• Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galleane.

     

    Ce que j'ai lu et terminé la semaine passée?

     

          

     

    Les derniers articles/chroniques en cliquant sur le titre....

     

     "Un été invincible" Alice Adams (1/5)

    "Au Royaume de Kitoln - T1 - L'éleveur de dragons" Laurence Puzenat (5/5)

    "Je suis passée plusieurs fois par la porte des enfers - T1" Justine Obs (4/5)

    In My Mailbox

     

    Mes chroniques à venir....

       

     "Anonymous" Edouard Brasey

    "Comme l'Obsidienne" V.I. Prates

    "Se retenir aux brindilles" Sébastien Fritsch

    "La maison bleu horizon" Jean-Marc Dhainaut

    "De l'autre côté des mondes" Mélanie De Coster

    "Gary Cook - T1 - Le pont des oubliés"

     

     Ma lecture en cours? 

     

    LES NECROPARIEURS

    (Alick)

    Les Nécroparieurs sont des êtres anciens et puissants. Ils parient sur la mort des hommes afin de récupérer l'espérance de vie perdue et gagner en pouvoir et en longévité. Une nuit, l'un d'eux décide de briser les règles du jeu.

     

    Ma(es) lecture(s) en attente (PAL prioritaire)?

     

     

        

     

     


    8 commentaires
  • Hello,

    Voici mes réceptions de la semaine...

     

    Partenariat


    Achat



    7 commentaires
  •  

    Auteur: Laurence Puzenat

    Au royaume de Kitoln - T1 - L'éleveur de dragons

    Parution: 28 mars 2017

    Nombre de pages: 235

    Auto-édition

    ISBN: 979 10 227 3474 5

    Prix: 12,99€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    Un être humain sans oxygène finira fatalement par mourir. Il en va de même pour cette planète sans sa magie.
    Sous la folie des mortels qui ont anéanti toutes créatures magiques, la planète se meurt, mais n'a pas dit son dernier mot! Elle a chargé Olgray, mage de son état, de retrouver le dernier dragon pour qu'avec lui, revienne la magie. Olgray lui a trouvé Sildra, mage sans magie mais qui reste une herboriste plutôt débrouillarde. Ensemble, ils parcourent le monde.
    Suivant le moindre indice aussi farfelu soit-il, échappant aux fourches et aux bûchers, ils poursuivent la recherche de l'oeuf de dragon.
    Et la dernière piste en date, les mène à Kitoln , l'un des royaumes les plus anti-magie qu'on puisse trouver, ambiance...

     Mon avis:

    L'auteur nous plonge dans un monde où la magie n'est plus très bien acceptée, où les mages sont tués et où les dragons ont disparus. Olgray est un mage centenaire qui a pour quête de faire revenir les dragons et pour cela il doit retrouver un œuf. Tâche qui s'avère d'autant plus compliquée qu'il va devoir s'infiltrer dans le Royaume de Kitoln pour le retrouver. Un village où seul un mage, le mage royal est autorisé à vivre parce qu'il met son art au service du souverain. Les autres sont tués.

    Olgray est accompagné de son apprentie, Sildra, une jeune femme qui ne peut utiliser la magie mais qui est une guérisseuse hors pair. Deux personnages avec un coeur énorme mais également un côté bourru que j'ai adoré. Ensemble, ils vont affronter les préjugés pour se faire accepter, pour montrer qu'ils ne sont pas un danger mais au contraire, une aide précieuse. De nombreux obstacles se mettront en travers de leur route, certains n'ayant aucun rapport avec l'objectif principal mais juste là parce qu'ils dérangent. Ce qui donne un côté palpitant au récit. Il s'y passe toujours un fait qui captive et vous empêche de refermer l'ouvrage avant de l'avoir fini.

    Une aventure très humaine aussi. Ils vont créer de nouvelles relations. De la romance avec Olgray et Méloria. J'avoue m'être un peu méfié d'elle au départ mais je les ai très vitre trouvé très touchants dans leur manière de se tourner autour. Comme deux ados qui ne savent pas comment faire. C'était adorable. Sildra va, elle, aider Cléofus à faire vivre son plus grand rêve, son rêve d'enfant. Un moment magique, magnifique. Cette dernière va très vite devenir bien plus qu'une simple apprentie. On va lui découvrir une destinée totalement inattendue. Elle aura peur mais va se révéler exceptionnelle. J'ai beaucoup aimé que l'auteur casse l'image habituelle que l'on a des mages. Ils sont modernisés, plus humains.

    Je suis tombée sous le charme de la plume de l'auteur. Très agréable et originale, elle nous offre un récit qui bouge, addictif, avec de beaux rebondissements. Elle m'a surprise dans les langages qu'elle donne aux différents protagonistes. Une manière de parler à laquelle on ne s'attend pas une seconde. Un texte dont l'humour fait amplement partie. Des personnages avec des caractères bien trempés qui vont donner lieu à de belles réparties.

    Un récit qui m'aura fait vivre une aventure magique, palpitante, drôle et pleine de surprises. Vivement la suite.

     

    Ma note:   

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteur: Justine Obs

    Je suis passée plusieurs fois par la porte des enfers...

    Parution: 16 avril 2017

    Nombre de pages: 195

    Auto-édition

     

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    L’histoire d’une relation affective, émotionnelle et déchirée d’une enfant face à une mère peu responsable, « borderline », et à un père violent alternant amour et rejet.
    C’est le récit d'une vie, une vie chaotique menée avec brio par une jeune fille plus forte qu'elle ne le pense...
    Laissez-vous guider dans le tourbillon noir de son existence...

     Mon avis:

    Raconter son histoire n'est jamais simple et cela est autant plus compliqué lorsqu'elle est synonyme d'enfer. Je suis admirative devant le courage qu'a eu Justine de mettre en page son histoire, son vécu, son enfance au sein d'une famille qui n'en porte que le nom. Un récit poignant sur ses 18 premières années, sur les drames vécus, sur l'enfer subit mais aussi sur le courage qu'elle a eu à y faire face. 

    Un récit qui n'a rien d'un roman. J'ai trouvé la plume de l'auteur assez brute, elle nous raconte son histoire sans chercher à broder autour. On sent qu'écrire ces lignes était une manière pour elle de se libérer et aussi de prendre conscience de ce qu'elle a vécu. On y voit une enfant qui par sa naïveté va accepter beaucoup. Qui, malgré tout le mal qu'ils lui font, ressentira toujours le besoin de revenir vers ses parents. J'ai vite développé une profonde empathie pour elle et ressentie une rage profonde envers ses géniteurs qui n'ont rien de véritables parents. Au fur et à mesure que le temps passe, que Justine grandit, elle va devenir bien plus adulte qu'eux.

    Justine a du caractère et se rebellera toujours à sa manière. En étant une enfant difficile, en aimant pousser les gens à bout, en n'ayant pas toujours de bonnes fréquentations. Mais, même si son milieu de vie ne lui a pas donné toutes les cartes pour bien réussir sa vie, elle va trouver la force de passer outre. On a bon espoir de la voir se sortir définitivement de cet enfer et se construire une vie saine.

    En plus de son quotidien, elle va aussi revenir bien plus loin en arrière. Jusqu'à l'enfance, la rencontre de ses parents. Elle nous donne toutes les clés pour comprendre comment ils ont pu devenir ce qu'ils sont. Sa mère aurait pu avoir une belle vie et ne doit sa situation actuelle qu'à elle seule. Son père, lui, a aussi vécu l'enfer lorsqu'il était petit et n'en ai pas ressorti indemne. Cela n'excuse en rien ce qu'il a lui-même fait, sa violence, mais il est difficile de vivre autrement lorsqu'on a jamais rien connu d'autre. Deux personnes profondément perturbées. Je pense que Justine a eu la chance d'avoir dans son entourage des personnes qui ont pu lui apporter, sur de courtes périodes, un peu de stabilité, de normalité.

    Alors oui, c'est vrai, parfois on doute un peu sur la véracité des évènements relatés. Surtout lorsqu'elle parle des faits ayant eu lieu alors qu'elle n'était qu'un bébé où un enfant en bas âge. On ne peut se souvenir de ce qu'on a vécu alors qu'on était si petit mais les gens sont bien souvent là pour le raconter.

    Une autobiographie à laquelle on ne peut rester insensible.

    Ma note:   

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Alice Adams

    Titre: Un été invincible

    Editions Albin Michel

    Parution: 10 mai 2017

    Nombre de pages: 352

    ISBN: 978 2 226 32407 8

    Prix: 21,50€

     

    Merci à la masse critique Babelio

    Synopsis:

     Benedict, Eva, Sylvie et Lucien sont inséparables depuis leurs années de fac à Bristol. Leur diplôme en poche, ils vont, pour la première fois, se disperser. Eva part à Londres où l’attend un poste dans la finance ; Benedict reste à Bristol pour suivre son doctorat. Quant à Sylvie et Lucien, fidèles à leurs rêves, ils entament une vie plus bohème, faite d’art et d’aventure. À l’approche de la trentaine, leurs liens autrefois si forts se distendent. Le temps qui passe les éloigne les uns des autres, leurs routes divergent. Pourtant, leurs chemins vont à nouveau se croiser et faire revivre le souvenir de l’« été invincible » qui les a liés à jamais.

     Mon avis:

    Au départ, j'ai été séduite par la couverture et son titre (de saison) et puis le synopsis m'a intrigué. Malheureusement, cette lecture n'aura pas rempli toutes ses promesses.

    Je n'ai rien à redire sur la forme du récit. La plume de l'auteur est fluide, agréable. Le texte bien présenté. J'ai juste ressenti quelques difficultés lorsque les protagonistes partaient dans des explications financières ou scientifiques. Ayant peu de connaissance sur le sujet, je me suis sentie perdue!

    Pour ce qui est du contenu, alors que le début de l'histoire me plaisait bien, je me suis peu à peu lassé de la suite de malheurs et problèmes auxquels les personnages doivent faire face. Alors oui, ce sont des problèmes qui peuvent arriver à n'importe qui et l'auteur les illustre très bien. Mais, au lieu de prendre plaisir à ma lecture, je me suis peu à peu sentie déprimée. A aucun moment on peut dire que tout va bien, il y a toujours un petit quelque chose qui cloche. De belles choses sont dites, évoquées, mais elles restent trop en retrait par rapport au négatif. Maintenant, pour ce qui est de présenter une amitié qui survit à tout, là c'est très réussi.

    Je ressors donc déçue par cette lecture qui n'était pas pour moi. Le livre en soit n'est pas mauvais et je pense qu'il plaira très certainement à beaucoup. 

     

    Ma note:

     

     


    votre commentaire