• Jeunesse 2017/9 "Le collège des éplucheurs de citrouilles" Laure Deslandes

     

    Auteur: Laure Deslandes

    Le collège des éplucheurs de citrouilles

    Editions Ecole des Loisirs

    Parution: 25 janvier 2017

    Nombre de pages: 320

    ISBN: 978 2 211 23100 8

    Prix: 17€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     En apprenant son entrée en cinquième au collège des Museaux, Elliott avait trouvé le nom de l'établissement plutôt marrant, il s'était même dit qu'il allait pouvoir y changer de vie, en finir avec ses ennuis. Tu parles ! La vie risque d'être longue ici. Il n'y a pas de réseau, pas de wifi. Des profs complètement barges, des élèves nourris au quinoa qui trouvent normal d'apprendre l'estonien en LV1 ou de grimper aux arbres en EPS. De plus, quelqu'un a fouillé sa chambre, et il sait bien ce qu'on y cherchait : un objet précieux qu'il a caché dans ses bagages, un souvenir de son ancienne vie....

     Mon avis:

    Un livre jeunesse avec des enfants, pas encore tout à fait des adolescents. Deux univers qui vont s'opposer. Des jeunes à problèmes que plus aucun autre collège ne veut voir dans ses rangs. Et puis les jeunes du coin. Un internat qui est une nouveauté pour le Collège des Museaux, un établissement particulier, qui n'a pas grand-chose de commun avec les autres. Des professeurs et des cours originaux. Ici, on privilégie l'achat de marionnettes de grandes valeurs aux ordinateurs. Même les punitions n'ont rien de commun avec ce que l'on connait. Et s'il n'y avait que le Collège... car c'est tout le village qui semble vivre dans un autre temps. Internet n'existe pas. Une communauté qui vit de manière très simple. J'ai adoré cette idée de décor totalement originale et rafraichissante. Tout a été pensé dans les moindres détails et bien présenté. Une autre manière de vivre que l'auteur a rendue belle. Parce que les personnes qui le composent sont attachantes, entières. Un peu délurées aussi. Tout ce qu'il faut pour nous faire rire.

    Les nouveaux venus auront bien du mal à s'intégrer et surtout s'adapter. Les jeunes du village auront aussi des difficultés à voir leur mode de vie perturbé. Pourtant, ils feront tout leur possible pour les aider à s'acclimater. C'est surtout Elliot et Péline que nous suivons durant cette aventure. Deux jeunes que tout oppose et qui vont pourtant s'attacher l'un à l'autre. Je les ai trouvés très touchants dans leur manière d'être ensemble et les sentiments qu'ils expriment. Une romance d'enfants qui donne le sourire aux lèvres.

    Elliot souffre beaucoup depuis la perte de son père et surtout la venue de Vince, le nouveau copain de sa mère. Cette dernière est un peu perturbée et se laisse trop facilement influencée par cet homme abject. Ce dernier s'est mis en tête de récupérer ce à quoi Elliot tient le plus, un colibri d'une grande valeur. Aussi bien pécuniaire que sentimentale car c'est un cadeau de son père. Un petit côté danger qui donne du piment au récit. Parce que Vince est une personne déterminée et qu'il est prêt à tout.

    Péline est une jeune fille originale qui vit avec une mère originale dans une maison qui l'ait tout autant car teintée de la personnalité des deux femmes. Malgré le fait qu'elle ne se sente pas super bien dans sa peau, elle fait preuve d'une grande force de caractère. Elle mettra tout en oeuvre pour se faire remarquer par Elliot et ensuite pour l'aider à cacher et protéger son Colibri.

    Un récit qui nous montre que vivre d'une manière différente n'est pas une mauvaise chose. Que l'on peut apprendre tout aussi bien qu'ailleurs même si les profs sont dingues. Que même les brutes peuvent se trouver une vocation là où on les attend le moins. Avec une petite touche de danger et de romance pour plaire encore plus au lecteur. Une lecture qui m'a fait passer un très bon moment.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     

    « Jeunesse 2017/8 "Mon futur en replay" Louise RevoyreContemporain 2017/4 "Des petits biscuits pour la timidité" Errol Sabatini »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :