•  

    Auteur: Franck Thilliez

    Rêver

    Parution: 26 mai 2016

    Nombre de pages: 597

    Fleuve Noir éditions

    ISBN: 978 2 265 115583

    Prix: 21,90€

    Synopsis:

    Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait parfois confondre la réalité avec ses reflets chimériques. De nombreux mystères planent autour de la jeune psychologue, notamment concernant un accident dont elle est miraculeusement sortie indemne.

     Mon avis:

    Franck Thilliez est un auteur confirmé et renommé. Ce livre vient prouver que son succès est pleinement mérité. Son titre et sa préface intrigue le lecteur et, dès les premières pages, on se retrouve embarqué dans une intrigue palpitante et captivante.

    J'ai adoré la manière dont les évènements sont relatés et la double chronologie. Cela a apporté un plus au récit et m'a fait me poser d'autant plus de questions sur la véracité des faits évoqués.

    Je me suis très vite prise d'affection pour Abigaël. Une jeune femme touchante qui a appris à vivre avec sa maladie du sommeil. Un trouble qui lui complique considérablement le quotidien. Un des éléments principaux du récit. Elle ne sera très vite plus capable de distinguer le réel du rêve et, suite à son traitement, de lourdes pertes de mémoires viendront compliquer plus encore sa résolution de l'enquête. Pas une mais deux intrigues qui la touchent de près.

    Un récit qui m'a fait passé par beaucoup d'émotions. J'ai difficilement retenu mes larmes sur la première partie. Une grande première dans la lecture d'un thriller. Les pages défilent, les évènements s'enchainent et tout se passe très vite. Même nous, en tant que lecteur, avons de plus en plus de mal à distinguer le vrai du faux. Le cauchemar devient de plus en plus réel. Avec ces sauts dans la chronologie qui rendent l'histoire d'autant plus intrigante.

    Franck Thilliez mène divinement ses lecteurs par le bout du nez. Avec une protagoniste principale qui frôle la folie, il insinue le doute lorsqu'on pense avoir enfin tout compris. On commence à appréhender les choses lorsqu'il l'a décidé (même si quelques points prévisibles) et on prend de plus en plus peur. Sans oublié les scènes macabres et la perversité des personnages.

    Un thriller complet qui m'a tenu jusqu'à la dernière ligne.

    Ma note:   

     

    D'autres livres chroniqués pour cet auteur

    (cliquer sur l'image pour accéder à la chronique)

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire
  • Auteur: Ruth Ware

    Promenez-vous dans les bois....

    pendant que vous êtes encore en vie.

    Parution: 11 février 2016

    Nombre de pages: 377

    Fleuve Noir éditions

    ISBN: 978 2 265 099364

    Prix: 20,90€

    Synopsis:

    Une jeune femme reçoit un message l'invitant à l'enterrement de vie de jeune fille d'une de ses anciennes meilleures amies. Elle arrive dans une grande propriété en verre, perdue au fond des bois. 48 heures plus tard, elle se réveille dans un hôpital couvertes de blessures. Un meurtre a eu lieu pendant la fête. Que s'est-il passé et qu'a-t-elle fait ?

     Mon avis:

    J'avoue que le titre du récit m'a induite en erreur quant à son contenu. Alors que je l'adore, je ne pense pas qu'il soit bien adapté. Un texte qui m'a pourtant beaucoup plu. On suit l'histoire à son commencement et également lorsque le drame a eu lieu. Avec les indices que l'auteur sèmes, on s'attèle à découvrir ce qu'il s'est vraiment passé dans cette maison de verre.

    L'auteur nous emmène dans un décor inquiétant. Un drôle d'endroit pour fêter un enterrement de vie de jeune fille. Isolé de tout. La plume de l'auteur est addictive. La tension monde crescendo au fil des chapitres et ne nous quittera pas avant le terme. Mais que s'est-il passé? Comment ont-ils pu en arriver là? J'avoue cependant avoir trouvé certains points assez prévisibles.

    Une ambiance de huit-clos avec des personnages très différents et assez troublants pour certains. Personnalités qui peuvent amener le lecteur sur de fausses pistes. Nora, la principale protagoniste du récit, est une jeune femme qui porte un poids énorme sur ses épaules. Un passé dont elle a du mal à se défaire et qui revient la hanter. Un passé intriguant mais néanmoins prévisible sur certains points.

    J'ai adoré le final et le fin mot de l'histoire. Découvrir comment tout a véritablement commencé. A quel point une personne peut être dérangée pour arriver à ses fins par de tels extrémités. Une conclusion qui m'a surprise parce que je n'avais pas imaginé qu'elle puisse être aussi tordue.

    Même si, je vous l'ai dit, le titre n'est pas parfait, cette lecture m'a emportée et totalement séduite. 

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteure: Mary Kubica

    Titre: L'Inconnue du Quain

    Editions Harlequin (Mosaic)

    Parution: 13 avril 2016

    Nombre de pages: 390

    ISBN 978 2 2803 8319 9

    Prix 19,90€

     

    Un grand merci à Babelio et

    les éditions Harlequin pour

    ce partenariat

    Synopsis:

    La première fois que je l'aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l’aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener… Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé, Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ? Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…

    Mon avis:

    En commençant l'ouvrage, je m'attendais à un côté thriller plus intense. Mais, même s'il reste soft, j'ai adoré cette lecture. La plume de l'auteure est très agréable, addictive. Elle mène son intrigue à merveille avec un dialogue à trois voix. Et surtout, grâce au fait que, lorsque Willow prend la parole, l'histoire dont il est question est déjà quasiment achevée. On se pose un tas de questions mais sans vraiment en deviner le dénouement.

    L'auteure nous dévoile les choses au fur et à mesure. Je m'attendais à des rebondissements qui ne se sont pas produits et pas du tout à d'autres. Il y a juste pour Heidi que j'avais cette fois bien présenti le final. Même si je ne m'attendais pas à ce que ce soit à ce point. Chaque élément du récit est approfondi, rien n'est laissé sur le côté, au hasard.

    J'ai adoré les différents protagonistes. Très attachants, ils sont vrais dans leurs réactions. L'histoire dans son ensemble est très réaliste (malheureusement). Elle traite de sujets très importants en nous montrant les côtés les plus sombres de l'adoption et du ressenti d'une femme ayant du subir l'avortement. Une histoire prenante où l'arrivée d'une jeune fille SDF et son bébé va bouleverser la vie d'une famille bien comme il faut.

    Je n'ai pas ressenti toute l'angoisse que j'aime dans un thriller. Ici beaucoup d'émotions sont venues se mêler au récit. Avec une goutte d'eau de rose sur la fin. Un point qui ne m'a pas semblé possible dans la vie réelle. 

    Même si le côté thriller n'était pas suffisamment présent, j'ai adoré ce récit. J'espère avoir une jour l'occasion de découvrir d'autres ouvrages de Mary Kubica.

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteure: Julia Richard

    Titre: Faites vos jeux

    Editions Luciférines

    Parution: février 2016

    Nombre de pages: 444 pages

    ISBN 978 2 9548328 21

    Prix 17,50€

     

    Synopsis:

    Huit personnes très différentes se réveillent dans une maison sans fenêtres. Il n’existe qu’une seule issue, et pour sortir il faut posséder le code. L’un des prisonniers est l’organisateur de l’expérience. Il est le seul à connaître la combinaison. Mais pour débloquer la porte, il faut être deux, et deux seulement. Le but du jeu ? Éliminer les innocents pour rester avec le plus susceptible d’être un psychopathe. Quand la logique est inversée, les règles classiques du huis-clos ne tiennent plus, il faut protéger « le loup ». Jusqu’où iriez-vous pour récupérer le code sans devenir une cible ? Pour son premier roman, Julia Richard propose un thriller cruel où elle explore avec finesse la complexité des rapports humains. Un programme idéal pour satisfaire les pires dérives voyeuristes d’une société-spectacle.

    Mon avis:

    Dès les premières lignes, l'auteure nous plonge dans la terreur. J'ai adoré le décors imaginé. L'ambiance du huit-clos est parfaite. Avec des protagonistes comme vous et moi. Leur crainte de mourir, de ne pas être parmi les deux, va faire ressortir le monstre qu'ils ont en eux. Même le plus doux des agneaux peut devenir le pire des loups.

    Chaque personnage devient narrateur à un moment de l'histoire. On apprend à le connaitre et, chaque fois, nos certitudes sont remises en doutes. Chacun aurait de bonnes raisons d'être le loup. Avec tous un avantage qui pourrait être déterminant.

    J'ai adoré l'intrigue, la manière dont le récit est relaté, dont les évènements s'enchaînent. Avec une fin qui donne un goût amère. Tout aurait-il pu se dérouler différemment? Comment est-il seulement possible de savoir comment des personnes vont réagir et surtout interpréter le peu d'indices et d'éléments qu'on leurs fournis? Beaucoup d'explications dans les dernières pages qui, je le regrette, ne m'ont pas toujours parues très claires. Comme si tout n'était pas dis. Des choses sous-entendues.

    Un thriller psychologique qui nous montre toute l'horreur de la nature humaine.

     

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire
  • Auteure: Estelle Tharreau

    Titre: Orages

    Editions Taurnada

    Parution: 21 mars 2016

    Nombre de pages: 268 pages

    ISBN 978 2 37258 0168

    Prix 9,99€

     

    Un grand merci à Livraddict et

    les éditions Taurnada pour ce

    partenariat

    Synopsis:

    Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort !
    Les nuits d'orage peuvent s'avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d'un passé enfoui depuis plus d'un siècle dans un cahier d'écolier jauni et écorné.

    Mon avis:

    Dès que j'ai commencé cette histoire, j'ai été emportée par la plume de l'auteure. Béatrice et sa fille auraient pu vivre une vie sans histoire dans ce petit village de "Sauveur". Mais voilà, tout n'y est qu'apparence, faux semblants et, très vite, Béatrice et sa fille vont être menacées. Au fil des chapitres, la tension va prendre de plus en plus d'ampleur. Au plus elles vont creuser le passer, au plus elles seront en danger.

    Chacune de leur côté, elles vont mener les investigations. Célia va découvrir un vieux journal qui va la captiver. J'ai adoré ces retours en arrière qui nous font peu à peu découvrir comment tout a commencé. Comment les légendes urbaines peuvent devenir réalité.

    Je suis tombée sous le charme de Béatrice et sa fille. Deux femmes qui n'ont jamais eu la vie facile et qui sont unies par un amour infini. La maman qui veut oublier son passé, ses travers et offrir une vie meilleure à sa fille. Et cette dernière qui accepte de tout quitter pour faire plaisir à sa mère. J'ai adoré leur relation.

    J'ai été captivée par l'intrigue que j'ai trouvé très bien menée. D'un bout à l'autre, j'ai bu les mots de l'auteure sans jamais parvenir à bien déterminer qui sont les bons et les mauvais. Jusqu'au terme du récit, j'ai eu des doutes. Pourtant, j'avoue que, même si j'ai adoré ce récit, ce n'est pas un coup de coeur. Le côté thriller m'a semblait un peu léger. La menace plane mais ce n'est qu'à la toute fin que j'ai réellement pris peur pour les personnages. Mais cela est bien le seul point légèrement négatif que je trouve à cet ouvrage.

    Une histoire surprenante. Je ne m'attendais pas à cela en commençant ma lecture et ce fût une belle surprise. Je suis restée en haleine jusqu'au terme. Une fin à laquelle je n'aurais jamais penser. J'ai adoré.

     

    Ma note:   

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique