis bien des lunes dans notre quotidien. En avons-nous seulement conscience ? Nos aïeux savaient, eux, lui accorder crédit.
    Avec mépris, on se met alors à évoquer les superstitions, les croyances d’une autre époque, les récits de grand-mère. Et la vie moderne, avec son arrogant esprit cartésien, balaye le surnaturel, le magique, l’improbable, l’extra-ordinaire d’un revers de manche… à balai. Dommage !

    Ce que nous propose Roger Angélo au gré de ses seize nouvelles, c’est de renouer avec notre imaginaire. Ce lui qui se moque de la logique, de la réalité, du crédible. Après tout, ce n’est qu’une question de point de vue. Une position de perception.

     Mon avis:

    C'est à travers 16 nouvelles que l'auteur va nous présenter des récits où les jours n'auront plus rien d'ordinaire. Fantastiques, étranges ou rationnelles mais tragiques. J'ai trouvé le style de l'auteur très agréable. Toutes cependant n'auront pas eu sur moi le même impact. La plupart sont bien flippantes ou dérangeantes. D'autres par contre m'ont laissé septique parce que je n'ai pas tout compris, que tout ne me semblait pas clair, l'impression qu'il me manquait un élément, que je suis passé à côté.

    J'ai aimé qu'il y ait une belle variété dans les intrigues. Ne pas toujours savoir où l'auteur va nous mener pour se laisser surprendre par la tournure des évènements. Ils produisent en nous de multiples sentiments. La peur, l'effroi tout autant que la compassion. Les protagonistes principaux sont autant ordinaires que fantastiques.

    Une belle découverte. 

    Ma note:   

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Alick

    Titre: Les nécroparieurs

    Editions Rebelle

    Parution: 10 juin 2017

    Nombre de pages: 381

    ISBN: 978 2 36538 60 1

    Prix: 19€

     

    Un grand merci aux éditions Rebelle

    pour ce partenariat

    Synopsis: 

     Les Nécroparieurs sont des êtres anciens et puissants. Ils parient sur la mort des hommes afin de récupérer l'espérance de vie perdue et gagner en pouvoir et en longévité. Une nuit, l'un d'eux décide de briser les règles du jeu.

     Mon avis:

    C'est le second ouvrage de l'auteur que je découvre et, avec le plaisir d'y retrouver les particularités de sa plume, il nous plonge ici dans un univers fantastique assez complexe. Un texte dans lequel, bien que je l'aie apprécié, je ne suis pas parvenue à totalement m'immerger. Ce qui le rend complexe est son côté scientifique dans les explications qu'il nous donne sur les Nécroparieurs, l'Archimage, l'impact qu'ils ont eu sur le monde tel qu'on le connait. On leur doit beaucoup mais maintenant ils se jouent de nous pour leur bon plaisir. Un petit côté mythologique qui m'a bien plu même si pas toujours évident à appréhender dans les explications.

    Dans la première partie du récit, l'auteur prend son temps pour poser les bases de l'histoire, pour nous plonger dans l'univers fantastique qu'il a créé, pour nous présenter les différents protagonistes. Un beau panel de personnalités très variées. Chacun des Nécroparieurs excelle dans un domaine qui lui est propre. Puis vient le moment où le "jeu" commence et là le rythme change, devient plus intense. Les choses ne se déroulent pas comme d'habitude parce que l'un d'eux a plus à y perdre que quelques années de vie. Les Nécroparieurs ne se sont jamais rencontrés et ne se sont jamais affrontés autrement que par le "Jeu". L'objectif est désormais tout autre et la bataille va revêtir une toute autre envergure, bien plus importante et décisive que toutes celles qu'ils ont connues.

    J'ai adoré l'idée même du récit que j'ai trouvé très originale. Un livre qui se réserve néanmoins, de par sa complexité, à un public averti. Même en étant  prise par l'intrigue, je me suis parfois senti perdue. Me trouvant un peu bête de ne pas réussir à bien tout comprendre, ou en comprenant les choses après coup. Un texte qui demande à son lecteur une forte concentration et application.

    Une fin qui ne m'a pas déçue. L'auteur a, une nouvelle fois, réussi à me berner. Je ne pensais pas du tout arriver un tel final avec de pareils rebondissements. L'ensemble du récit est bien construit et l'intrigue efficace.

    Un récit dont la lecture n'est pas simple mais dont l'histoire m'a bien plu.

     

    Ma note:   

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Mélanie De Coster

    Titre: De l'autre côté des mondes

    Auto-édition

    Parution: 22 février 2017

    Nombre de pages: 143

    ISBN: 978 15206 71901

    Prix: 9,50

     

    Un grand merci l'auteur et Livraddict pour

    ce partenariat

    Synopsis: 

     « Les temps changent » affirme l’Homme aux Noix. Les Bâclés ne le contrediront pas, eux les anciens rejetés de la classe, maintenant sauveurs de l’humanité. Ils ne sont pas très nombreux, cinq ou six, selon les versions. Mais ils sont attendus dans Laléa. Avant de rencontrer le Balafré, ils devront éviter des ombres armées de griffes, trouver des fermes invisibles, apprivoiser des êtres de légende... Apprendre, aussi, à reconnaître leurs amis. Laléa a besoin d’eux. Les Bâclés ont peut-être aussi besoin de Laléa. Merlin, leur professeur, sera leur guide dans leur traversée vers cet autre monde. Il sait que son aide ne sera pas suffisante. Et pourtant, il ignore encore qui hurle dans la nuit, et quels animaux se créent dans les secrets des châteaux.

    Les Bâclés avancent...

     Mon avis:

    Lorsque j'ai vu ce livre, j'ai tout de suite été attiré par son synopsis. J'adore les univers fantastiques et je trouvais ce dernier très alléchant. Malheureusement, cette lecture ne fût pas à la hauteur de mes attentes.

    J'ai d'abord était très surprise par le changement de couverture en recevant l'ouvrage. J'ai eu l'impression d'avoir un vieux livre entre les mains avec une présentation qui fait trop amateur. La photo représente bien l'histoire mais ne l'a met pas en valeur ce qui est dommage. Dans un présentoir parmi d'autres, je n'aurai pas été vers celui-ci. Une chose que l'auteur va, selon moi, devoir améliorer.

    La présentation du texte en lui-même ainsi que sa construction ne sont pas idéales. Très condensé sur chaque page, on a cette impression de ne pas avancer dans la lecture. Heureusement que les chapitres, eux, étaient assez courts. Une narration très descriptive sans beaucoup de dialogue. Un autre frein au bon déroulement de la lecture. Surtout que, malgré l'abondance de descriptions, j'ai eu l'impression d'en manquer. Ce qui est important est resté bien trop en surface. Des personnages clés (Merlin, l'homme aux noix par ex.) dont on ne sait que trop peu et qui n'ont pas toujours été bien intégrés au récit. Ils sont là tout d'un coup et on ne comprend pas pourquoi. Trop de questions également qui restent sans réponse. J'ai également ressenti une gêne dans la construction de certaines phrases. Je devais parfois les relire pour bien en comprendre le sens.

    L'idée principale du récit est très bonne. Un univers fantastique original où l'intégration des handicapés l'est également. J'ai adoré le fait que leurs voyages leur permettent de sortir de leur coquille, de s'ouvrir. Que grâce à cela, ils puissent se sentir comme des héros et que, même dans leur quotidien, ça leur donne plus d'assurance. Mais surtout qu'ils puissent marcher et faire tout un tas d'activités dont ils ne pouvaient que rêver. Ce que j'ai le plus aimé, ce sont les "Schlirbs" totalement imprononçable mais tellement mignons.

    La fin de l'histoire m'a choqué, je ne l'ai pas du tout appréciée. Je n'ai pas compris où était l'intérêt à un tel malheur qui n'était, de plus, pas nécessaire à l'histoire. Bien au contraire, elle nous fait détester des personnes que l'on aurait pourtant dû apprécier.

    Un récit avec une bonne idée de départ, une belle intégration des handicapés mais mal exploitée et mal construite. Je suis restée étrangère au récit et n'est pas pu m'attacher aux différents protagonistes.

     

    Ma note:

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique