• Thriller 2017/19 "Anonymous - Souviens-toi du 5 novembre" Edouard Brasey

     

    Auteur: Anonyme mais pas vraiment Edouard Brasey

    Titre : Anonymous - Souviens-toi du 5 novembre

    Editions Pygmalion

    Parution: 2016

    Nombre de pages: 472

    ISBN: 978 2 7564 1977 0

    Prix: 18€

      

    Un grand merci à France Loisirs (Top lecteur)

    pour cette découverte.

    Synopsis:

    5 novembre 1605. Guy Fawkes tente de faire sauter le palais de Westminster le jour de l’ouverture de la Chambre des lords. 5 novembre 2020. Le groupe Anonymous diffuse sur l’ensemble des chaînes télévisées du monde entier un message étrangement menaçant : « Nous sommes Anonymous. Nous sommes légion. Nous n’oublions pas. Nous ne pardonnons pas. Redoutez-nous. Souviens-toi du 5 novembre ! » Le monde est sur le point de basculer. Quatre siècles de conspirations vont trouver leur conclusion. Quatre siècles de luttes entre le Pouvoir et les servitudes qu’il impose, et les Anonymes et la liberté qu’ils défendent. De Shakespeare à John Lennon en passant par Charles Manson, l’Histoire appartient au complot. Ces personnalités étaient-elles des Anonymes ou des esclaves du Pouvoir ? L’auteur de cette fiction a préféré garder l’anonymat. De nos jours, où le réel se mêle au virtuel, on a de plus en plus de mal à distinguer l’information de la propagande, la vérité de l’illusion. En taisant son nom, l’instigateur de cette histoire rend hommage au mouvement dont il s’est inspiré

     Mon avis:

    Un thriller politique qui met en scène une véritable théorie du complot et qui trouve ses sources il y a plus de quatre siècles.

    En débutant cette lecture, je ne connaissais rien aux Anonymous ou au personnage de Guy Fawkes. Un côté historique qui m'était totalement inconnu et que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir.

    Au fil des chapitres on va passer d'un présent (qui nous est futur) à un passé vieux de quatre siècles. Une histoire qui fait référence à des personnages illustres, célèbres, dont on va découvrir un aspect insoupçonné de leur vie. On débutera l'histoire à son commencement pour se rapprocher de plus en plus du présent.  J'ai adoré la partie sur Shakespeare tandis que je me suis sentie plus étrangère sur les autres. Surtout de par les noms des protagonistes, j'ai eu le sentiment que les faits, les situations, se répètent sur les différentes époques.

    Un récit où on a beaucoup de mal faire la distinction entre l'historique et le fictif. J'ai souvent ressentie l'envie de faire quelques recherches afin de savoir si les faits évoqués sont réels ou juste sortis de l'imagination de l'auteur. Il fait référence à des meurtres connus, qui ont réellement eu lieu. Des doutes qui ne m'auront pas quitté durant toute ma lecture.

    Une histoire qui fait peur. Parce qu'elle met en avant les projets top secrets du gouvernement. Une élite, Octopus, qui a tout pouvoir et s'adonne à une sorte de lavage de cerveau, de reconditionnement pour amener des personnes à leur servir d'esclave en leur enlevant toute volonté.  Et puis les pirates informatiques capables de provoquer un véritable cahot. Qu'une personne assisse derrière son écran puisse engendrer la fin du monde, de la vie telle qu'on l'a toujours connu, la fin des puissances mondiales.

    La plume de l'auteur est agréable et le fait de passé sans cesse d'une période à l'autre donne un bon rythme au récit. Ne pas avoir la culture des faits ou personnages évoqués a quelque peu compliqué ma lecture. Mais, même en tant que néophyte, j'ai ressenti du plaisir à plonger au coeur de cette machination.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     

    « Thriller 2017/18 "Aliénor - L'origine de toutes les haines" Aurélien GrallFantasy 2017/5 "Comme l'Obsidienne" V.I. Prates »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :