• Science-fiction 2016/7 "Le dernier jardin - T1 - Ephémère" Lauren DeStefano

    Auteur: Lauren DeStefano

    Le Dernier jardin

    T1 - Ephémère

    Parution: 2011

    Nombre de pages: 350

    Editions Castelmore

    ISBN: 978 2 36231 0256

    Prix: 12,90€

     

    Synopsis:

    Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?
    Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L'humanité a cru voir son avenir assuré...jusqu'au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l'espèce.
    Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l'amour sincère de son mari et la confiance qui s'instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n'a qu'une idée en tête : s'enfuir de cet endroit.

     Mon avis:

    Ce qui m'a d'abord attirée et poussée à acquérir ce livre, c'est sa couverture que je trouve magnifique. On en comprend tout les détails au terme de la lecture. Elle est parfaite.

    Le monde dans lequel on plonge n'a rien à voir avec celui que l'on connait. L'espérance de vie a été fortement réduite et fait ressortir nombre de travers de la nature humaine. Des manières de fonctionner qu'ils ont totalement acceptées alors même qu'elles sont abjectes. Je pense notamment au fait qu'un mari choisisse plusieurs femmes et qu'elles s'en accommodent parfaitement. J'ai trouvé que tout cela avait un côté assez malsain.

    Qui dit vie réduite, dit forcément que tout doit aller plus vite. Les sentiments n'ont pas vraiment leur place et certains n'hésitent pas à commettre des crimes horribles. Les hommes de cette histoire vont froid dans le dos. Vaugh parce qu'il est plus un monstre qu'un homme. Et Linden, parce que sa naïveté fait qu'il n'est pour moi qu'un pantin de son père. Il est bien trop manipulable et aveugle. Il laisse faire des choses absolument horrible. On dirait plus un enfant qu'un homme.

    Les trois soeurs épouses sont très différentes l'une de l'autre et ont toutes un objectif différent pour leur nouvelle vie. Une vie qui leur a été imposée de force. Une en est heureuse, l'autre s'y résigne et la dernière, Rhine, veut la fuir. Même s'il ne lui reste plus longtemps, elle ne veut pas finir avec cette vie qui lui a été imposée de force.  Elle sera prête à tout pour s'enfuir. Mais pas seule..... Je l'ai appréciée mais n'ai pas toujours compris ses réactions.

    Cette histoire est très sombre. On y vit drame sur drame. Même lorsque l'un des protagoniste pense agir au mieux, il se rend compte de son action a de lourdes conséquences pour un autre.

    J'ai aimé l'histoire et son intrigue. Le fait que dans toute cette noirceur, l'amour puisse poindre le bout de son nez. Pourtant, j'ai trouvé que l'on tournait trop autour du pot. Le rythme aurait pu être plus soutenu. Il y a des rebondissements et de l'action mais trop peu à mon goût. Certains points auraient pus être également plus approfondis. Par exemple le sous-sol du manoir, qui fait peur mais dont on ne sait finalement rien.

    La fin qu'en à elle, je l'ai trouvé trop simple. Là encore, j'aurais voulu plus de danger et d'action.

    Je ressort de cette lecture légèrement sur ma faim.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     

    « Fantasy 2016/8 "Six of Crows - T1" Leigh BardugoThriller 2016/12 "Sur la ligne... T1 - Sur le fil du rasoir" Bridget Page »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :