•  

    Auteur: Anne Ferrier

    Encore faut-il rester vivants

    Editions Magnard

    Parution: 6 octobre 2016

    Nombre de pages: 253

    ISBN: 978 2 2109 6276 7

    Prix: 13,90€

     

    Un grand merci au Comité de lecture

    Cultura pour cette découverte

    Synopsis:

     L'apocalypse a eu lieu, ne laissant que décombres derrière elle. Une épidémie étrange se répand aussitôt au moindre contact entre les hommes. Julia, l'optimiste, Shawn, le costaud, et Mouette, l'ultrasensible, du même collège, se voient contraints de s'allier pour survivre. Il leur faut rester sans cesse sur leurs gardes pour éviter les Errants, ces personnes contaminées par le mystérieux virus. Un jour, ils décident de quitter leur ville dans l'espoir de trouver une vie moins dure ailleurs. Après une violente attaque de chiens sauvages, Mouette est blessée, et ils doivent la vie sauve à un jeune garçon, Marco. D'abord méfiant, Marco accepte de partager avec eux le local d'une ancienne colonie de vacances. Mais ce havre de paix est de courte durée, les trois amis veulent poursuivre leur route et tenter de trouver d'autres survivants sains. Leur parcours est semé de dangers et de mauvaises rencontres qui les épuisent. Et lorsqu'ils tombent sur une bande d'adultes en vadrouille, ils acceptent de la suivre dans un camp et s'en remettent à elle pour porter secours à Mouette, dont la vie est en danger. Mais pourquoi sont-ils séparés ? Quelles expériences mène-t-on dans ce camp qui prend un visage concentrationnaire ?

     Mon avis:

    L'auteur nous plonge dans un décor apocalyptique. Le monde tel qu'on le connaît n'est plus depuis une grosse irruption solaire. La seule priorité est désormais de trouver de quoi se nourrir et survivre. L'interdiction absolue est le contact physique. C'est grâce à trois narrateurs que l'on va vivre ce récit. 3 adolescents très différents qui vont devenir très proches, inséparables, prêt à tout l'un pour l'autre. 2 filles et un garçon. De quoi facilité l'immersion des garçons et des filles au sein du récit. La plume de l'auteur est agréable, grâce à un rythme soutenu, elle ne laisse pas de répit au lecteur. Il se passe sans cesse une nouvelle épreuve, un nouvel obstacle qu'il faut passer pour aller toujours plus loin, pour survivre.

    J'ai beaucoup aimé la manière dont se déroule le récit, les différentes péripéties, toutes différentes selon l'attitude adoptée par l'homme en de pareilles circonstances. Alors que certains parviennent à garder leur humanité, à continuer à vivre dans un semblant de normalité, d'autres sont devenus abjects, prêt à tous les sacrifices pour survivre, trouver un remède ou se nourrir. Mais au final, plus personne n'est vraiment innocent. Même nos 3 acolytes vont être contraints au pire. Un récit qui comprend aussi de bons moments, la redécouvertes de bonheurs simples, l'envie de réaliser des choses, le besoin d'en voir d'autres. Parce que la fin peut subvenir n'importe quand, les priorités changent mais ils ne se laisseront pas abattre. Parce qu'ils sont ensembles, ils se soutiennent.

    On peut comparer les errants à une sorte de zombie. Ici une maladie inconnue qui détruit l'humanité d'une personne avant de faire mourir son corps. La pire crainte des 3 jeunes et de l'humanité tout entière. Ils peuvent être partout et veulent à tout prix vous toucher pour vous transmettre le virus. Un récit qui reste néanmoins assez soft. On a droit à des scènes d'actions, de beaux moments de danger sans que le récit devienne gore. Il reste parfaitement accessible à un jeune public. Une sacrée aventure dans un monde de science-fiction. Un récit prenant et palpitant.

    A certains moments, les 3 protagonistes principaux vont avoir des réminiscences de leur passé et du moment où tout a basculé. Des passages avec beaucoup de sentiments, émouvants. On a également droit à une petite touche de romance entre les jeunes. Ils ne peuvent vivre comme un couple normal mais son pourtant terriblement touchants dans leur attachement l'un à l'autre. Au fil des pages, on va les voir changer. Ils vont perdre de leur innocence, conséquence inévitable en de pareilles circonstances. Les épreuves vécues vont les endurcir.

    J'ai adoré la fin et la manière dont elle est amenée. L'ensemble du récit est bien construit et crédible. Peuplé de moments plus intenses pour toujours garder l'attention du lecteur. Une très belle découverte. J'ai adoré.

     

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Eric Costa

    Titre: Aztèques - T1 - Harem

    Auto éditions

    Parution: 2017

    Nombre de pages: 316

    ISBN: 978 21 5205 7339 7

    Prix: 11,99€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

     Une jeune esclave peut-elle faire tomber un Empire ?

    Lorsqu'elle retrouve son village en feu et son chien éventré, Ameyal se jure d'exterminer les Aztèques qui les attaquent. Mais son courage et sa volonté ne peuvent rivaliser contre les guerriers.

    Elle perd tout, famille, amis, son village est détruit et elle est emportée.

    Rabaissée à l'état d'esclave, plongée dans un harem où les intrigues font loi, où sauver sa peau se joue derrière chaque porte, Ameyal doit faire face aux pires injustices, trahisons et humiliations.

    Au-delà de ces épreuves, une question s'impose : existe-t-il un cage assez grande pour retenir la fille de l'aigle ?

     Mon avis:

    Un récit qui nous plonge en plein coeur de la civilisation Aztèque et de leur Harem. Grâce à une plume très agréable et addictive, l'auteur nous embarque dans une aventure prenante et palpitante.

    On va y faire la connaissance d'Ameyal, une enfant d'à peine 13 ans. Un âge qui m'a surprise tant elle est doté d'une force de caractère inouïe, d'un courage énorme, de beaucoup de détermination et d'un bel esprit tactique. Lorsque son village va être attaqué, lorsqu'elle va être vendue puis se retrouver esclave au sein du Harem, jamais elle ne baissera les bras. Un petit bout de femme qui m'a énormément impressionnée, pour laquelle j'ai eu de grosses frayeurs et que j'ai admirée.

    Dès le départ, on plonge au coeur de l'histoire et le ton est donné. On sait que le récit que l'on vient de commencer sera intense et parfois difficile à lire. L'auteur y décrit très vite et régulièrement durant l'aventure des scènes sanglantes et atroces. Le monde Aztèque est un monde où aussi bien les hommes que les femmes sont des êtres barbares. Un point qui me fait dire que ce récit n'est pas, même si son héroïne est très jeune, à mettre entre les mains de lecteurs trop jeunes. A ne surtout pas confondre avec un livre jeunesse, on sent que l'auteur a voulu nous montrer ce qu'était vraiment cette civilisation et leur mode de vie, sans enjoliver.

    Une vie au sein du Harem qui est loin d'être simple. L'auteur nous dépeint un environnement géré par les femmes, toutes prêtes à commettre le pire pour attirer l'attention du Maître. Chacune avec un statut qui lui confère des privilèges et/ou obligations, et toutes qui aspirent à atteindre le sommet. Un univers où la manigance et la sournoiserie font loi. Ameyal qui, elle, n'aspire qu'à retrouver sa liberté, va se retrouver embarquée au coeur même des conflits internes. Essayer d'acheter les gardes, aider les concubines ou les épouses dans leurs agissements, devenir leur arme, le seul moyen pour elle d'atteindre la sortie. On peut dire que l'auteur ne lui laissera pas le moindre répit, elle va se mettre en danger, va subir des châtiments, des tortures. Pourtant, elle parviendra toujours à garder la tête haute et sera toujours nourrie par la même détermination.

    Un récit sans temps mort. Il se passe toujours quelque chose qui nous plonge plus encore dans cette intrigue très bien construite. On sent que l'auteur a fait des recherches. Son récit est peuplé de mots Aztèques et grâce au lexique joint au texte on ne s'y perd pas. J'ai néanmoins eu, à 2-3 reprises, l'impression d'avoir manqué une page lorsque j'en tourné une.

    Cet ouvrage est pour moi une très belle découverte qui m'a fait sortir de ma zone de confort et fait passé un excellent moment. J'ai hâte que la suite sorte car à la toute fin, l'auteur a inclus la phrase qui tue, celle qui indique que tout est loin d'être fini et que de nombreuses difficultés attendent Ameyal.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Cole Gibsen

    Blacklistée

    Editions France Loisirs

    Parution: Mars 2017

    Nombre de pages: 328

    ISBN: 978 2 298 12771 3

     

     

    Un grand merci aux Top Lecteurs

    de France Loisirs

    Synopsis:

     En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l'un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu'elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c'est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d'énergie, et aucun échec n'est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n'est qu'un début, et personne n'en sortira indemne...

     Mon avis:

    Un livre qui traite du harcèlement scolaire. Avec beaucoup de justesse, l'auteur nous place à fois du côté des bourreaux et du côté des victimes. Il va aller jusqu'à inverser les rôles afin de faire comprendre aux bourreaux tout le mal qu'ils commettent. Et faire comprendre aux victimes qu'il est facile de devenir un harceleur.

    Grâce à des protagonistes touchants, une plume fluide et agréable, je n'ai eu aucun mal à me plonger dans cette histoire. Une fois commencé, il devient d'ailleurs compliqué d'en sortir avant d'en connaître le dénouement. Les sentiments des différents protagonistes sont décrits avec beaucoup de justesse. J'ai aimé lire que les raisons du harcèlement sont parfois plus un mal être personnel qu'une réelle volonté de faire du mal aux autres. Et s'est souvent trop tard que l'on se rend compte des conséquences. Terribles, elles peuvent conduire au pire. J'ai aimé voir la manière dont l'auteur le démontre, y voir l'influence des réseaux sociaux. Pour ce faire bien voir on clique sur "j'aime" et ce simple clic peut pousser au drame.

    On voit qu'il est compliqué de comprendre qu'on est un harceleur tant qu'on n'a pas été de l'autre côté de la barrière. Des petites rumeurs lancées, d'apparence sans conséquences mais qui pourtant engendre le mal-être d'une personne. Surtout qu'il y a toujours une personne derrière pour relayer l'info et l'envenimer.

    J'ai beaucoup aimé les différents protagonistes. Un beau panel avec des personnalités diverses, comme celles que l'on retrouve dans un lycée. L'auteur apporte aussi une certaine profondeur à ses personnages clés. Il ne faut pas se fier aux apparences, tous ont une faiblesse, une fêlure qu'ils cherchent à cacher à tout prix. Et ce, parfois au détriment d'autres personnes. D'où le harcèlement! Il n'y a pourtant aucune excuse à commettre de tels actes, juste pour faire porter l'attention sur un autre plutôt que soit. Le lycée est une période difficile pour tous car un endroit où il est compliqué d'être véritablement soi-même.

    On voit aussi que l'entourage n'est souvent pas étranger aux causes de ce harcèlement. Que les parents aussi, alors qu'ils pensent bien faire parce qu'ils veulent leur éviter les mêmes obstacles qu'eux, harcèlent leurs enfants pour qu'ils agissent de telle ou telle manière, pour qu'ils soient mieux, qu'ils ne leur fasse pas honte.

    Je regrette néanmoins que l'intrigue soit trop prévisible, la grande révélation n'en ait pas une. J'ai néanmoins beaucoup aimé la manière dont elle se passe et toute l'intensité que l'auteur y met. Un moment où on sent son coeur qui palpite de peur que quelque chose de terrible se soit produit.

    Une fin qui m'a séduite même si je l'ai trouvé un peu trop à l'eau de rose. L'ensemble du récit est assez réaliste tandis que, sur le terme, ça devient trop gros.

     

    Ma note:     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Solène Azelma Sigaux

    Titre: En toute transparence

    Editions Rebelle

    Parution: 5 mai 2017

    Nombre de pages: 134

    ISBN: 978 2 36538 526 8

    Prix: 11€

     

    Un grand merci Rebelle éditions

    pour ce partenariat

    Synopsis:

     Brenda Gobert est une jeune fille incomprise, au lycée comme à la maison. Mais à force de se dire invisible aux yeux des autres, l’adolescente devra faire face au sens propre de cette expression.
    Archibald le clown, Bernardine l’octogénaire, le proviseur mythomane et Fanny la naïve font partie des nombreux personnages atypiques qui croiseront la route de Brenda.
    Entre phénomènes magiques et simples métaphores, chacun choisira sur quel pied danser tout au long d’une histoire pour le moins rocambolesque.

     Mon avis:

    Une histoire qui ne fût pas celle à laquelle je m'attendais au départ. Pas simplement fantastique, elle contient également beaucoup d'humour. Grâce à des situations totalement absurdes et rocambolesques, j'ai bien rigolé. Des personnages qui vont se voir confronter à leurs pires défauts, ils vont en prendre l'apparence. Des transformations qui vont devenir courantes car tout à chacun à un trait de caractère fort dont il n'a pas à être fière même s'il en est toujours parfaitement accoutumé.

    Dès le début, on plonge dans l'aspect fantastique avec la transformation soudaine et douloureuse de Brenda. Elle qui a toujours rêvé d'être transparente va voir son rêve se réaliser. Et elle va vite déchanter. Ça n'est pas très facile de vivre sans pouvoir interagir avec son entourage. Alors oui c'est marrant de pouvoir aller au cinéma ou voir des spectacles sans payer. Ça l'est beaucoup moins lorsqu'on doit rester inerte face à la détresse de quelqu'un où ne pas avoir son mot à dire lorsqu'on parle de soi. Puis la rencontre avec Archi, un personnage haut en couleurs (c'est le cas de le dire ;-) va lui ouvrir les yeux sur la situation, les causes et les solutions, en même temps qu'elle voit voir le monde changer car tous deviennent sujet à cette transformation. Cette dernière n'épargnera personne et les changera tous. On a également droit à de beaux moments d'émotions, des passages qui touchent.

    C'est d'une plume très agréable que l'auteur conduit son récit. Elle réussit à faire passer un message à travers une aventure fantastique et drôle. Une fin qui m'a surprise. Une très belle découverte.

     

    Ma note:  

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    1 commentaire
  • Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galleane.

     

    Ce que j'ai lu et terminé la semaine passée?

     

            

    Une semaine variée qui m'a fait passer de très bons moments.

     

    Les derniers articles/chroniques en cliquant sur le titre....

     

     "(Presque) jeune, (presque) jolie, (à nouveau) célibataire" Stéphanie Pélerin (4/5)

    "Je vous sauverai tous" Emilie Frèche (5/5)

    "Scaremaster - T1 - Pleine lune" Stacia Deutsh et BA Frade (4/5)

    "Rien n'est acquis - T1" Sandrine Rodrigues (3/5)

     

     

    Mes chroniques à venir....

     

     

     "Blacklistée" Cole Gibsen

    "Encore faut-il rester vivant" Anne Ferrier

    "The Curse" Marie Rutkoski

    "Marche où la vie t'ensoleille" Juliette Allais

    "Attends qu'Helen vienne" Mary Downing Hahn

    "La Sirène" Kiera Cass

    "En toute transparence" Solène Azelma Sigaux

     

     

     Ma lecture en cours? 

     

    AZTEQUES - T1 - Harem

    (Eric Costa)

    Une jeune esclave peut-elle faire tomber un Empire ?

    Lorsqu'elle retrouve son village en feu et son chien éventré, Ameyal se jure d'exterminer les Aztèques qui les attaquent. Mais son courage et sa volonté ne peuvent rivaliser contre les guerriers.

    Elle perd tout, famille, amis, son village est détruit et elle est emportée.

    Rabaissée à l'état d'esclave, plongée dans un harem où les intrigues font loi, où sauver sa peau se joue derrière chaque porte, Ameyal doit faire face aux pires injustices, trahisons et humiliations.

    Au-delà de ces épreuves, une question s'impose : existe-t-il un cage assez grande pour retenir la fille de l'aigle ?

     

    Ma(es) lecture(s) en attente (PAL prioritaire)?

     

    J'ai eu la chance d'être choisie par Cultura pour faire partie du comité de lecture pour les lectures jeunesses à partir de 12 ans. Ma PAL prioritaire se compose principalement des livres reçus dans ce cadre. Mais aussi ceux d'autres partenariats.

     

                

     

     

     Si vous voulez me suivre, c'est par ici ;-) 

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires