•  

    Auteur: Mireille Calmel

    Titre : Les lionnes de Venise - T1

    XO éditions

    Parution: 18 mai 2017

    Nombre de pages: 345

    ISBN: 978 2 84563 8532

    Prix: 19,90€

     

     

    Un grand merci Livraddict et XO éditions

    pour ce partenariat

    Synopsis:

     Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.

    Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.

    Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu’elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu’elle recèle le secret du pouvoir absolu.

    Mon avis:

    L'auteur nous plonge dans une aventure trépidante et nous embarque dès les premières pages. Elle mêle habilement le côté roman avec l'aspect historique. On ressent toute sa passion dans les recherches qu'elle a faites et dans la qualité du récit qu'elle a construit autour. Des personnages qui ont vécus à cette même époque et dont l'histoire qui nous ait offerte pourrait avoir été la leur. Le tout avec de belles descriptions qui m'ont permises de voir Venise à travers les mots de l'auteur.

    Lucia est une jeune femme qui, en l'espace d'un instant, d'une tragédie, va tout perdre. Pas défaitiste et surtout dotée de beaucoup de courage, elle sera prête à tout pour retrouver son Père et élucider l'énigme qui est la cause de ses tourments. Même lorsqu'elle fait preuve de bravoure et courage, elle a toujours un petit côté fragile qui donne envie de la protéger. Surtout pour un bel homme qui lui tourne autour.

    Un récit avec une intrigue terriblement efficace. Entre manipulations et rebondissements, elle devient rapidement une course contre la montre. De beaux moments de tension et de batailles qui apportent du piment. Une intrigue que l'on peut suivre de différents points de vue, chacun apportant des éléments de réponse. Cela nous permet également de mieux connaître les différents acteurs.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le style de l'auteur qui se révèle entrainant et palpitant. Je me suis laissé emporter par le récit. Je n'ai pas vu les pages défiler et une fois que la dernière fût tournée, je me suis sentie totalement frustrée de ne pas avoir la suite à portée de main.

     

    Ma note:   

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Ludvik Jean-Denis

    Titre : Le prix de la liberté

    Editions Bod France - Auto édition

    Parution: 9 décembre 2016

    Nombre de pages: 111

    ISBN: 97 2 322132 11 9

    Prix: 14€

     

     

    Un grand merci à l'auteur

    pour sa confiance

    Synopsis:

     Pointeville, 1780. Perturbée par un terrible événement, la vie de Cornelia, une jeune esclave, prend une tout autre allure au sein de l'Habitation Saint-Pierre. L'arrivée de Joseph, un nouvel esclave, l'oblige à prendre des décisions difficiles. La situation politique instable de l'île est une aubaine pour Cornelia qui est toujours en quête d'un trésor inestimable : la liberté. La jeune esclave entame un long chemin vers une contrée inconnue semée d'embûches où sentiments et émotions sont mis à rude épreuve.

    Mon avis:

    L'auteur nous a concocté un ouvrage avec une vraie valeur historique. On ressent tout le travail de recherche et la volonté qu'il a eu de nous offrir un récit qui colle au mieux avec ce qu'ont vraiment vécu les esclaves mais aussi la situation politique de l'époque. Il nous dépeint la vie au sein des maisons, la cruauté et la vanité des maîtres. Mais également la dureté du travail quotidien et les châtiments infligés en cas de manquement, de désobéissance. Certains passages sont d'ailleurs très durs. Une lecture qui me donne le sentiment d'avoir appris quelque chose, d'être plus instruite sur ce qu'était l'esclavage de l'époque.

    Maintenant, pour ce qui est du côté "roman", je pense qu'il n'a pas été bien intégré au reste du texte. J'ai eu quelques difficultés à ressentir un véritable attachement pour les personnages. Un récit qui se déroule sur une très longue période mais qui est pourtant très (trop) court. Je n'ai pas le sentiment d'avoir véritablement fait connaissance avec les différents protagonistes. Je pense que certains passages auraient pu être plus exploités, rallongés. J'aurais aimé que l'histoire d'amour entre Cornelia et Joseph soit plus développée, vivre un peu plus leur quotidien. Je me suis d'ailleurs mise à ne plus apprécier Cornelia tant je ne parvenais pas à comprendre ses décisions. Il me manquait des éléments.

    Ce qui m'a également posé quelques soucis durant ma lecture, c'est la présentation et la construction du texte. J'ai souvent eu le sentiment de passer du coq à l'âne d'une ligne à l'autre. A parfois avoir l'impression d'avoir manqué un épisode ou qu'une phrase n'a pas été placé à la bonne place dans le texte. C'est d'ailleurs assez troublant de voir que l'auteur ait choisi de laisser plusieurs pages blanches (juste des dates) en plein coeur du récit, mais qu'il n'est pas intégré plus d'alinéas sur le reste du texte.

    Un récit riche sur son aspect historique mais trop survolé sur le côté roman. 

    Ma note:  

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Monica Hesse

    Titre : Une fille au manteau bleu

    Editions Gallimard Jeunesse

    Parution: 27 Octobre 2016

    Nombre de pages: 352

    ISBN: 978 2 07 066845 8

     

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Amsterdam, 1943. Hanneke sillonne les rues de la ville afin de dénicher des marchandises au marché noir. Un jour, une cliente lui fait une requête particulière, retrouver une jeune fille juive qu'elle hébergeait et qui a disparu. En recherchant la prénommée Mirjam Roodvet, Hanneke découvre les activités secrètes des réseaux d'entraide aux familles juives et entre à son tour dans la clandestinité.

    Mon avis:

    Un récit qui nous emmène en pleine seconde guerre mondiale, dans la ville d'Amsterdam occupée par les nazis. De nombreux livres ont déjà été écrits sur cette période mais peu de romans ont été principalement centrés sur la résistance. A travers ce récit, l'auteur va nous montrer plusieurs formes de résistance, de la plus anodine à la plus dangereuse.

    Henneke en est la principale protagoniste. Une jeune fille qui a pris en charge sa famille, qui n'a pas hésité à se mettre en danger pour lui apporter de quoi vivre. Elle fait du marché noir. De fil en aiguille, suite à certaines rencontres mais surtout à une demande particulière,  elle va découvrir une autre facette bien plus dangereuse de la résistance. Celui de cacher des personnes juives au cœur même de son foyer, celui de donner des bébés juifs à des familles qui ne le sont pas pour que ces derniers aient une chance de survie, celui de fabriquer de faux papiers,.... Pour de telles activités, c'est la mort qui attend celui qui se fait prendre. Tout au long du récit, j'ai trouvé Henneke très forte. Je l'ai admirée pour son courage et toute la détermination dont elle est capable. On lui a demandé de retrouver une jeune fille au manteau bleu et elle sera prête à se mettre elle-même en danger pour y arriver.

    Une foule d'autres protagonistes sont également acteurs de ce récit. Des personnes du même âge que Henneke mais également des plus jeunes ou plus âgés. C'est tout un réseau de personnes juives et non juives qui vont l'aider à mener sa quête à bien. Un peu comme une enquête policière, un aspect du récit qui m'a totalement captivée. Un côté palpitant et haletant lorsqu'ils se mettent en danger, lorsqu'ils se retrouvent face aux soldats et qu'ils doivent trouver de bons mensonges pour ne pas se faire prendre.

    L'intrigue principale est très bien construite, les évènements s'enchainent parfaitement. Une fois qu'on est pris dans l'histoire, on s'attache aux personnages et on est tenu par le déroulement. Aucune place à l'ennui, les pages défilent sur les diverses investigations et rebondissements. J'ai trouvé qu'ils étaient tous très vrais dans leurs réactions et leurs sentiments. A en avoir les larmes aux yeux sur certains passages plus intenses.

    Un récit poignant et une intrigue efficace. A la limite du coup de cœur.

     

    Ma note:  

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Eric Costa

    Titre: Aztèques - T1 - Harem

    Auto éditions

    Parution: 2017

    Nombre de pages: 316

    ISBN: 978 21 5205 7339 7

    Prix: 11,99€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

     Une jeune esclave peut-elle faire tomber un Empire ?

    Lorsqu'elle retrouve son village en feu et son chien éventré, Ameyal se jure d'exterminer les Aztèques qui les attaquent. Mais son courage et sa volonté ne peuvent rivaliser contre les guerriers.

    Elle perd tout, famille, amis, son village est détruit et elle est emportée.

    Rabaissée à l'état d'esclave, plongée dans un harem où les intrigues font loi, où sauver sa peau se joue derrière chaque porte, Ameyal doit faire face aux pires injustices, trahisons et humiliations.

    Au-delà de ces épreuves, une question s'impose : existe-t-il un cage assez grande pour retenir la fille de l'aigle ?

     Mon avis:

    Un récit qui nous plonge en plein coeur de la civilisation Aztèque et de leur Harem. Grâce à une plume très agréable et addictive, l'auteur nous embarque dans une aventure prenante et palpitante.

    On va y faire la connaissance d'Ameyal, une enfant d'à peine 13 ans. Un âge qui m'a surprise tant elle est doté d'une force de caractère inouïe, d'un courage énorme, de beaucoup de détermination et d'un bel esprit tactique. Lorsque son village va être attaqué, lorsqu'elle va être vendue puis se retrouver esclave au sein du Harem, jamais elle ne baissera les bras. Un petit bout de femme qui m'a énormément impressionnée, pour laquelle j'ai eu de grosses frayeurs et que j'ai admirée.

    Dès le départ, on plonge au coeur de l'histoire et le ton est donné. On sait que le récit que l'on vient de commencer sera intense et parfois difficile à lire. L'auteur y décrit très vite et régulièrement durant l'aventure des scènes sanglantes et atroces. Le monde Aztèque est un monde où aussi bien les hommes que les femmes sont des êtres barbares. Un point qui me fait dire que ce récit n'est pas, même si son héroïne est très jeune, à mettre entre les mains de lecteurs trop jeunes. A ne surtout pas confondre avec un livre jeunesse, on sent que l'auteur a voulu nous montrer ce qu'était vraiment cette civilisation et leur mode de vie, sans enjoliver.

    Une vie au sein du Harem qui est loin d'être simple. L'auteur nous dépeint un environnement géré par les femmes, toutes prêtes à commettre le pire pour attirer l'attention du Maître. Chacune avec un statut qui lui confère des privilèges et/ou obligations, et toutes qui aspirent à atteindre le sommet. Un univers où la manigance et la sournoiserie font loi. Ameyal qui, elle, n'aspire qu'à retrouver sa liberté, va se retrouver embarquée au coeur même des conflits internes. Essayer d'acheter les gardes, aider les concubines ou les épouses dans leurs agissements, devenir leur arme, le seul moyen pour elle d'atteindre la sortie. On peut dire que l'auteur ne lui laissera pas le moindre répit, elle va se mettre en danger, va subir des châtiments, des tortures. Pourtant, elle parviendra toujours à garder la tête haute et sera toujours nourrie par la même détermination.

    Un récit sans temps mort. Il se passe toujours quelque chose qui nous plonge plus encore dans cette intrigue très bien construite. On sent que l'auteur a fait des recherches. Son récit est peuplé de mots Aztèques et grâce au lexique joint au texte on ne s'y perd pas. J'ai néanmoins eu, à 2-3 reprises, l'impression d'avoir manqué une page lorsque j'en tourné une.

    Cet ouvrage est pour moi une très belle découverte qui m'a fait sortir de ma zone de confort et fait passé un excellent moment. J'ai hâte que la suite sorte car à la toute fin, l'auteur a inclus la phrase qui tue, celle qui indique que tout est loin d'être fini et que de nombreuses difficultés attendent Ameyal.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    1 commentaire
  • Auteure: Christine Féret-Fleury

    Saga: Les Intrigantes

    T1 - Rivales

    Editions Hachette

    Parution: Mai 2015

    Nombre de pages: 220

    ISBN: 978 2 01 203877 6

    Prix: 15,90€

    Synopsis:

    Versailles est en émoi! Versailles se pâme!
    Une nouvelle venue défraie la chronique: c'est une magnifique rousse flamboyante, qui se fait appeler Rouge et dont nul ne sait rien.
    Le célèbre couturier Claude de Chinelle la prend sous son aile, il en fait son modèle, sa muse.
    Les jalousies se déchaînent, les rivalités se déclarent: Rouge attise toutes les passions.
    Ni la belle Élise de la Valle, ni le ténébreux Philippe de Saint-Agrève ne parviennent à percer son secret.
    L'une la déteste, l'autre l'adore, mais Rouge demeure insaissable...

    Bienvenue dans les coulisses de Versailles. Laissez-vous initier aux plus sulfureux secrets d'alcôves. Piquantes, insolentes, sensuelles: les intrigues de la cour du Roi-Soleil comme vous ne les avez jamais lues...

    Mon avis:

    Ce qui m'a d'abord plu c'est la couverture du roman. Et encore, vous ne voyez là qu'un seul côté. Sur chaque face la photo d'une intrigante que l'on fini par identifier comme étant Rouge et Elise.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à plonger dans le monde de Versailles. Surtout que la plume de l'auteure est en parfaite concordance avec l'époque.

    Je dois d'ailleurs avouer que j'avais parfois du mal à comprendre les réflexions (si je peux les appeler ainsi) qui ponctuent le récit entre les chapitres.

    Versailles est un endroit où la bourgeoisie veut se montrer, où les jeunes femmes, les intrigantes, cherchent un bon parti à épouser tout en prenant du bon temps.

    Des femmes qui ne veulent pas de concurrence lorsqu'elles convoitent et qui ont des secrets.

    Ce premier tome lance une grosse intrigue. Pas le moins du monde élucidée à la fin du récit, ce qui est très frustrant. Surtout lorsque l'on a pas encore la moindre idée de ce qu'il en est.

    Outre le fait que l'on y fait la connaissance des différents personnages, on y vit aussi une aventure. Rouge et Elise vont être embarquées dans un défit. Défit qui devient personnel pour les deux jeunes femmes. Mais pas forcément pour la même raison.

    Elles ont toutes deux un passé commun mais on ne sait pas encore de quoi il en retourne. Surtout qu'elles ne se connaissent pas.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce premier tome et j'ai hâte que la suite sorte.

    Ma note:   

    Me suivre 

     

      Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique