•  

    Auteur: Jeanne Faivre d'Arcier

    Titre: Les disparus du pont de pierre

    Editions Castelmore

    Parution: 18 octobre 2017

    Nombre de pages: 410

    ISBN: 978 2 36231 3233

    Prix: 10,90€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     
     

    Un grand merci aux éditions Castelmore

    et Livraddict pour ce partenariat

    Synopsis:

     "Rentrez chez vous, la mort est partout !" Cornélia ne s'est jamais remise de la mystérieuse disparition de sa mère, quelques années plus tôt. Est-elle seulement encore en vie ? Alors qu'elle interroge des gens qui pourraient la renseigner, la jeune fille fait la connaissance de Romain, seize ans, qui vend ses croquis dans la rue. Lorsque le garçon disparaît à son tour, l'enquête de Cornélia et de Niko, son frère jumeau, prend un tour étrange qui va les mener bien plus loin qu'ils ne l'avaient imaginé : au-delà de leur époque, au plus sombre de l'histoire de Bordeaux... pendant l'épidémie de peste noire du XIVe siècle !

     Mon avis:

    Une lecture avec laquelle j'ai passé un bon moment. J'ai bien accroché avec l'univers de l'auteur et le mélange entre plusieurs genres tels que jeunesse, fantastique, historique, romance.

    Les protagonistes principaux sont deux jumeaux, un garçon et une fille. Ils se ressemblent physiquement mais ont des caractères opposés. Ils sont unis par un lien très fort qui les rend complémentaires. Cornélia et Niko m'ont, dans l'ensemble, bien plu. Alors qu'ils peuvent agir de manière très mûre dans certaines situations, ils ont (surtout Cornélia) encore des réactions très enfantines. Des émotions qui sont parfois vécues de manière assez extrême, un peu comme un caprice.

    J'ai aimé le côté voyage dans le temps qui nous fait découvrir la ville de Bordeaux pendant le Moyen-âge. Avec de jolies descriptions qui nous donnent l'impression d'y être. L'occupation par les anglais mais également des passages très sombres avec la peste noire. 

    Une intrigue principale sous forme d'enquête avec la disparition des sans-abris. Et puis une autre qui est bien plus centrée sur la relation des jumeaux avec le Vampire. Surtout sur ce que représente Cornélia pour lui. Une histoire où il se passe beaucoup de choses et où on ne s’ennuie pas un seul instant. J'ai aimé la manière dont les éléments s'enchainent. La plume de l'auteur est fluide mais également, je le regrette, parfois un peu brouillonne. Le sentiment que ça part un peu dans toutes les directions.

    Le gros point noir est pour moi le fait qu'il n'est pas stipulé qu'il s'agit en réalité d'un second tome pour les aventures de Cornélia et Nicolas. Chose que je n'ai découverte qu'après avoir commencer ma lecture. Le début se fait dans le récit "Le Vampire de Bacalan". Ce qui rend cette information pour moi primordiale est le fait que l'auteur fait peu de rappels. Il y a, tout au long de la lecture, toute une série de petites choses qui manquent de clarté. L'impression de ne pas avoir toutes les cartes en mains pour bien tout appréhender. Des mystères qui, je pense, ne sont pas prémédités et qui entachent le bon déroulement de la lecture.

    Un récit avec de nombreuses intrigues qui vont peu à peu trouver des réponses. On sent pourtant qu'au terme de cette lecture, l'auteur ne nous a pas encore tout révélé et qu'il y aura certainement encore une ou plusieurs aventures à vivre en compagnie de Niko et Cornélia.

     

    Ma note:  

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Mathias Goddon

    Titre : Une douloureuse enquête

    Editions Encre Rouge

    Parution: 13 juillet 2017

    Nombre de pages: 320

    ISBN: 978 2 37789 064 4

    Prix: 20€

    Pour l'acquérir ICI

     

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    Modeste Kirambali, rescapé du génocide rwandais, habitant d'une zone sensible, élève du mieux qu'il peut ses deux enfants, dont l'un rentre au lycée et l'autre est récemment sorti de prison. Les cauchemars liés à son passé n'en finissent pas de le hanter. A l'autre bout de la ville, les policiers Lecouerc et Jacquier se lancent dans une enquête sur l'assassinat du bras droit d'un mafieux local. Le lieutenant Jacquier, être solitaire et désespéré, se voit dans l'obligation de suivre une psychothérapie. Chronique des maux actuels de notre société, plongez avec ces personnages dans une histoire au rythme haletant.

     Mon avis:

    L'auteur nous propose ici un polar au coeur de la vie des cités. A travers ses personnages, il va nous montrer que la vie n'y ait pas simple, qu'il faut pouvoir se faire respecter en étant capable de se battre. On voit qu'elles ne sont pas peuplées que de mauvaises personnes, mais que, même les bonnes, peuvent avoir leur côté obscur. A l'école aussi, les conflits sont présents entre les bandes des différents quartiers, entre les différentes ethnies. Le corps professoral se retrouve souvent impuissant face à la violence.

    L'aspect historique du récit a pour axe central, les génocides du Rwanda. Les réminiscences du papa, Modeste, vont nous montrer l'horreur qu'il y a vécu en tant que victime. Les pertes subies, une grande volonté de s'en sortir et de faire au mieux pour ses enfants. Un passé qui le hante, qui le poursuit dans son quotidien car il n'est pas le seul réfugier rwandais à vivre à Grenoble.

    Avec son fils ainé, Léo, on va voir qu'il n'est pas simple de se reconstruire après la prison. Pas évident de regagner l'estime de sa famille mais surtout du paternel. Que dans un tel environnement, il est très difficile de s'en sortir et que tout peut très vite basculer. Pour son petit frère, Pacifique, c'est différent, il est drillé à ne surtout pas commettre les mêmes erreurs mais reste décidé à se donner les moyens de survivre, à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Les deux veulent s'en sortir.

    Une enquête sur un meurtre, le bras droit du pire mafieux de la ville. Les investigations sont menées par un duo de flics très plaisants à suivre. Une femme bretonne avec un sacré caractère et un homme qui n'est plus tout à fait lui-même suite au drame qu'il a vécu. On va d'ailleurs le suivre dans ses séances de psychanalyse, le voir évoluer. Une affaire qui n'a rien de simple et où le coupable n'est pas couru d'avance. J'ai aimé que l'auteur y apporte une touche de légèreté grâce à l'humour présent dans les dialogues.

    J'ai été touchée par les différents protagonistes. Grâce à l'évocation de leur passé, toutes les difficultés qu'ils ont vécues et qu'ils vivent encore, l'auteur leur donne une profondeur et fait qu'on s'y attache assez facilement.

    Un récit que j'ai apprécié pour son enquête prenante et bien construite. Des moments plus palpitants qui apportent du piquant. Il est très difficile d'élaborer des hypothèses et la fin comprend son lot de surprises. J'ai également beaucoup aimé le côté historique et son impact sur le présent. Même si les gens changent de pays, leurs convictions restent malheureusement les mêmes.

    Une histoire où on retrouve également de l'amour. Une romance qui reste belle et profonde malgré son côté dramatique. Et puis, une seconde que l'on aspire à voir évoluer dans le bon sens.

    Même s'il s'agit ici de fiction, l'histoire évoque un quotidien que de trop nombreuses personnes vivent. L'auteur dénonce une lourde réalité à travers une intrigue efficace, qui se tient.

     

    Ma note:

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galleane.

     

    Ce que j'ai lu et terminé ?

     

      

     "Le piège de verre" un policier historique avec une intrigue sous forme d'énigmes. Une lecture qui m'a emporté dans une autre époque et que j'ai beaucoup aimé.

    "Les disparus du pont de pierre" m'a bien plu mais je regrette de n'avoir pas su qu'il s'agissait d'une suite. En effet, j'ai souvent eu un sentiment de manque pour bien saisir l'ensemble.

    "Une douloureuse enquête" est un polar qui dénonce les problèmes de sociétés au coeur des cités avec un côté historique sur les génocides du Rwanda. J'ai passé un très bon moment.

     

    Les derniers articles/chroniques en cliquant sur le titre....

     

         

     

    "Je n'aimerai plus" Stéphane Soutoul (5/5)

    "Les douceurs d'Adrien" Céline Theeuws (5/5)

     

       Mes chroniques à venir....

        

     

     

    "Je te vois" Clare Mackintosh

    "Le piège de verre" Eric Fouassier

    "Les disparus du pont de pierre" Jeanne Faivre d'Arcier

    "Une douloureuse enquête" Mathias Goddon

     

     Ma lecture en cours? 

     

    "L'AFFAIRE LOOVET"

    (Pauline Fraisse)

     

    Jeune styliste, Denis est stagiaire chez Laurent Loovet, maison de couture à la renommée internationale. Il découvre par accident que des menaces de mort pèsent sur le couturier. Celui-ci a un mois pour fournir un document, faute de quoi son prochain défilé fera parler de lui…

    Menacé à son tour, Denis mène une enquête qui le conduira de Paris à Shanghai, en passant par Dubaï. Laurent Loovet s’est-il attiré les foudres d’un groupe intégriste ? A-t-il baigné dans une affaire liée au décès d’un mannequin ? Cherche-t-on à lui voler ses idées ? A détruire sa maison de couture ?

    Explorant les dessous de la mode, de l’industrie textile et du monde des affaires, le jeune homme découvre qu’un train peut en cacher un autre... Sa petite amie, mannequin, parviendra-t-elle à l’empêcher d’aller trop loin ? Ou ira-t-il au bout de son enquête, au risque de ruiner sa carrière dans la haute-couture, et au péril de sa vie ?


     

     

    Ma(es) lecture(s) en attente (PAL prioritaire)?

     

       

     

    Je vous souhaite à tous une belle semaine

    et n'hésitez pas à me dire qu'elle est votre lecture en commentaire

     

     


    5 commentaires
  •  

    Auteur : Céline Theeuws

    Titre: Les douceurs d'Adrien

    Auto Editions

    Parution: 8 mai 2017

    Nombre de pages: 217

    ISBN: 978 2 377630 19 6

    Prix: 8,90€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     

    Un grand merci à l'auteure pour sa confiance

    Synopsis:

     Louise, une romancière atteinte de troubles obsessionnels compulsifs qui vit recluse dans son appartement parisien va faire la rencontre d'Adrien, un pâtissier créatif qui puise son inspiration dans la rue et dans les livres. Fermement décidé à ne jamais ouvrir sa porte, elle va se faire heurter à la détermination du jeune homme qui va s'insinuer progressivement dans son quotidien monotone rempli de rituels.

     Mon avis:

    Deux protagonistes principaux qui m'ont tout autant touchée qu'étonnée. Une rencontre insolite qui va changer à jamais leur vie.

    A travers Louise, l'auteure va nous dépeindre de façon très juste la vie d'une personne souffrant de troubles obsessionnels. Au départ, il est d'ailleurs très difficile de pouvoir donner un âge à cette femme qui paraît rajeunir au fil des pages. Une femme avec un coeur énorme qui se cache sous une apparence aigrie, derrière un vocabulaire stricte. C'est l'acharnement d'Adrien qui va lui donner la force d'affronter ses démons.

    Des troubles que, sans aucun doute, beaucoup auront du mal à comprendre. J'ai trouvé que la détresse de Louise était ici bien présente à travers les mots de l'auteure. On parvient à se mettre à sa place, à ressentir sa peine. Tout autant qu'on a la joie de la voir changer, de la voir s'investir pour aider Adrien à accomplir son rêve.

    Un récit très humain et des protagonistes très touchants. Louise est parfaitement consciente de son problème et s'en sortir est pour elle un combat de chaque instant. Une jeune femme avec du caractère. J'ai aimé que l'auteure inclue dans son récit des situations plutôt incongrues et surprenantes.

    Entre contemporain et romance, une lecture toute douce et détentrice d'un beau message. Un roman qui donne le sourire et qui fait du bien parce qu'il est plein de bons sentiments tout en étant très vrai dans ce qu'il évoque. Une histoire par laquelle j'ai été agréablement surprise, qui m'a conquise jusqu'au coup de cœur.

     

    Ma note:    

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Stéphane Soutoul

    Titre: Je n'aimerai plus

    Parution: 27 septembre 2017

    Nombre de pages: 404

    Editions Rebelle

    ISBN: 978 2 36538 619 7

    Prix: 19,90€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     

    Un grand merci à Astrid de chez Rebelle

    pour cette découverte.

    Synopsis:

     Inconsolable, Solange trouve refuge dans la solitude depuis le décès de son premier amour. Le marquis de Rousserolle souhaite malgré tout que sa fille épouse un aristocrate digne de son rang. Dans l’attente de fiançailles auxquelles elle refuse de se soumettre, Solange est placée sous la protection de Childéric de Frazignac. Dès le premier regard, la jeune femme perçoit le bretteur taciturne comme une atteinte à sa liberté. La guerre ne tarde pourtant pas à s’embraser aux frontières du royaume. Pris dans la tourmente des événements, Solange et Childéric apprennent à cohabiter, à découvrir leurs blessures mutuelles, leurs espoirs... Se pourrait-il qu’un cœur en deuil finisse par s’éprendre d’une âme torturée, envers et contre tout ?

     Mon avis:

    C'est d'une plume fluide et faites de beaux mots que l'auteur nous plonge dans une merveilleuse romance teintée d'une touche de fantastique. Un décor historique de châteaux et manoirs entourés de splendides décors qui amènent le rêve. Les protagonistes évoluent dans un milieu d'aristocrates où de nombreuses convenances se doivent d'être respectées.

    Bien qu'après la perte de son premier amour Solange ne se destine pas au mariage, son père va lui imposer les services d'un Vertueux en la personne de Childéric. La jeune fille, qui n'a pas la langue dans sa poche, n'hésitera pas à faire valoir son mécontentement aux principaux concernés. Elle a soif de liberté et ne supporte aucunement le sentiment d'être sans cesse espionnée. Pourtant, les menaces se font de plus en présentes et Childéric sera amené à montrer ses talents afin de protéger la belle.

    Menace parce que la guerre est aux portes du pays et que les brigands profitent de la situation mais également en la personne du duc de Louvelois. Un personnage que Solange exècre mais qui est prêt à toutes les bassesses pour obtenir sa main. Ce n'est pourtant pas sans compter sur Solange qui n'aura de cesse de lui prouver toute la répugnance qu'il lui inspire.

    J'ai beaucoup aimé les personnages de Solange et Childéric. Ils ont en commun de lourdes pertes. J'ai aimé la manière dont leur relation évolue, leurs fabuleuses et divertissantes joutes verbales. Deux personnes que tout oppose et qui vont finir par s'apprivoiser. Un apprentissage de l'autre qui fera naître des sentiments auxquels ils n'auraient pu s'attendre. Il est un homme mystérieux et d'honneur et sera prêt à remettre en question des promesses qu'il s'est faites pour le bien de la belle. Elle est une jeune femme entière et dévouée à ses proches. Avec un caractère fort en guise de carapace. Solange m'a conquise par son amour pour les livres et son côté casanière qui me ressemble.

    Bien que les grandes lignes de l'intrigue soient prévisibles, cela n'a en rien enlevé son charme au roman. J'ai aimé ressentir mon coeur qui palpite lorsque le danger règne, que la tension est à son comble, mais aussi lorsque les sentiments partagés se font intenses. Des personnages qui m'ont fait rire mais qui m'ont aussi beaucoup touchée.

    J'ai été horrifiée par le fait que la vanité des jeunes aristocrates puisse pousser leurs Vaniteux dans des combats à mort pour ne pas avoir le sentiment que leur honneur a été bafoué. J'ai été également été écœurée par la perversité dont d'autres peuvent faire preuve pour arriver à leurs fins.

    Dès les premières lignes, j'ai été emportée par ce récit que j'ai trouvé tout autant captivant que palpitant. Une histoire d'amour fabuleuse entourée de dangers qui donnent du piment.

    Un joli coup de coeur. 

    Ma note:     

     

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires