•  

    Auteur: Roger Pascault

    Le Sycomore

    Parution:  septembre 2016

    Nombre de pages: 338

    Editions Rebelle

    (Collection sans visage)

     ISBN: 978 2 36538 398 1

    Prix: 18,50€

     

    Un grand merci aux éditions Rebelle

    pour ce Partenariat

     

     

    Synopsis:

    Un géophysicien, expert dans la fracturation hydraulique, est prêt à divulguer lors d'une conférence à New York le résultat de ses recherches. Il est retrouvé assassiné dans son appartement à Paris, gisant près de lui son présumé meurtrier, un sans-abri. Le disque dur comportant les données du scientifique a disparu. Les premières investigations montrent que la mafia russe n'est pas étrangère à l'affaire. L'enquête est confiée au colonel Éric Bern entouré d'un duo de choc sous couvert de la DGSE et de la criminelle. Ils seront plongés au cœur de la Russie où la mafia rouge essaiera de les broyer au travers d'un funeste projet, celui d'un effroyable attentat, le plus sanglant que la Russie n'ait jamais connu.

     Mon avis:

    Le Sycomore nous plonge dans une enquête au sein même de la police secrète. Là où les règles et les limites d'investigation ne sont pas les mêmes (lorsqu'il y en a) et où des moyens insoupçonnés sont mis au service de nos trois enquêteurs. 

    Une intrigue principale mais également des intrigues secondaires. Que ce soit au niveau des crimes que tu passé des personnages, on est amené à se poser beaucoup de questions. Au départ une simple affaire de vol de disque dur qui va se révéler beaucoup plus importante que prévu et les mener jusqu'en Russie. Au coeur du milieu mafieux, ils vont devoir tout mettre en oeuvre pour que le pire soit éviter.

    J'ai aimé que l'intrigue se passe pendant les jeux olympiques d'Hiver de Sotchi. Un évènement réel qui date de peu. Et on se dit que, mon dieu, ce genre de menace aurait très bien pu avoir lieu. Ça fait peur! La soif de pouvoir rend les hommes fous.

    J'ai trouvé que l'ensemble est parfaitement mené. Avec de belles scènes d'actions, de tortures. De beaux rebondissements également. Des investigations des plus sérieuses, de lourdes menaces pendant lesquelles j'ai également ri. Cela grâce à l'humour de Laurent, le clodo qui cache bien son jeu. J'ai trouvé que lui et le colonel Bern était vraiment des personnages entiers, attachants. Au-delà de l'enquête, on suit également un peu leur vie privée et on voit à quel point ce sont des hommes biens, très humains. De beaux sentiments viennent redonner le sourire.

    Le récit étant concentré sur la mafia russe et la Russie en elle-même fait que l'auteur emploi des termes ou fait référence à des institutions sur lesquels le lecteur n'a pas forcément de connaissances. Il a donc astucieusement intégré des annotations en bas de page pour une parfaite compréhension.

    Le plume de l'auteur est très agréable et le récit totalement addictif. Nombre de questions sont posées et il devient difficile de lâcher l'ouvrage sans avoir eu toutes les réponses. Rien n'est laissé au hasard, chaque chose trouvera sa conclusion. Certaines m'ayant d'ailleurs totalement prise au dépourvu car je n'avais rien vu venir.

    J'ai pris beaucoup de plaisir dans cette lecture. Un policier complet comme je les aime. Une belle immersion au sein de la Police secrète et du milieu mafieux (avec ce qu'il a de plus cruel). Une fin qui pourrait bien annoncer une suite. Ce qui serait loin de me déplaire.

    Un dernier mot pour la couverture que je trouve vraiment très belle.

     

    Ma note:  

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire
  • Auteur: Andrea Camilleri

    Une lame de lumière

    Parution: 8 septembre 2016

    Nombre de pages: 256

    Editions Fleuve noir

     

     

    Un grand merci à Fleuve noir

    pour cette lecture

     

     

    Synopsis:

    Le naufrage d’un bateau de migrants tunisiens au large de Lampedusa bouleverse la situation sur l’île. Le ministre de l’Intérieur italien se rend sur place en faisant étape à Vigàta. Déterminé à échapper aux courbettes qu’impose cette visite officielle, Montalbano se réfugie dans la nouvelle galerie d’art de la ville. Il y tombe aussitôt sous le charme de Marian, la magnifique propriétaire des lieux. Ce coup de foudre menace sa relation de longue date avec Livia. Alors que le commissaire s’apprête à vivre une nouvelle histoire, un événement douloureux va bousculer ses plans…

     Mon avis:

    Au départ, un rêve troublant auquel le commissaire Montalbano n'aura de cesse de repenser pendant la durée de son enquête. Un récit composé de 3 intrigues. Deux purement professionnelles et une troisième liée à la femme dont il vient de faire la connaissance. Bien menées, il n'y a que celle qui concerne Marian dont le dénouement était prévisible. Pour les 2 autres, je suis allée en hypothèses sans arriver à élucider le mystère.

    Des protagonistes principaux pour lesquels je n'ai malheureusement pas ressentie d'empathie. Je suis restée assez étrangère à ce qu'ils vivaient. Par contre, j'avoue qu'un des policiers m'a bien fait rire avec son côté simplet. Sa manie de déformer les noms des gens. De savoir rester sérieux alors qu'il est totalement ridicule.

    Mais le gros point négatif pour moi reste le manque d'action. La majorité des investigations sont relatées mais pas vécues en direct. Un rythme pas assez soutenu. Une histoire que j'aurais voulu plus palpitante. Et puis, je trouve que le côté "vie privée" du commissaire prend trop d'importance sur le reste du récit. Même si, sur la fin, on en comprend les raisons.

    De bonnes bases, des intrigues bien menées, mais un gros manque d'action. C'est dommage, sans être une déception, je ne ressort pas non plus comblée par cette lecture.

     

    Ma note:  

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Alexis Aubenque

    Pacific View - T2

    Tu ne manqueras à personne

    Parution: 1er juin 2016

    Nombre de pages: 378

    Editions J'ai lu

    Prix - 8€

    ISBN: 978 2 290 120170

     

    Synopsis:

    À Pacific View, le jour de la rentrée des classes, Lucy, une adolescente mal dans sa peau, est retrouvée assassinée dans les toilettes de son lycée. La brutalité du meurtre met l’établissement et la ville entière en émoi. L’enquête est confiée au lieutenant Gregory Davis, dont le fils Raphael fréquente la même école que la victime. Parallèlement, Faye Sheridan, journaliste tenace au San Francisco Chronicle, mène ses propres investigations et va prendre tous les risques pour qu’éclate la vérité.

     Mon avis:

    Ce livre est un super policier. Avec des protagonistes attachants et une bonne enquête. Dès les premières pages, on est plongé en son coeur avec un meurtre et surtout une mise en scène redoutable. L'intrigue est prenante et, jusqu'à son terme, j'ai été dans l'impossibilité de deviner ce qu'il s'était réellement produit.

    Beaucoup de choses se passent, l'auteur nous entraîne dans une affaire compliqué qui va révéler bien plus qu'un simple homicide. J'ai adoré suivre à la fois l'enquête policière et les investigations journalistiques.

    Des personnages principaux avec chacun leur histoire que l'on vit en parallèle. Notamment celle de Davis sur la disparition de sa femme qui cache bien des mystères. Ce qui fait que l'on s'y attache d'autant plus. Et puis, comment ne pas tomber sous le charme du bad boys, le beau Ryan ;-)

    Je style de l'auteur est divin. J'ai englouti son texte sans m'en rendre compte. Tout est bien dit, les évènements et les rebondissements s'enchainent parfaitement et nous tiennent en haleine. Avec aussi de jolis touches d'humour dans les dialogues.

    Même si je n'ai pas encore lu le 1er tome (je dis bien "encore" car il est désormais dans ma PAL ;-) m'a lecture n'en a pas subit les conséquences. J'ai hâte maintenant de découvrir la première enquête de Davis à Pacific View. Et j'espère également que l'auteur nous prévoit une suite. Surtout que la fin concrétise l'intrigue autour de Davis. Beaucoup de mystères à élucider.

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Vincent Villeminot

    La Brigade de l'ombre

    T1 - La prochaine fois ce sera toi

    Editions Casterman

    Parution: 1er juin 2016

    Nombre de pages: 308

    ISBN: 978 2 203 106369

    Prix: 15,90€

     

     

    Un grand merci à Livraddict et les

    éditions Casterman pour ce partenariat

    Synopsis:

    Fleur vérifia sur son téléphone : son père ne lui avait laissé aucun message. C'était curieux, ces trois appels successifs. Pourtant, elle décida de faire la morte. La morte... Une étrange façon de parler, à bien y réfléchir. Et glaçante, quand on l'associait aux coups de fil du commissaire Markowicz. Son père. Pour qui le pire était toujours sûr.

    Mon avis:

    Un policier avec du bon et du moins bon. Lorsque j'ai commencé ma lecture, je m'attendais à un récit plus palpitant. L'intrigue est bien construite, elle se tient. Avec un beau rebondissement sur la fin. Pourtant, je regrette le côté trop plat. Les choses se passent sans que l'on ressente une véritable tension. Trop peu d'intensité.

    J'ai bien aimé les différents protagonistes et faire connaissance avec eux en parallèle de l'intrigue principale. Mis à part une petite touche de romance, leurs vies et passés ne sont pas simples. J'ai bien aimé le jeu des surnoms (pas toujours très flatteurs) entre les membres de la brigade.

    Une plume agréable même si on se retrouve quelque fois face à des mots compliqués. Je n'ai pas toujours compris leur sens. Je pense que cela pourrait compliquer la lecture d'un jeune lecteur. Quelques explications n'auraient pas été inutiles.

    Malgré le côté léger, j'ai été tenue par le récit pour enfin connaître le fin mot de l'histoire. Alors que le début nous apprend surtout à connaitre la vie des différents protagonistes (l'enquête n'est pas suffisamment présente), ce n'est que vers la dernière partie que les choses se démêlent et s’accélèrent. Une fin digne d'un roman noir.

    Malgré les points négatifs, j'ai apprécié cette lecture et c'est avec plaisir que je suivrait d'autres enquêtes de la Brigade de l'ombre.

     

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire
  • Auteur: Martin Rouz

    Qu'importe la hauteur du saut

    (Pourvu que le parachute s'ouvre"

    Autoédité

    Parution: 2015

    Nombre de pages: 324

    ISBN: 979 10 95236 009

    Le site de l'auteur

     

    Un grand merci à l'auteur pour cet envoi

    Synopsis:

    Yohann profite de sa vie d'informaticien sans histoires, tranquille, jusqu'à ce que tout bascule le jour où il croise le chemin de Christine, l'épouse de son boss, un baron du BTP peu scrupuleux. De son côté, son ancienne compagne, Marion, une journaliste d’investigation renommée, enquête sur une prise d’otages en Libye. Deux affaires qui n'ont aucun point commun... a priori.

    Magouilles politico-économiques, cabales barbouzardes, surveillance massive... à l'ère du Big Brother planétaire, peut-on encore se révolter ? Yohann et Marion veulent y croire.

     

    Mon avis:

    Ce livre est une très belle surprise. Une histoire qui se déroule sur une petite année. Une vraie plongée dans le monde de la corruption politique, dans le journalisme d'investigation. Ce livre est d'un réalisme qui peut faire peur (toute ces choses se produisant certainement dans la vie réelle). Je ne suis pourtant pas une grande fan de politique en général. On ressent toute la recherche que l'auteur à du faire pour nous concocter cet ouvrage. Il maîtrise son sujet.

    A tendance policière? Oui, très clairement plus qu'une tendance car ce livre m'a apporté tout ce que j'attends d'un bon policier. Une véritable affaire à dénouer. En lisant la première partie, je n'aurais pas pu m'attendre à ce que les choses tournent ainsi (je ne peux vous en dire plus pour ne pas spoiler). J'ai adoré. J'avoue cependant que, à certains passages, je me suis un peu perdue. Peut-être que certains aliénas supplémentaires auraient été nécessaires dans la seconde moitié.

    Une foule de protagonistes agissent dans ce récit mais j'en retiendrais surtout trois. D'abord Yohann, un homme avec une personnalité spéciale, difficile à cerner. Un salaud sans le vouloir car il pense bien faire. Un homme qui a beaucoup de mal à comprendre les femmes mais fait tout pour leur bien être.  Ensuite, Marion, journaliste d'investigation de renom, je l'ai tout de suite adorée. Enfin, Christine, une bourgeoise au foyer en pleine révolte. Eux et les autres dont je n'ai pas cité le nom forment un beau panel.

    De l'intrigue, de l'amitié, des sentiments et aussi de l'humour au second degrés. J'ai passé un excellent moment avec cette lecture qui m'a totalement surprise dans la manière dont les évènements s'enchainent. On sait qui est responsable. Ce qui surprend, c'est la manière dont les magouilles vont être mises à jour.

    Une couverture et un titre surprenant pour un tel récit!? On comprend la chose sur la fin du récit et c'est très bien trouvé.

    Un livre qui mérite d'être découvert (dit quelqu'un détestant le monde de la politique).

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique