•  

    Auteur: Laurence Puzenat

    Au royaume de Kitoln - T1 - L'éleveur de dragons

    Parution: 28 mars 2017

    Nombre de pages: 235

    Auto-édition

    ISBN: 979 10 227 3474 5

    Prix: 12,99€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    Un être humain sans oxygène finira fatalement par mourir. Il en va de même pour cette planète sans sa magie.
    Sous la folie des mortels qui ont anéanti toutes créatures magiques, la planète se meurt, mais n'a pas dit son dernier mot! Elle a chargé Olgray, mage de son état, de retrouver le dernier dragon pour qu'avec lui, revienne la magie. Olgray lui a trouvé Sildra, mage sans magie mais qui reste une herboriste plutôt débrouillarde. Ensemble, ils parcourent le monde.
    Suivant le moindre indice aussi farfelu soit-il, échappant aux fourches et aux bûchers, ils poursuivent la recherche de l'oeuf de dragon.
    Et la dernière piste en date, les mène à Kitoln , l'un des royaumes les plus anti-magie qu'on puisse trouver, ambiance...

     Mon avis:

    L'auteur nous plonge dans un monde où la magie n'est plus très bien acceptée, où les mages sont tués et où les dragons ont disparus. Olgray est un mage centenaire qui a pour quête de faire revenir les dragons et pour cela il doit retrouver un œuf. Tâche qui s'avère d'autant plus compliquée qu'il va devoir s'infiltrer dans le Royaume de Kitoln pour le retrouver. Un village où seul un mage, le mage royal est autorisé à vivre parce qu'il met son art au service du souverain. Les autres sont tués.

    Olgray est accompagné de son apprentie, Sildra, une jeune femme qui ne peut utiliser la magie mais qui est une guérisseuse hors pair. Deux personnages avec un coeur énorme mais également un côté bourru que j'ai adoré. Ensemble, ils vont affronter les préjugés pour se faire accepter, pour montrer qu'ils ne sont pas un danger mais au contraire, une aide précieuse. De nombreux obstacles se mettront en travers de leur route, certains n'ayant aucun rapport avec l'objectif principal mais juste là parce qu'ils dérangent. Ce qui donne un côté palpitant au récit. Il s'y passe toujours un fait qui captive et vous empêche de refermer l'ouvrage avant de l'avoir fini.

    Une aventure très humaine aussi. Ils vont créer de nouvelles relations. De la romance avec Olgray et Méloria. J'avoue m'être un peu méfié d'elle au départ mais je les ai très vitre trouvé très touchants dans leur manière de se tourner autour. Comme deux ados qui ne savent pas comment faire. C'était adorable. Sildra va, elle, aider Cléofus à faire vivre son plus grand rêve, son rêve d'enfant. Un moment magique, magnifique. Cette dernière va très vite devenir bien plus qu'une simple apprentie. On va lui découvrir une destinée totalement inattendue. Elle aura peur mais va se révéler exceptionnelle. J'ai beaucoup aimé que l'auteur casse l'image habituelle que l'on a des mages. Ils sont modernisés, plus humains.

    Je suis tombée sous le charme de la plume de l'auteur. Très agréable et originale, elle nous offre un récit qui bouge, addictif, avec de beaux rebondissements. Elle m'a surprise dans les langages qu'elle donne aux différents protagonistes. Une manière de parler à laquelle on ne s'attend pas une seconde. Un texte dont l'humour fait amplement partie. Des personnages avec des caractères bien trempés qui vont donner lieu à de belles réparties.

    Un récit qui m'aura fait vivre une aventure magique, palpitante, drôle et pleine de surprises. Vivement la suite.

     

    Ma note:   

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteur: Vincent Gaufreteau

    Chimeterre - T1 - L'Aurochs Rouge

    Parution: 2016

    Nombre de pages: 278

    Auto-édition

    ISBN: 978 2 9550587 56

    Prix: 16,50€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    La Maison Gardenor protège la Claneterre des razzias Gueules, ces terribles guerriers qui se couvrent le visage de masques d’animaux effrayants. Comme ses pères, Aegorn a fendu du crâne et lancé son cheval au galop dans les landes désolées qui séparent la Claneterre de ces barbares. Le Gueule, il connaît. Du moins le croit-il. Car depuis peu, le doute s’installe, les rêves prophétiques de sa femme, Alena, se troublent et les Gueules s’enhardissent. La rumeur gagne le pays, certains annoncent même une nouvelle horde !

    Menbès est un jeune Templier du Feu qui a encore tout à apprendre. Les Gueules, il ne connaît pas, mais il est là pour percer leurs mystères. Du moins, le croit-il. Car on dit que ces barbares cherchent quelque chose. Objet ou artefact, cela effraie Pérille, la doyenne templière, au point de risquer la vie de toute une compagnie dans une quête insensée !

     Mon avis:

    L'auteur nous offre un récit fantasy dans lequel on se plonge immédiatement, avec une belle description des décors, et des explications juste comme il faut sur le passé, les coutumes. Sur ce qui a fait de Chimeterre ce qu'elle est et sur la manière dont elle est dirigée. Une histoire avec beaucoup de personnages principaux. Chaque chapitre étant consacré à l'un ou à l'autre. On suit l'évolution du récit de divers points de vue. Ce qui m'a aidé à d'autant plus m'immerger au cœur de l'histoire et son intrigue. Des protagonistes auxquels je me suis très facilement attaché.

    Une intrigue bien construite, une période d'attente où tous soupçonnent et craignent un grand chamboulement, une nouvelle horde! Alors que les Gueules étaient facilement maîtrisés par le passé, ils sont de mieux en mieux préparés aux batailles, semblent avoir acquis de meilleures connaissances sur l'art de la guerre et, surtout, être de plus en plus nombreux. La menace d'une personne, l'Aurochs Rouge, dont le but est de constituer une véritable armée. Beaucoup de rumeurs qui vont peu à peu être vérifiées.

    Un univers empli de magie où des Templiers sont capables de produire du feu avec leur corps, où ils peuvent faire parler les morts, où des hommes et des femmes sont capables d'avoir des prédictions, et bien d'autres prouesses. Un monde où la guerre menace et où les batailles sont de plus en plus fréquentes et terribles en pertes. Des moments durs où j'ai été jusqu'à verser des larmes tant j'étais captivé et touché par les évènements et leur déroulement.

    Un texte sans temps mort. Même si certaines parties sont plus explicatives que d'autres, l'ennui ne s'est jamais présenté. J'ai adoré suivre le déroulement de l'intrigue à travers plusieurs regards. De beaux rebondissements et toujours une grande part de mystère. En tant que fille, j'ai adoré qu'il y ait également de l'amour, des passages pleins de sentiments, de romance. Ils m'ont donné le sourire.

    Un premier tome qui pause de belles fondations et qui annonce une suite encore plus intense. Une fin frustrante parce qu'elle lance de nouvelles interrogations. Je regrettais que ce soit déjà fini. J'aurais voulu avoir directement le T2 entre les mains pour poursuivre l'aventure.

    J'ai adoré.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Marie Rutkoski

    The Curse - T1

    Parution: 16 février 2017

    Nombre de pages: 456

    Editions Lumen

    ISBN: 978 2 37102 0887

    Prix: 15€

     

    Un grand merci au comité de lecture Cultura

    pour cette découverte

    Synopsis:

    Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.

    Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

    Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

     Mon avis:

    L'auteur nous offre un récit qui se passe dans un autre temps, une période où la guerre et l'esclavage font loi. Au coeur de ce décor, deux personnages principaux avec des personnalités fortes, qui entrainent le lecteur dans leur épopée. Une narration à deux voix. Nous allons vivre leur rencontre, leur rapprochement et leurs discordes. Kestrel, jeune femme moderne avec un petit côté féministe, qui va bientôt devoir choisir entre mariage et engagement au sein de l'armée. Fille de général, on attend beaucoup d'elle mais cette dernière n'entre pas parfaitement dans le moule. Bientôt, de nombreuses rumeurs vont courir. Arin, devenu esclave suite à la guerre. Il a tout perdu mais est bien décidé à reconquérir sa ville.

    Un côté romance entre Kestrel et Arin. J'ai pris du plaisir à voir leurs sentiments grandir, la difficulté qu'ils ont à les accepter parce qu'ils n'ont pas le droit d'être ensembles. Outre les principes de la bonne société, ils ont des objectifs bien différents et vont être contraints d'agir contre l'autre. Tiraillés entre l'envie d'aboutir à leur but et la volonté de protéger l'être aimé. Ils feront tout deux de lourds sacrifices, au péril de leur vie et de leur avenir. Ils sont et resteront de fins stratèges au coeur tendre.

    Une foule de protagonistes secondaires viennent également peupler le récit. Certains ayant plus d'importance que d'autres. Il y a ceux pour lesquels j'ai ressenti une grande haine et d'autres auxquels je me suis facilement attaché. Qui m'ont touché par ce qu'ils vivent.

    Au début, j'ai eu un peu de mal à bien entré dans le récit. Puis on apprend à connaitre les personnages, on voit leur dessein et le rythme s'accélère. On s'immerge dans leur vie et on veut voir comment les choses vont évoluer. J'ai adoré la manière dont les évènements et les rebondissements s'enchainent. Des moments de tension, de tendresse, de confusion. Des passages emplis d'émotions qui m'ont touché. Certaines choses restent pourtant un peu trop prévisibles.

    Une fin qui marque un nouveau tournant. De nouveaux dés sont jetés et je n'ai qu'une hâte, que la suite sorte pour voir comment Kestrel et Arin vont jouer les nouvelles cartes qui leurs ont été données. Après le début un peu plus compliqué, j'ai finalement été captivée et maintenant j'en redemande.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire
  • Auteur: Marie-Lorna Vaconsin

    Le projet Starpoint - T1

    La fille aux cheveux rouges

    Parution: 2 mars 2017

    Nombre de pages: 374

    Editions La Belle Colère

    ISBN: 978 2 8433 78447

     

    Un grand merci au comité de lecture Cultura

    pour cette découverte

    Synopsis:

    Pythagore Luchon a 15 ans. Il habite dans la ville de Loiret-en-Retz et s’apprête à entrer en seconde pou rune année scolaire sans surprise : travailler – un peu –, écouter de la musique – souvent –, draguer les filles autant que cela lui sera possible, et notamment à l’occasion de la prochaine fête de rentrée pendant laquelle il officiera comme DJ. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère – prof de maths au lycée –, ni sur la peine que lui causeront ses passages à l’hôpital pour rendre visite à son père – brillant chercheur en physique quantique, plongé dans le coma à la suite d’une agression. Toutefois, une chose le réjouit : il va bientôt retrouver Louise, sa meilleure amie, la fille du gardien du lycée. Le jour de la rentrée, Pythagore découvre que Louise a apparemment décidé de se passer de leur amitié. Elle s’est liée à une nouvelle élève du nom de Foresta Erivan, dont la présence à ses côtés est d’autant plus intrigante que les deux filles n’ont rien en commun. Louise est une geek passionnée de sciences et d’ingénierie, tandis que la nouvelle élève affiche un look d’un autre genre : elle a les cheveux rouges, s’habille toujours en noir, souvent en cuir, et distribue des gifles à ceux dont elle n’apprécie pas le comportement. À son contact, Louise s’isole de ses anciens amis, se désintéresse de son travail et commence à sécher les cours. Pythagore déplore silencieusement la présence de cette nouvelle élève qui l’irrite autant qu’elle l’attire, jusqu’à ce qu’elle débarque chez lui en pleine nuit pour lui annoncer la disparition de Louise. Elle lui explique que, pour la retrouver, ils doivent passer par ce qu’elle appelle l’« angle mort » des miroirs. Pyth la suit sans se douter qu’il est sur le point de basculer dans un monde parallèle – le monde dans lequel Foresta a grandi, et où Louise est sur le point de se perdre.

     Mon avis:

    Un récit qui commence comme une simple histoire d'adolescent mais qui va très vite prendre un tournant fantasy que j'ai adoré. C'est là qu'il va véritablement trouver son rythme. Soutenu, il tient le lecteur en haleine. Avec des protagonistes principaux, Pythagore et Louise, qui forment un beau duo, très complémentaires. Et puis il y a la fille aux cheveux rouges, Foresta. Cette dernière se dévoile peu. On ne sait même pas l'âge qu'elle a. A la fois présente pour ses nouveaux amis et leur quête, elle reste distante sur ses sentiments.

    J'ai adoré l'idée des univers qui se superposent et auxquels on accède selon la fréquence de notre corps. D'un côté une vie d'adolescent sans danger avec les préoccupations qui leurs sont propres. Et de l'autre, un nouvel espace-temps qui recèle de mystères et de dangers. Un monde que l'auteur survole. Il ne nous dévoile que ce qui est nécessaire à cette aventure. Très intriguée, il me tarde d'en savoir plus. J'ai aimé que Pythagore et Louise mènent l'ensemble de front. Très responsables pour leur âge, et alors même qu'ils affrontent de nouveaux dangers et sont prêts à tout pour aider Foresta, ils n'oublient pas leurs devoirs et obligations dans leur propre univers.

    Le côté scientifique est très présent dans l'histoire. Simplement par le fait que certains protagonistes portent des noms de théoriciens. Et puis, tout tourne autour de la science par le fait des changements de fréquences, des différences d'atmosphères dans les univers, avec les conséquences sur les corps. Un aspect intéressant et bien travaillé.

    Le style de l'auteur est très agréable. Il se complique quelque peu lorsqu'il part dans des explications scientifiques. Je m'y suis parfois un peu perdue. Une aventure avec de bons rebondissements et de l'action juste comme il faut. Des passages où Louise et Pythagore se retrouvent à agir d'une manière dont ils n'auraient jamais cru être capables. Avec beaucoup de maturité, on sent qu'ils vont jusqu'au bout d'eux-mêmes pour mener les choses à bien. Maintenant, ils restent des ados qui font aussi des conneries et qui aspirent à trouver l'amour. Des choses simples de la vie très bien intégrées au reste.

    La fin relance l'intrigue. Prometteuse, elle donne envie d'en savoir plus, de découvrir plus encore le monde de Foresta, de savoir comment Pyth et Louise vont s'en sortir.

    Un excellent premier opus qui marque de bonnes bases et donne envie de poursuivre l'aventure.

    Un dernier mot pour la couverture que j'adore avec son petit côté vintage et très représentative du récit.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    1 commentaire
  • Auteur: Tahereh Mafi

    Au Pays de l'Ailleurs

    Parution: 20 octobre 2016

    Nombre de pages: 397

    Editions Michel Lafon

    ISBN: 978 2 7499 2943 9

    Prix: 16,95€

     

    Un grand merci à Livraddict et

    Michel Lafon pour ce partenariat

    Synopsis:

    Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d'un don magique. La blanche Alice n'a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.

    Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n'a-t-elle plus qu'un seul but : le retrouver.
    Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l'horizon... Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n'est ce que l'on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n'avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

     Mon avis:

    L'auteure nous offre ici une revisite du conte de Alice au pays des merveilles. Alice et Oliver vont, pour sauver le Père de cette dernière, devoir passer une toute petite porte dans une boîte. Plonger dans une aventure au Pays de l'Ailleurs. Un univers régit par de nombreuses règles et dont le pire qui puisse arriver est de se faire manger pas ses habitants. Et oui, ici il devient dangereux de se fier à qui que ce soit. Même lorsqu'une personne semble vouloir vous aider, il faut vous dire qu'elle a certainement une idée des plus horrible derrière la tête. Idée qui lui paraît pourtant on ne peut plus normale et logique.

    Au départ, Alice et Oliver ne s'entendent pas du tout. Après avoir perdu son père, c'est à cause d'Oliver que Alice s'est retrouvée exclue de l'école et donc éloignée de tous. Mais Alice va avoir 12 ans et le temps est venu pour elle de faire sa présentation. Elle doit montrer à son village quel don elle maîtrise. Et, suite à cela, recevoir la fameuse mission. Celle à laquelle elle tient plus que tout car elle lui permettrait de quitter sa famille. Alice n'est pas commune car ne porte pas de couleurs contrairement aux autres, à sa propre famille. Il est donc primordial pour elle de montrer que, malgré son apparence, elle n'est pas différente. Les choses ne tourneront pas comme elle l'a tant souhaitait et elle acceptera de suivre Oliver dans sa quête pour sauver son Père. Alice va découvrir se Pays d'ailleurs dont elle ne connait rien. Qui est plein de dangers.

    J'ai beaucoup aimé ses deux protagonistes principaux même si, surtout pour Alice, leur jeune âge transparaît fortement sans leurs réactions. Pas toujours très réfléchis, ils se mettront dans bien des dangers. Un parcours semé d'embûches que j'ai pris énormément de plaisir à suivre. Un pays où chaque village est différent. Où la manière de voyager n'est pas commune. Où il ne faut pas être obtus s'il on veut avoir une chance d'en sortir vivant. J'ai beaucoup aimé la manière dont se déroulent les évènements. Avec des moments où on prend véritablement peur, où la tension monte et où on se demande comment ils vont réussir à s'en sortir. Surtout que le pays semble tout savoir sur eux et connaître à l'avance le chemin qu'ils vont parcourir. Un univers qui n'a que l'apparence du merveilleux.

    La plume de l'auteure est très agréable, fluide. J'ai adoré cette manière qu'elle a de s'adresser à son lecteur. Elle ajoute ses petits commentaires, de petites apartés comme si elle était elle-même occupé de nous relater son récit tout en connaissant la suite. J'ai adoré. Même les intitulés des chapitres sont originaux. Je trouve que la couverture est divine et parfaitement représentative du récit qu'elle représente. 

    Le seul petit bémol pour moi est la fin. Même si je l'ai beaucoup aimé dans son fond, je l'ai trouvé trop simple et trop rapide. Un ou deux obstacles supplémentaires n'auraient pas été de trop.

    Un récit jeunesse qui m'a fait passé un excellent moment et m'a emporté ailleurs.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

    Pour voter pour ma prochaine lecture

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique