• Thriller 2016/17 "Les Orphelins du Mal" Nicolas d'Estienne d'Orves

     

    Auteur: Nicolas d'Estienne d'Orves

    Les Orphelins du Mal

    Parution: 2008

    Nombre de pages: 746

    Editions France Loisirs

    ISBN: 978 2 298 01018 3

     

     

    Synopsis:

    1995, en Allemagne. Le même jour, quatre hommes sont découverts, nus, une ampoule de cyanure brisée dans la bouche, la main droite coupée. Une seule certitude : les quatre hommes sont tous nés dans un Lebensborn, l'organisation la plus secrète des nazis, des haras humains où les SS faisaient naître des petits aryens pour réaliser leur rêve dément d'une race pure. Les autorités allemandes étouffent l'affaire.
    Paris, 2005. Anaïs, jeune journaliste, est contactée par Vidkun Venner, un riche collectionneur norvégien qui a reçu une mallette anonyme contenant quatre mains momifiées. Il veut qu'Anaïs l'aide à découvrir d'où elles viennent, et pourquoi on lui a envoyé ce macabre colis.
    Très vite, la tension monte... Ni Anaïs, ni Vidkun ne sortiront indemnes de ce terrifiant parcours initiatique.

     Mon avis:

    Ce livre est resté très longtemps dans ma PAL et c'est le sort de ma bookjare qui l'en a sorti. Un début pas toujours facile à appréhender de par le nombre de noms allemands et ses références aux évènements qui ont eu lieu au IIIe Reich. Une période que j'ai vu à l'école mais j'ai préféré oublier. Une partie qui aurait pu me faire abonner ma lecture si ce n'est que l'intrigue reste prenante. J'ai beaucoup aimé Anaïs. En même temps que le lecteur, elle doit se familiariser avec cette période sombre de l'histoire. Le fait que l'histoire se passe sur deux périodes rend l'intrigue encore plus prenante.

    A partir de la seconde partie, la manière de relater les évènements est véritablement romancée et plus facile à suivre. On s'y retrouve mieux entre les différents acteurs et il devient plus simple de spéculer sur le dénouement. Difficile à ce moment là de lâcher l'ouvrage.

    Un récit avec un fort côté historique. L'auteur nous dépeint des scènes horribles et dérangeantes de part le fait qu'on sait que ce genre d'horreurs sont vraiment arrivées. Et bien pire encore! J'ai parfois eu beaucoup de difficultés à finir la lecture de certains paragraphes ou chapitres que je trouvais à la limite du supportable. Même dans les mœurs, les choses sont loin d'être saines et souvent troublantes.

    Ça faisait du bien lorsque le récit se concentrait un peu plus sur Anaïs et sa relation avec Clément. Un peu de beauté dans toute cette cruauté.

    Il est difficile pour moi de dire si oui ou non j'ai véritablement apprécier cette lecture. Car, même si je me suis finalement laissée prendre par l'intrigue, j'ai détesté le côté trop réaliste. Une période de l'histoire horrible, où la quête de la perfection devient synonyme de folie. Où elle a conduit à imaginer les pires sévices. Peut-être un peu trop bien relatés par l'auteur!

    Un livre qui marque et dont il est difficile de s'échapper.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     

    « Horreur 2016/3 "Sweet" Emmy LaybourneChick-lit 2016/1 "La rousse qui croyait au Père Noël" Suzanne Marty »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :