• Thriller 2017/13 "La fée noire" Pétronille Rostagnat

     

    Auteur: Petronille Rostagnat

    Titre : La fée noire

    Parution: 2017

    Nombre de pages: 419

    Editions France Loisirs

    ISBN: 978 2 296 12401 9

      

    Synopsis:

    Versailles, juillet 2000. Trois amies d’enfance, Capucine, Louise et Emma, se retrouvent dans un bar pour fêter les résultats de leur baccalauréat. Autour d’une bière, elles font un pacte : avoir un enfant avant leurs 30 ans. Paris, juillet 2012. Capucine reçoit la visite de la brigade criminelle. Son ami, Nathan, vient d’être retrouvé sauvagement assassiné et mutilé dans le parking de la place Vendôme. La lettre P a été gravée à son annulaire gauche et son sexe a disparu. Quelques jours plus tard, Capucine reçoit un mystérieux message : « Nathan n’est plus. Tu as une seconde chance. P. »

     Mon avis:

    Une lecture dans laquelle je me suis facilement laissée embarquer. Une plume agréable, sans complications. Quelques petites incohérences restent tout de même à souligner. Notamment des erreurs de noms dans les mises en situation des chapitres, où encore des erreurs de mots dans le texte. Un point à déplorer mais qui ne m'a pas empêché d'apprécier et comprendre cette lecture.

    J'ai beaucoup aimé l'intrigue qui, je l'avoue, m'a donné un peu de fil à retordre. Je n'ose vous décrire les divers scénarios que je me suis imaginés. Pourtant, je n'ai été qu'à moitié surprise lors de la grande révélation. Mon subconscient avait sans doute bien travaillé. Alors que beaucoup de choses sont devenues plus claires, certains points de l'enquête manquent de logique pour être crédibles. J'apprécie lorsque l'auteur parvient à leurrer son lecteur sur les personnalités de ses personnages. Car, même si je n'ai pas été totalement surprise, j'ai trouvé que c'était bien construit.

    J'ai aimé que le début de la folie ne soit pas nouveau. Qu'il y ait un lien avec une vieille histoire et que ce dernier soit amené par en ancien flic. Un personnage que j'ai trouvé très attachant. Une partie qui reste pourtant très prévisible dès qu'on y fait référence. Difficile de faire autrement.

    La présentation des hommes reste très clichée. Leurs travers dans toutes leurs splendeurs. La tromperie, être avec la femme uniquement parce qu'elle est une poule aux œufs d'or, la violence conjugale, la femme qui abandonne toutes ses ambitions pour suivre son époux et rester à éduquer leurs enfants alors qu'elle était vouée à une brillante carrière. Sans doute un peu trop!

    Je reste également septique quant à l'épilogue qui pour moi à plus trait à une romance à l'eau de rose qu'à un thriller. Une partie qui n'a pas lieu d'être et qui aurait pu être supprimée car n'apporte rien.

    Alexane, une femme flic qui m'a beaucoup plu. J'ai aimé en apprendre plus sur sa vie privée, que cette dernière m'intrigue sans pour autant prendre le pas sur le principal.

    Du bon et du moins bon mais un récit qui a réussi à m'embarquer et me faire passer un bon moment.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     

    « Me suivre...Jeunesse 2017/2 "La seule chose qui compte vraiment" Nathalie Somers »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :