•  

    Auteur : Laurence Marino

    Titre: 9 mois ou presque

    Editions Yaka Books

    Parution: 31 juillet 2017

    Nombre de pages: 148

    ISBN: 978 2 377630 19 6

    Prix: 2€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     

    Synopsis:

     Tombons-nous un jour enceinte ? Est-on enceinte ou le devient-on ? Comment devenir mère lorsque l’on en a été privée ? Au fi l des pages et des jours, on part à la découverte de ces mois pendant lesquels se fabrique une maman. Dans un véritable dialogue entre le dedans et le dehors, l’héroïne embarque le lecteur dans la plus jolie des aventures humaines.

     Mon avis:

    Une histoire présentée sous la forme d’un journal de bord. Celui d’une jeune femme qui nous relate son quotidien du moment où elle apprend sa grossesse aux minutes qui précèdent son accouchement. L’auteure y aborde les passages importants de la vie d’une femme enceinte. Une héroïne un peu délurée et attachante qui partage ses émotions, ses bonheurs, ses interrogations et ses doutes.

    Ce qui va rendre ce récit d’autant plus réaliste est le fait qu’il n’y ait pas que les bons moments qui sont évoqués. On se retrouve confronté à nombres de difficultés qui sont malheureusement liées au fait d’être enceinte. Attention tout de même à ne pas prendre ce récit au pied de la lettre car chaque grossesse est différente. Et chaque femme vit les évènements de manière différente. Certains points sont d’ailleurs assez délicats et peuvent, je pense, faire peur à des femmes qui n’ont pas encore eu la chance de porter un enfant.

    J’ai aimé voir que, malgré des passages où son morale n’est pas au beau fixe, notre héroïne profite pleinement de chaque instant sans se laisser abattre par les difficultés. Mais ce qui m’a le plus touché et fait repensé à ma propre grossesse, c’est de voir l’amour qui devient chaque jour plus grand pour ce petit être qui n’a pas encore vu le jour. Le lien qui unit une mère à l’enfant qu’elle porte et très fort et j’ai trouvé qu’il était ici dépeint avec justesse.

    On voit également que le quotidien des parents change. Que  certains passages plus difficiles peuvent avoir des répercussions sur le couple. Mais aussi tous ce qu’ils doivent prévoir, les nombreux changements à apporter. Un  petit bout qui n’a pas encore pointé le bout de son nez mais qui, déjà, fait pleinement partie de la vie de ses parents.

    Une narration très agréable où le petit côté déganté de la future maman apporte de jolies touches d’humour. Un récit touchant pendant lequel j’ai, de nombreuses fois, pu m’identifier à la future maman dans ses craintes et ses interrogations. Mais également dans certaines difficultés abordées. Ma propre grossesse n’a pas été évidente et c’est ce qui m’a d’autant plus fait apprécier la justesse de cette histoire.

     

    Ma note:    

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur : Anne-Laure Bondoux

    Titre: L'aube sera grandiose

    Editions Gallimard Jeunesse

    Parution: 21 septembre 2017

    Nombre de pages: 296

    ISBN:978 2 07 066543 3

    Prix: 14,90€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     

    Synopsis:

     Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu'elle lui a cachés jusqu'alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets... Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin..

     Mon avis:

    Une histoire émouvante, forte. Après tant d'années de mensonges, une nuit qui sera synonyme de vérité, une nuit où Titania va emmener sa fille Nine dans son refuge familiale pour lui conter son histoire, celle de sa mère et de ses frères.

    Une plume fluide qui tient en haleine. Un récit qui m'a captivé dès les premières lignes car on ne sait pas trop à quoi s'attendre. J'ai ressenti une certaine peur face à ce que j'allais découvrir, à ce que Titania et sa famille avaient vécus pour en arriver à devoir mentir. On bascule sans cesse entre passé et présent. Un présent où on peut suivre l'évolution des sentiments de Nine face aux révélations de sa mère. Étant moi-même maman, je me suis plus facilement mise à la place de la mère et n'ai donc pas toujours compris les réactions de Nine. J'ai parfois trouvé cette dernière injuste.

    Des protagonistes auxquels il est impossible de ne pas s'attacher. On va les suivre sur de nombreuses années, vivre leurs joies et leurs peines. Pour la mère de Titania surtout qui a vécu des instants très difficiles et dont, même si je n'ai pas toujours été d'accord avec ses choix, j'ai admiré le courage. Les évènements s'enchainent sans sauter d'étapes. Avec certains passages plus importants et donc plus approfondis. L'histoire est relaté comme elle est vécu, pleine d'émotions dont certaines intenses.  

    J'ai aimé que l'auteur intègre dans son récit des évènements historiques qui ont marqués les périodes dont il est question. Ce qui nous plonge d'autant plus dans l'ambiance de l'époque.

    Un récit qui a, selon moi, plus trait au genre contemporain que jeunesse car il se consacre surtout à Titania. On y voit une belle relation mère-fille avec tout de même le côté rebelle de l'adolescence. C'est très vrai.

    Une fin qui m'a plu tout en me laissant un goût d'inachevé. Ceux qui l'ont lu me comprendront pour les autres, je les laisse découvrir.

    Une histoire que j'ai adorée.

    Ma note:    

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur : Julie Deh

    Titre: Comme un oiseau

    Auto-Edition

    Parution: 24 Aout 2017

    Nombre de pages: 125

    ISBN: 978 154 957 9950

    Prix: 6,99€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     

    Un grand merci à l'auteur pour cet envoi

    Synopsis:

     Cerise Loiseau, soixante-sept printemps, est veuve de la dernière saison. Après quarante-cinq années de tartines beurrées-café en ménage, elle décide d’empoigner cette tardive bénédiction pour retrouver enfin son Jean, l’amour de ses quinze ans, persuadée qu’il l’attend en Bretagne. Armée de ses deux notions de géographie, d’un petit sac à dos et de quelques biscottes, la voici donc quittant sa bicoque ouvrière en visant l’océan. Bille en tête et à pied, puisqu’il faut bien, à défaut de savoir voler. En route, elle croisera une poignée de personnages, figures poétiques inquiétantes ou bienveillantes, telles des balises sur le chemin de son coup de folie. Surtout, elle rencontrera Sadio Sy, et le pas de cette jeune-femme capée de noir, échappée d’un mariage forcé, s’attachera aussitôt au sien, comme une évidence.Pareillement femmes, nouvellement libres, à deux, des ailes pourraient-elles leur pousser ?

     Mon avis:

    On découvre Cerise alors qu'elle fête son 67e anniversaire et que, comme depuis de nombreuses années, elle attend avec impatience la lettre de son amour d'enfance. Son Jean. Celui qu'elle a toujours aimé. Une vieille dame très attachante qui va, sur un coup de tête, décider de partir retrouver cet amour de toujours. Une sorte de road-trip qui va totalement bouleverser sa vie.

    Pendant son voyage, on va apprendre la vie qu'elle a vécu, tout ce qu'elle comportait de routine, tout ce qu'elle a ou pas aimé. Une vie que j'ai ressentie comme une déception, qui n'a pas été celle à laquelle elle aspirait. Celle qu'elle aurait connue si Jean était resté. Au fil des pages, le lecteur peut découvrir certaines des missives reçues. C'est beau.

    On va également rapidement faire la connaissance de Sadio Sy, une jeune femme mariée de force alors qu'elle n'avait que 12 ans. Elle est doté d'une belle force de caractère et de beaucoup de détermination. On va aussi retracer son passé, ses espérances et ses craintes. Très vite, je l'ai admiré pour ce qu'elle incarne.

    Deux femmes très différentes, avec chacune un passif qu'elles veulent fuir. Elles m'ont toutes les deux touché, je me suis sentie partir avec elles sur les routes et je n'ai plus eu envie de lâcher ma lecture. Un récit qui fait réfléchir sur notre propre vie. Sur tout ce qu'on est prêt à subir, les décisions qui ne sont pas nôtres mais que, malgré tout, on accepte. Est-ce que comme Cerise on va attendre d'être vieille pour réagir? Ou bien allons-nous sauter sur l'occasion qui se présente lorsqu'on est encore jeune?

    Un texte bien écrit avec un petit côté poétique. Des personnages profonds qui ont des choses vraies à partager. Ils nous transmettent toute une foule d'émotions et parfois aussi j'ai eu peur pour elles. Surtout pour Cerise que je trouvé âgée pour accomplir un tel voyage, dans de telles conditions. Elle m'a donné quelques suées. J'ai également aimé que l'auteur me surprenne totalement par le dénouement. A aucun moment je ne me suis attendue à un tel rebondissement. J'ai été émue.

    J'ai adoré.

    Ma note:    

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteur : Beatriz Williams

    Titre: Les lumières de Cape Cod

    Editions Belfond (Le cercle)

    Parution:1er juin 2017

    Nombre de pages: 400

    ISBN: 978 2 714474 278

    Prix: 21€

     

    Un grand merci à Carine de chez Belfond pour cet envoi

    Synopsis:

     Christina, la troisième sœur de la famille Schuyler, la plus élégante, la plus douce, la plus parfaite. Mariée à Frank Hardcastle, homme politique très influent, Tiny mène une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur bastion. Mais alors que Frank est donné favori pour les élections présidentielles, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c'est d'abord les courriers menaçants d'un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c'est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu'il n'y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames. Et dont l'écho, s'il venait à gronder, pourrait nuire à la réputation irréprochable de toute la famille Hardcastle...
    Les sentiments ont-ils une place dans la course au pouvoir suprême ?

     Mon avis:

    Ce livre fait partie de la saga familiale des soeurs Schuyler. Je n'ai personnellement pas eu la chance de lire le 1er tome mais cela ne m'a en aucun cas empêché d'apprécier cette lecture dans toutes ses nuances. Elle m'a d'ailleurs donné l'envie de découvrir les autres tomes pour en apprendre plus sur les soeurs de Tiny.

    C'est ici cette dernière que nous allons suivre dans les méandres de sa vie de femme d'homme politique pendant les années 60. Une vie dont on va découvrir l'envers du décor. Une période où les femmes ne sont plus aussi dépendantes de leurs époux. Elles ont leurs rêves, leurs ambitions et n'hésitent pas à faire entendre leur voix. J'ai adoré la manière dont Tiny va incarner cette femme moderne. J'ai trouvé très drôle la manière dont elle va s'ouvrir et mettre mal à l'aise sa belle-famille. Cette dernière étant prête à tout pour voir Franck atteindre les plus hautes marches de la sphère politique, ils sont très étouffants autour de Tiny. On lui donne le titre de "Maîtresse de maison" mais la réalité est tout autre. Tiny le découvrira à ses dépens. Une famille qui ne reculera devant rien et se prêtera à de biens sombres agissements peu importe ce que Tiny a à dire.

    Je me suis sentie révoltée contre cette famille où seules des apparences comptent. Où un mari a le droit de tromper sa femme à partir du moment où il n'a de profonds sentiments que pour cette dernière parce que, selon eux, il ne s'agit alors pas réellement de tromperie. Heureusement que la soeur de Tiny, Pepper est là pour la soutenir. Je suis tombé sous le charme de la personnalité de cette dernière. Elle a aussi son secret et elle m'a beaucoup touché.

    Mais cette histoire ne se limite pas à cela. Elle nous raconte aussi l'amour, le vrai. En effet, avant son mariage, Tiny a rencontré un homme, Cap. Ce dernier est revenu de la guerre et étant le cousin de son mari Franck, est plus présent que jamais à ses côtés. De par son honneur rendu à la nation pour son courage, il fait partie intégrante de la campagne politique. On sent toute l'intensité de leurs sentiments et on n'a qu'une hâte, arriver au terme du récit pour savoir si oui ou non ils vont se retrouver. J'ai adoré que, durant toute la lecture, on bascule sans cesse entre présent et passé. Ce dernier va nous ramener à la rencontre entre Tiny et Cap. Le début de leur amour et ce qui a amené Tiny à épouser Franck.

    Alors que j'ai adoré les personnages de Tiny, Pepper et Cap. J'ai par contre eu beaucoup de mal avec Franck. Même si ce n'est pas une personne fondamentalement mauvaise et que certaines choses pourraient nous le rendre attachant, je ne suis pas parvenu à l'apprécier. Il est pour moi, malgré les apparences, un homme qui n'a pas ce qu'il faut où il faut. Il se laisse mener par sa famille pour parvenir à atteindre le rêve auquel son père n'a jamais pu aboutir. Il est lâche sur de nombreuses choses.

    La plume de l'auteur est fluide, agréable, rafraichissante et pleine d'humour. J'ai adoré que, lorsque Tiny endosse le rôle de narratrice, elle s'adresse directement à nous en tant que lecteur. Un récit qui nous emporte et ne nous lâche pas. On a soif de savoir comment les choses vont se conclure, on est captivé par son déroulement. Un récit qui va nous révolter sur certains points mais également nous surprendre par des révélations et rebondissements totalement inattendus. Avec une tension qui va prendre de plus en plus de force sur le terme. J'ai eu peur pour Tiny et c'est à peine si je tenais en place dans mon fauteuil. Une bonne intrigue aussi sur le maître chanteur. Il faut attendre la toute fin pour découvrir qui et le pourquoi de ce chantage.

    Une superbe lecture, un coup de coeur. 

    Ma note:     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur Dany Boutigny

    Titre: La chambre de mamie

    Auto-édition (Bookelis)

    Parution:1er février 2017

    Nombre de pages: 222

    ISBN: 979 10 227 4565 9

    Prix: 11€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

     Ce récit vous embarque dans les souvenirs de la Nona. Flora est une étudiante qui se retrouvera bientôt sans logement. Une seule solution s'offre à elle! Celle de cohabiter avec Alice, une nonagénaire complètement délurée. Cette mamie pas comme les autres va l'entraîner dans une spirale infernale, mais lui donner aussi une magnifique leçon de vie. Pour cela, elle va lui léguer un trésor inestimable: sa mémoire. Un secret, un destin.Pourquoi Flora n'a jamais pu entrer dans cette pièce ? Pourquoi Alice y passe toutes ses soirées ? Pourquoi ferme t-elle toujours à clé lorsqu'elle en sort ? Pourquoi entend-elle des chuchotements provenant de cette pièce ? Tant de mystères que Flora tentera d'élucider. " Ne jamais se fier aux apparences".

     Mon avis:

    Grâce à une plume très agréable et une construction de texte originale, l'auteur nous offre ici un récit intense et profond. On plonge au cœur des souvenirs d'une vieille dame hors du commun, très moderne pour son époque. Un récit empli d'émotions qui fait vivre des joies, des peines, des moments de peurs et de doutes.

    Au départ, on fait la rencontre de Nona alors que Flora vient vivre sous son toit. Nona n'estime pas avoir besoin de la jeune fille et les débuts vont être quelque peu difficiles. Mais très vite, elles vont s'apprivoiser et se lier. Nona est une mamie excentrique avec des secrets. Un mystère dont on soupçonne vite la solution mais qui apporte aussi une touche de piment.

    Ensuite, une seconde partie où Flora va découvrir qui était vraiment Nona au travers de ses écrits. Des carnets qu'elle a commencés à écrire très jeune et qui retracent sa vie. Un vécu peuplé d'instants de pur bonheur mais également de moments douloureux. De jeune fille, on la voit devenir femme. On la voit tout mettre en œuvre pour réaliser ses rêves mais également prête à y renoncer pour aider ceux qu'elle aime. Une femme très droite, qui aime agir comme bon lui semble. Une amie sur laquelle on peut compter.

    J'ai pris énormément de plaisir à me plonger dans ce texte qui est une merveilleuse leçon de vie. Avec des protagonistes auxquels on s'attache et qu'on a du mal à quitter une fois le livre refermé. Outre Nona, Flora est également un personnage clé. Je l'ai de suite appréciée et j'ai aimé la façon dont elle va traiter le cadeau de Nona. Grâce à sa manière de vivre les choses et ses idées, elle parviendra à donner aux carnets un impact bien plus fort que celui auquel Nona rêvait.

    C'est le genre d'ouvrage qui, malgré l'évocation du passé et un brin de nostalgie, reste très actuel. Une histoire qui s'adresse à un public très large, peu importe l'âge ou le sexe.

    Un gros coup de cœur.

     

    Ma note:     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique