•  

    Auteur: Lucile Caron-Boyer

    Titre: Mon petit coeur de pierre

    Editions Librinova / Auto édition

    Parution: 13 avril 2017

    Nombre de pages: 224

    ISBN: 978 1026 2102 07

     

     

    Un grand merci à l'auteur

    pour sa confiance

    Synopsis:

     Marion a quatorze ans, un meilleur ami qui s'appelle Tom et un coeur de pierre. Du moins, c'est ce que Tom lui dit souvent, et peut-être qu'il n'a pas tout à fait tort. Cette année, elle rentre en troisième, retrouve son collège, ses camarades de classe, ses habitudes. Rien à signaler donc. Enfin si, peut-être. Le nouveau, Alex, produit sur elle un effet bizarre quand il lui sourit. Et puis il y a ce prof de SVT qui lui rappelle furieusement quelqu'un... Un roman qui parle d'adolescence, de la difficulté d'être différent, et d'amitié. À moins que ce ne soit d'amour, tout simplement.

     Mon avis:

    Ce récit est le genre de livre jeunesse que je trouve parfait. Tout d'abord parce qu'il est très bien écrit. La plume de l'auteur est fluide et accessible. Elle nous embarque dès les premières pages et on ne voit plus le temps passer.

    Ensuite, pour la qualité des protagonistes. Des personnes entières pour lesquelles on ressent immédiatement un profond attachement. J'ai adoré la personnalité de Marion. Elle a du caractère et, en même temps, elle garde en elle une profonde blessure du fait qu'elle n'ait jamais connu son père. Tom, son meilleur ami qui, suite à un passé douloureux, ne parvient pas à ce voir tel qu'il est, le charme qu'il dégage. La maman de Marion qui a eu la force d'élever seule sa fille et qui, maintenant que cette dernière est grande, va pouvoir repenser à ses ambitions. Son oncle, pas forcément un modèle mais une personne toujours présente. Et puis, Ethel, une vieille dame encore très jeune dans sa tête. Un superbe panel pour une très belle histoire.

    Enfin, un livre qui parle de sujets importants, que nombre d'adolescents vivent. Il y a le fait que Marion ait grandit sans son père et qu'elle pense l'avoir retrouvé. Toute la difficulté qu'elle aura à aborder le sujet avec sa mère et à quel point le manque d'explications va la miner. Surtout que sa maman commence à reconstruire sa vie et lui présente un homme. On ira jusqu'à ce mettre à la place de cet homme et de la difficulté d'intégrer une famille. L'auteur nous parle aussi de la méchanceté gratuite et du harcèlement scolaire. Elle nous montre qu'il peut commencer très jeune. Qu'il risque de changer la nature profonde de la victime, de dénaturer le regard qu'elle porte sur elle-même et qu'il est important pour cette dernière d'être bien entouré. Et puis, un livre jeunesse ne serait pas complet sans une once d'amour. J'ai adoré voir les principaux intéressés se laisser surprendre par leurs sentiments. Une romance toute mignonne.

    Un livre qui aborde beaucoup de choses et où chacun des thèmes abordé l'est de manière correcte. Un récit qui fait du bien et pendant la lecture duquel on a toujours un petit sourire. De belles notes d'humour mais également des moments plus sérieux, de doute. Une histoire qui reflète la réalité. Beaucoup de justesse pour ce texte qui m'a conquise.

    Un gros coup de coeur.

    Ma note:    

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Orianne Charpentier

    Titre: Rage

    Editions Gallimard (Scripto)

    Parution: 16 mars 2017

    Nombre de pages: 112

    ISBN: 978 2 0750 8255 6

     

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     RAGE... C'est le surnom que son amie lui a donné.
    C'est désormais ainsi qu''elle se nomme, pour oublier son prénom, ce nom d'avant, celui de son enfance, d'avant l'exil, la déchirure. Son pays d'origine, on ne le connaîtra pas.
    Il nous suffit de deviner que Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et voilà réfugiée en France, sans plus de repères, ni de famille. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Mais un soir, sa route croise celle d'un chien - dangereux, blessé, visiblement maltraité. Désormais, sa propre survie passe par celle de l'animal...

     Mon avis:

    Une histoire avec une intensité et une profondeur à laquelle je ne m'attendais pas du tout. L'histoire d'une jeune femme qui a vécu l'enfer et dont les souvenirs l'empêchent d'avancer, de s'imaginer l'avenir. Jusqu'à cette nuit où tout va changer. Une fête à laquelle elle ne voulait pas se rendre parce qu'elle a peur des hommes, peur de tout ce qui pourrait s'y passer. Mais cette fameuse nuit, elle fera deux rencontres. La principale étant celle d'un animal blessé, elle va se reconnaître en lui et cette fois, elle sera celle capable d'aider, de protéger, de secourir. Une rencontre insolite qui va faire office pour elle de thérapie, va l'obliger à sortir d'elle-même pour aider.

    Elle fera également la rencontre de Jean. Alors qu'elle était pleine de méfiance envers lui, il va comprendre l'attachement envers la chienne, sa volonté de vouloir l'aider et va tout mettre en œuvre pour qu'elle aboutisse. Un soutien inattendu et inespéré. Un garçon qui va essayer de la comprendre, sans la juger. Il n'aura également pas peur de lui dire le fond de sa pensée. En même temps qu'elle va vouloir apprivoiser la chienne, ce chien de combat blessé mais pourtant très dangereux, Rage va elle-même se faire apprivoiser par Jean. Une nuit dans la vie d'une jeune femme, une nuit qui sera synonyme pour elle de renaissance. Une nuit qui va lui redonner l'espoir, la croyance en l'avenir.

    Une histoire courte mais très prenante. Au fil des pages on va aussi en apprendre plus sur ce qui a fait de Rage celle qu'elle est. Une profonde blessure dont elle garde les causes en elle. Qu'elle a beaucoup de mal à raconter, jusqu'à ne plus être capable de dire son propre prénom. L'auteur réussi à créer chez son lecteur une profonde empathie pour cette jeune femme réfugiée. Et ce, alors même qu'il ne nous raconte pas tout en détails. Ce qui n'est d'ailleurs pas nécessaire car on se l'imagine très bien. Ça donne une certaine pudeur au texte.

    Un récit poignant et émouvant, un coup de cœur.

     

    Ma note:    

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Anne Percin

    Titre: Comment maximiser (enfin) ses vacances

    Editions du Rouergue

    Parution: mai 2017

    Nombre de pages: 395

    ISBN: 978 2 8126 1272 5

    Prix: 14,90€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Maxime Mainard, le héros de la trilogie «Comment (bien) rater ses vacances», est de retour en 4e saison. Il a bien eu son bac, raté son admission à Sciences Po… mais a trouvé un contrat sur la Côte Atlantique pour jouer avec son groupe de rock. Pour l’occasion, il embarque toute sa bande, petite copine et sœur comprises, pour quinze jours à l’océan. Des vacances à nouveau délirantes. Sea, sex and rock’n’roll pour les ados !

     Mon avis:

    Je tiens d'abord à préciser que je n'ai pas lu les précédents volets de cette série et que cela ne m'a en aucun cas empêché de me plonger de d'apprécier cette lecture. Il est régulièrement fait référence à des évènements passés où on nous indique quel autre tome lire pour en savoir plus mais on sent que l'auteur a voulu que cette lecture puisse se faire sans. 

    J'ai adoré la narration. C'est l'acteur principal du récit qui nous raconte son aventure avec de beaux mots mais aussi de l’argot, la manière de parler de jeunes de son âge tout en restant toujours très correct. Beaucoup d'humour dans les dialogues, j'ai beaucoup aimé lorsque qu'il s'adresse directement au lecteur et en vient même à le charrier. C'est drôle, rafraichissant et nous aide d'autant plus à nous immerger dans l'histoire.

    Maxime va nous raconter sa première tournée musicale. Pour la première fois, il part avec son groupe pour jouer sur une vraie scène lors d'un festival. Ça l'enchante mais lui fait également peur et lorsque Maxime stresse, il le fait à fond. Un chouette groupe composé de personnes venant d'univers différents mais unis par leur amour pour la musique. Ils seront également accompagnés par les amis de toujours de Maxime et sa petite soeur. Une belle bande, une belle cohésion entre eux.

    Une aventure qui nous offre beaucoup de moments de franche rigolade avec des situations incongrues, rocambolesques. Ils adorent rigoler, s'amuser dans n'importe quel type de situation, faire des blagues, mais sans dépasser les bornes en devenant moqueur ou méchant. Et puis, avec un flic dans la bande, il faut tout de même se tenir un minimum à carreaux. Ils font souvent preuve de maturité et assument lorsqu'ils ont agi comme des enfants. Nous allons également vivre quelques moments d'angoisse lorsque la petite soeur va partir à l'aventure. Et puis de la romance, des amourettes de vacances.

    La manière dont s'enchainent et sont présentés les évènements m'a beaucoup plu. Un récit qui nous emporte dans l'aventure de personnes entières. On va vivre le bon et le mauvais mais surtout du bon. J'ai adoré voir comment évolue le couple Christian et Julius, la manière dont ils se montrent qu'ils s'aiment même lors de petites disputes.

    Un récit dans lequel aussi bien les garçons que les filles peuvent s'y retrouver. Il peut convenir à un public assez large à qui il fera forcément passer un bon moment. Idéal à prendre en vacances pour dévorer sur la place et à la piscine du camping. Un régal...

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Erwan Ji

    Titre: J'ai avalé un arc-en-ciel

    Editions Nathan

    Parution: 2 mars 2017

    Nombre de pages: 384

    ISBN: 978 2 0925 6607 7

    Prix: 16,95€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Plongez dans le blog d’une jeune Franco-Américaine, un journal intime avec une voix pétillante et forte qui vous fera passer par toute la palette des émotions.

    En racontant sa vie, ses amis, ses amours, sa famille, l’héroïne propose un véritable décryptage du monde du lycée américain.

     Mon avis:

    Ce livre est un vrai roman feel good, le genre de livre pendant la lecture duquel on a toujours un petit sourire aux lèvres. Même lorsque Capucine nous relate des passages plus compliqués, le sourire ne s'évapore qu'un bref instant. Un récit très vrai dans les sentiments qu'il évoque. Raconté comme une sorte de journal intime, un blog sur lequel Puce se confie, ouvre tout grand son coeur. On va vivre avec elle sa dernière année de Lycée, une année capitale car elle marque un grand tournant.

    Je ne peux pas dire si toutes les activités évoquées sont vraies mais j'ai adoré m'imaginer à sa place. Un établissement qui ne se contente pas de fournir un apprentissage scolaire. Grâce à une foule d'activités, de journées spéciales, il instaure une sorte de cohésion entre les élèves. Il y a toujours les groupes types, les intellos, les populaires,... Capucine et ses meilleurs amis n'ont pas vraiment d'étiquette. Ils aiment faire des activités à 4 mais également se mélanger aux autres.

    Une histoire dans laquelle il est très agréable de se plonger. On accompagne Puce et tout ce qui se passe autour de nous s'évapore. Un bon rythme, les jours qui défilent en même temps que les relations qu'elle entretient avec les autres. Ici, on ne traite pas de problèmes autres que ceux que connaissent les jeunes de cet âge.

    Après une rupture difficile, elle va se trouver attirée par une fille, Aiden. Plus qu'une amitié très forte, Puce tombe amoureuse. Elle se découvre peu à peu bisexuelle car elle a encore des fantasmes sur les hommes. Un nouvel aspect de sa vie qu'elle voudra vivre pleinement mais aura pourtant beaucoup de mal à accepter et dévoiler à ses proches. Une romance qui sort des sentiers battus et qui est magnifique à voir s'épanouir car emplie de sentiments très forts.

    Des amitiés très fortes dans lesquelles il n'est pourtant pas évident de tout se dire. Des sentiments cachés par peur de rejet. Et puis la crainte de se perdre parce que le futur va les conduire chacun vers des horizons différents. Des protagonistes qui m'ont touché et qui m'ont également fait rire. J'ai adoré lorsque Puce tente d'expliquer en français des expressions américaines. Le jeu de l'assassin qui a également donné lieu à des situations cocasses.

    Un livre plein de couleurs qui vous fera voir la vie en couleurs.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Cole Gibsen

    Blacklistée

    Editions France Loisirs

    Parution: Mars 2017

    Nombre de pages: 328

    ISBN: 978 2 298 12771 3

     

     

    Un grand merci aux Top Lecteurs

    de France Loisirs

    Synopsis:

     En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l'un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu'elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c'est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d'énergie, et aucun échec n'est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n'est qu'un début, et personne n'en sortira indemne...

     Mon avis:

    Un livre qui traite du harcèlement scolaire. Avec beaucoup de justesse, l'auteur nous place à fois du côté des bourreaux et du côté des victimes. Il va aller jusqu'à inverser les rôles afin de faire comprendre aux bourreaux tout le mal qu'ils commettent. Et faire comprendre aux victimes qu'il est facile de devenir un harceleur.

    Grâce à des protagonistes touchants, une plume fluide et agréable, je n'ai eu aucun mal à me plonger dans cette histoire. Une fois commencé, il devient d'ailleurs compliqué d'en sortir avant d'en connaître le dénouement. Les sentiments des différents protagonistes sont décrits avec beaucoup de justesse. J'ai aimé lire que les raisons du harcèlement sont parfois plus un mal être personnel qu'une réelle volonté de faire du mal aux autres. Et s'est souvent trop tard que l'on se rend compte des conséquences. Terribles, elles peuvent conduire au pire. J'ai aimé voir la manière dont l'auteur le démontre, y voir l'influence des réseaux sociaux. Pour ce faire bien voir on clique sur "j'aime" et ce simple clic peut pousser au drame.

    On voit qu'il est compliqué de comprendre qu'on est un harceleur tant qu'on n'a pas été de l'autre côté de la barrière. Des petites rumeurs lancées, d'apparence sans conséquences mais qui pourtant engendre le mal-être d'une personne. Surtout qu'il y a toujours une personne derrière pour relayer l'info et l'envenimer.

    J'ai beaucoup aimé les différents protagonistes. Un beau panel avec des personnalités diverses, comme celles que l'on retrouve dans un lycée. L'auteur apporte aussi une certaine profondeur à ses personnages clés. Il ne faut pas se fier aux apparences, tous ont une faiblesse, une fêlure qu'ils cherchent à cacher à tout prix. Et ce, parfois au détriment d'autres personnes. D'où le harcèlement! Il n'y a pourtant aucune excuse à commettre de tels actes, juste pour faire porter l'attention sur un autre plutôt que soit. Le lycée est une période difficile pour tous car un endroit où il est compliqué d'être véritablement soi-même.

    On voit aussi que l'entourage n'est souvent pas étranger aux causes de ce harcèlement. Que les parents aussi, alors qu'ils pensent bien faire parce qu'ils veulent leur éviter les mêmes obstacles qu'eux, harcèlent leurs enfants pour qu'ils agissent de telle ou telle manière, pour qu'ils soient mieux, qu'ils ne leur fasse pas honte.

    Je regrette néanmoins que l'intrigue soit trop prévisible, la grande révélation n'en ait pas une. J'ai néanmoins beaucoup aimé la manière dont elle se passe et toute l'intensité que l'auteur y met. Un moment où on sent son coeur qui palpite de peur que quelque chose de terrible se soit produit.

    Une fin qui m'a séduite même si je l'ai trouvé un peu trop à l'eau de rose. L'ensemble du récit est assez réaliste tandis que, sur le terme, ça devient trop gros.

     

    Ma note:     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique