•  

    Auteur: Benoît Minville

    Les belles vies

    Editions Sarbacane

    Parution: 5 octobre 2016

    Nombre de pages: 233

    ISBN: 978 2 848 65 9237

    Prix: 15,50€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Turbulents, pas vraiment délinquants, ils cumulent les bêtises plus ou moins graves, les rires et les bleus. Vasco est en CFA BTP, Djib passe en première S. Leur dernière rixe est pourtant celle de trop…
    Afin de leur mettre du plomb dans la tête, leurs parents décident d’employer les grands moyens : ils envoient les deux ados dans la Nièvre, le temps d’un été chez un ami du père de Vasco, entrepreneur local qui propose ses services comme famille d’accueil pour la DDASS.
    C’est dans cette campagne éloignée de tout, France profonde dont on parle peu, qu’ils vont rencontrer et se confronter à une autre forme de jeunesse : celle des enfants élevés par celle que tous surnomment « Tata », une femme qui accueille des enfants placés et donne sa vie aux autres.

     Mon avis:

    Des jeunes d'origines différentes, enfant la DDASS ou de la cité, avec chacun un passif, une raison qui fait qu'ils se retrouvent ensemble, le temps d'un été, chez Tata et Tonton. Des adolescents et des enfants que l'on ne peut qu'apprécier. Des débuts difficiles parce que les préjugés sont là mais très vite, ils passent outre et se rapprochent. Comme les membres d'une famille, comme des frères et soeurs, comme des amoureux. Un été qui va les faire grandir, mûrir, prendre conscience des vraies valeurs de la vie. Mais aussi voir les erreurs qu'ils ont commisses dans le passé et voir leur volonté d'atteindre leur objectifs grandir.

    Des personnages profonds, très bien travaillés, avec un lourd passif que l'on découvrira peu à peu au fil des pages. Des enfants de la DDASS qui n'ont jamais demandé à être là mais qui, désormais, ne voudraient pas être ailleurs. Et puis Vasco et Djib, ils ont commis des erreurs, sont responsables de leurs actes et viennent là pour se racheter une conduite. Enfin, Tata et Tonton, des personnes d'une grande bonté, ils ont à coeur d'aider ses jeunes à se reconstruire et trouver leur voie.

    Ensemble, ils vont vivre un été inoubliable. Tout ne sera pas rose mais ils en ressortiront heureux et grandis. On y voit des embrouilles de jeunes fondées sur la jalousie, la méchanceté et la violence gratuite, le racisme, les préjugés, les amourettes de vacances. La difficulté d'un jeune fragilisé par la vie à se maîtriser. Des moments de tension lorsque les choses se bousculent. Et puis, une grosse bouffée de sentiments. Des protagonistes terriblement attachants, qui nous touchent lorsqu'on apprend leur vécu, et qu'on ne demande qu'à voir heureux. Le bonheur de voir que leur attachement, les liens qu'ils ont créés vont les pousser vers le haut. Surtout les aider à ne pas sombrer. Et puis la réalisation d'un projet commun, un aboutissement, une manière de remercier et de conclure divinement ce bel été.

    Une plume agréable qui m'a conquise. Un beau panel de personnages dans un décor de vacances. Un récit actuel, vrai dans les sentiments et les réactions. Il donne à réfléchir. Une histoire merveilleuse qui vous apportera le sourire et un pincement au coeur sur la fin. Parce que nous non plus, on ne veut pas que cet été finisse.

    Un coup de coeur.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Eric Pessan

    La plus grande peur de ma vie

    Editions Ecole des Loisirs

    Parution: 25 janvier 2017

    Nombre de pages: 111

    ISBN: 978 2 211 23011 7

    Prix: 13€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Personne ne s’imagine mourir d’un coup, forcément. Personne ne sait ce que contient le sac de Norbert. Sauf nous trois, Lalie, Jordan et moi, David. Et Norbert bien sûr puisqu’il a osé la prendre et l’emporter en classe avec lui, cachée dans son sac."Il est complètement malade. Il peut nous tuer d’une seconde à l’autre."

    Quatre amis découvrent une grenade dans un vieux manoir datant de la Deuxième Guerre mondiale. Que faire avec cette grenade ? La laisser là ou l’amener au collège quand on est soi-même sur le point d’exploser ?

     Mon avis:

    Cette histoire c'est d'abord un titre qui intrigue, qui appelle à la réflexion. Quelle est votre plus grande peur?

    Un narrateur principal, lui-même acteur du récit, qui va nous narrer l'aventure qu'il a vécu avec 3 de ses amis. La curiosité est un vilain défaut car elle peut conduire à de mauvaises surprises. Ces dernières pouvant avoir de lourdes conséquences. Mais les jeunes de cet âge aiment l'aventure et vont décider d'explorer une vieille bâtisse. Des enfants encore qui ne pensent pas à mal, veulent juste se donner un peu de frissons. Ils feront la découverte d'une grenade. Au départ, l'excitation de l'inconnu, de découvrir qqch de rare, qui a une histoire. Et puis la crainte, parce qu'il s'agit d'un objet dangereux, qui peut tuer. Le changement d'attitude, la prise de conscience face au danger sont très bien expliqués par l'auteur.

    Mais voilà que l'un d'eux, Norbert, décide à l'insu des autres de prendre cette grenade et de l'amener en classe. Les 3 autres le découvrent et sont conscient du danger. Ils arrivent à garder leur calme et à convaincre Norbert de ranger l'arme dans son cassier jusqu'à la fin des cours. Tout aurait pu bien finir s'il n'était pas l'objet de brimades, de harcèlement de la part de ses camarades. Et ce jour-là, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Il veut leur faire peur à son tour et détient l'objet parfait.

    J'ai trouvé cette histoire très bien écrite, d'une belle plume, avec un beau vocabulaire et facile d'accès pour les plus jeunes. Une histoire courte qui exprime beaucoup. L'inconscience des enfants face au danger. Le harcèlement scolaire et ses conséquences. Même si on ne peut approuver la décision de Norbert, on le comprend. On voit ses amis regretter de ne pas avoir agi, de ne pas avoir parlé pour l'empêcher d'avoir l'envie de commettre le pire. La peur de défendre son ami et de devenir la nouvelle cible.  Tout cela est parfaitement relaté.

    L'auteur montre qu'il est important de pouvoir parler à ses parents ou à d'autres adultes responsables lorsqu'on a un problème. Le harcèlement est grave, il faut empêcher les victimes de se renfermer sur elles-mêmes. Ne pas réagir, c'est donner encore plus de pouvoirs à ses bourreaux. J'ai adoré voir les amis prendre conscience de leurs erreurs et tout mettre en œuvre pour prendre leurs responsabilités dans les actes de Norbert. Parce qu'ils auraient pu l'empêcher.

    La menace de la grenade est présente même dans la structure du texte. Dans les pires instants, le texte lui-même explose. Ça donne un impact supplémentaire au récit pour marquer plus encore le lecteur. Ce dernier pouvant facilement s'identifier à l'un des protagonistes.

    Un texte pour lequel je ne trouve pas de défauts. Un récit avec de belles morales, parfait pour les lecteurs auxquels il est destiné.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Camille Pujol

    Blue

    Editions Michel Lafon

    Parution: 12 janvier 2016

    Nombre de pages: 224

    ISBN: 978 2 7499 3098 5

    Prix: 14,95€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention. Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ?

     Mon avis:

    Un début prometteur  avec une bonne idée de départ, une héroïne attachante et une intrigue palpitante. J'ai adoré ressentir ce soupçon de danger à chaque fois que Blue reçoit une nouvelle lettre. Elle qui voudrait tant se construire une nouvelle vie à Toulouse. Alors qu'elle se fait très facilement de nouveaux amis, le passé lui colle à la peau. Et puis il y a Nathan, le genre de garçon qu'elle devrait éviter à tout prix mais pourtant.... Ils n'ont de cesse de se tourner autour et le coeur l'emportera bien vite sur la raison.

    J'ai apprécié qu'on ne sache pas directement tout du passé de Blue. L'auteur a réussi à ménager le suspense. J'ai trouvé originale l'idée de la mise sous protection et du changement d'identité. Et puis, je suis fan du look qu'elle a adopté. En parfaite harmonie avec son nouveau prénom.

    Mais voilà, une fois que Blue et Nathan se mettent officiellement ensembles, le récit prend un tout autre rythme. Tout commence à aller de plus en plus vite, beaucoup d'évènements qui s'enchainent. L'impression que l'auteur à assembler une suite d'idées, de rebondissements trop prévisibles, sans vraiment réfléchir à la crédibilité de son récit. Après un début agréable, prometteur, qui avait réussi à me captiver, j'ai peu à peu fini par me sentir en dehors des évènements. Les choses ne collent plus entre elles et s'est perturbant. La seconde moitié du livre aurait du être plus longue et bien plus travaillée. Un tas de bonnes idées pourtant, c'est vraiment dommage.

    L'âge de l'auteur n'est sans doute pas étranger aux gros manques et erreurs de ce texte. Je pense néanmoins qu'avec un peu plus de maturité, l'auteur nous concoctera de nouvelles histoires bien plus abouties.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Caroline Solé

    La petite romancière, la star et l'assassin

    Editions Albin Michel

    Parution: 29 mars 2017

    Nombre de pages: 173

    ISBN: 978 2 226 39671 6

    Prix: 12€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Cheyenne, quinze ans, passe ses journées enfermée dans sa chambre à épier sa célèbre voisine : une jeune star de cinéma. Sa vie bascule lorsqu'un enfant disparaît et que la police mène l'enquête...
    La petite romancière, la star et l'assassin est le récit de trois interrogatoires. Trois destins croisés : une adolescente farouche qui s'interroge sur le sens de l'existence, un marginal au comportement suspect et une actrice précoce qui révèle les coulisses de sa célébrité.

     Mon avis:

    3 protagonistes principaux, 3 voix qui vont s'exprimer chacune leur tour en situation d'audition par des policiers pour le meurtre d'un petit garçon. 3 destins qui vont se croiser pour nous raconter une seule et même histoire, chacun de leur point de vu, mais surtout 3 personnes qui vont se faire du bien.

    Au départ, avec Cheyenne, j'ai eu du mal. Cette partie du récit est très sombre. Une jeune fille avec beaucoup d'idées noires,  elle nous raconte comment elle en est venue à programmer son suicide. Un thème intéressant, c'est vrai, mais j'ai eu beaucoup de mal à accrocher. Au point d'avoir eu envie d'arrêter cette lecture. Mais j'ai persévéré et ça a porté ses fruits. En effet, une fois que Tristan devient le narrateur les choses évoluent et prennent un tournant plus positif. Puis, vient Eléonore qui va clôturer ce récit sur une note positive. Enfin, Cheyenne conclu en  nous délivrant une belle morale. Signer l'armistice avec soi-même pour retrouver le bonheur après un évènement marquant, traumatisant.

    Le style de l'auteur manque un peu de piment, surtout sur la première partie. Une narration souvent trop plate pour véritablement emporter le lecteur. Tout se passe principalement dans les émotions, les ressentis. Ma curiosité a surtout été attisée par les intrigues que lance l'auteur sur les éléments marquants de la vie des personnages. Et puis aussi sur le fait de savoir si oui ou non Tristan est un assassin. Là-dessus, j'ai été en totale incompréhension lorsque Cheyenne qui le voit comme un meurtrier, arrive malgré tout à le côtoyer. Un point pas vraiment réaliste à mon sens.

    Sans être certaine qu'elle le lise en entier, je ne donnerais pas facilement cette lecture à lire à ma fille lorsqu'elle sera ados. Un livre pourtant très intéressant lorsqu'on le lit d'un bout à l'autre. J'aurais peur d'un adolescent déjà en difficultés ou simplement avec quelques complexes puisse tomber dans les mêmes dérives que Cheyenne en lisant la première partie. Surtout s'il s'arrête là et ne parvient pas à la morale finale.

    Par contre, pour une analyse approfondie en cours de français, il serait pas mal. A condition que le prof aille au fond des choses.

    Un livre à lire entier pour en comprendre tout le sens et la beauté.

     

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteur: Joanne Richoux

    Marquise

    Editions Sarbacane

    Parution: 1er mars 2017

    Nombre de pages: 232

    ISBN: 978 2848 659589

    Prix: 15,50€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     Un excentrique milliardaire, qui se fait appeler Le Marquis, a fondé une société secrète : les Voluptueuses.

    La rumeur prétend qu'il a fait construire une réplique du château de Versailles, quelque part sur une île privée au large de l Écosse, et qu'une
    centaine de privilégiés y mènent une vie de rêve. Charlotte et Billy sont prêts à tout pour quitter leur sordide village natal même à tenter l'impossible.
    Ils ont de la chance, cette année : le Marquis organise un casting sauvage pour intégrer de nouveaux membres aux Voluptueuses.

    Huit jeunes artistes, dont eux, rejoindront finalement l'île paradisiaque où s'ébat la communauté. Mais la vie de château leur réserve bien des surprises...

     Mon avis:

    On fait la connaissance de Charlotte, une jeune orpheline, qui, avec son ami Billy, sont bien décidés à quitter leur petit patelin pour aller tenter la grande aventure à Paris. Suite à un casting et une période de tests, ils parviendront à intégrer les Voluptueuses. Une sorte de société secrète dans un château sur une île en écosse. Une nouvelle aventure qui sera loin d'être celle à laquelle ils s'attendaient.

    J'ai beaucoup aimé Charlotte, cette jeune femme avec un caractère bien trempé, qui a du mal à garder sa langue dans sa poche. Et, bien qu'elle commette des erreurs, elle sera toujours fidèle en amitié/amour (difficile de définir la relation exacte qu'elle entretien avec Billy). Ce dernier est plus idéaliste, il rêve de grande vie, d'une vie de château où tout sera parfait. Deux personnalités différentes mais néanmoins complémentaires.

    Huit jeunes gens avec chacun leur personnalité, leur art. Mais cela n'est rien comparé à la communauté des Voluptueuses. Un monde à part qui fait renaître la cour du Roi Soleil d'une façon un peu plus rock, en adéquation avec l'époque actuelle tout en ayant le faste de l'ancien. Un endroit où chacun doit explorer au mieux son talent pour plaire au Marquis. Il pousse les jeunes à s'améliorer tout en les plongeant également dans une certaine décadence qui me fait dire que ce livre ne doit pas être mis entre les mains des trop jeunes (pas avant 14-15ans). On y voit de la débauche, du sexe, de la drogue. Cette dernière n'étant pas toujours assimilée de plein grès. Une société qui ne connait pas vraiment de limite. A devenir dangereuse.

    Une aventure qui commence sous les meilleurs hospices mais qui va vite prendre un tournant plus étrange. Une belle intrigue sur ce que cachent réellement les murs du château, sur ce dont est vraiment capable le Marquis. Des protagonistes qui nous quittent mais dont le sort reste incertain. Après avoir elle-même profité des bons côtés, Charlotte va ouvrir les yeux et sera prête à tout pour découvrir ce qui se trame et surtout fuir. Je me suis facilement laissée prendre par ce côté palpitant du récit. Après le faste, une dose de danger qui captive.

    La fin est totalement hallucinante. Un retournement total de la situation auquel je ne m'attendais pas du tout. Un point qui met en défaut les dérives de notre époque. Une époque prête à beaucoup pour distraire. Néanmoins, je regrette un peu que le final, les dernières pages, n'est pas été plus piquantes. J'aurais aimé que Charlotte aille plus loin encore.

    Le style de l'auteur est agréable, dans le ton du récit, de l'époque dans laquelle il veut replonger. A la fois très moderne sur certains mots et parfois très châtier. Parfait pour le décor. Malheureusement pas toujours facile à appréhender, à bien comprendre. Surtout lorsqu'il s'agit de vers, de poèmes. Je regrette également des fautes de mots dans le texte (un souci de relecture).

    Une histoire entrainante, un soupçon de romance, une dose de danger, beaucoup d'intrigue. L'ensemble dans un décor  inédit. Tout ce qu'il faut pour tenir le lecteur d'un bout à l'autre.

    Je suis totalement fan de la couverture qui représente bien son texte.

     

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique