•  

    Auteur: Alexis Flamand

    Titre : Le cycle d'Alamänder - T1 - La porte des Abysses

    Parution: 23 juin 2017

    Nombre de pages: 536

    Editions Leha

    ISBN: 979 10 97270 032

    Prix: 19€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     

    Un grand merci à Lecthot

    pour ce partenariat

    Synopsis:

    Jonas Alamänder, mage et détective, vient de perdre sa maison confisquée par un royaume voisin. Accom­pagné d’Edrick, l’un des soldats chargés de lui apprendre la nouvelle, et de son fidèle valet Retzel, un facétieux petit démon, il part pour Ker Fresnel, capitale de Kung-Bohr afin d’y plaider sa cause.
    Jon se trouve contraint de mener l'enquête sur le meurtre mystérieux de Pallas, conseiller du roi, et de déjouer un complot visant Ernst XXX. Les aventures se succèdent, au cours desquelles l'enquêteur montre autant de talent dans l'art de sa magie que de maladresses dans ses relations humaines.
    Pendant ce temps, Maek, un jeune garçon aux penchants morbides, affronte un champ de blé carnivore, afin de rallier la fameuse école des assassins "T’Sanks".

     Mon avis:

    Dès les premières pages, je suis tombé sous le charme de la plume de l'auteur que j'ai trouvé très agréable et pleine d'humour. Parfois noir, parfois grinçant mais qui réussit toujours à me faire rire. J'ai adoré le grotesque de certaines situations et le ridicule dont certains protagonistes font parfois l'objet.

    Un univers de fantasy complexe et très bien travaillé. On y découvre de fabuleux décors, des paysages et des créatures insolites. Chacun pouvant se révéler dangereux. Tout y est décrit dans le moindre détail. On a l'impression d'y être.

    Des personnages principaux que l'on prend beaucoup de plaisir à connaître et à suivre. Jonas, un mage détective qui embarque dans l'aventure pour, à la base, sauver ses terres. Il est accompagné d'Edrick d'abord, puis Vance lorsque l'enquête commence véritablement. J'ai adoré la relation encore Jonas et Vance, leur petit jeu de séduction. Un petit coup de coeur pour Retzel, un démon qui fait pleins de bêtises, difficilement contrôlable et pourtant fort attachant. Sans oublier le roi qui est un véritable Maître dans l'art de la manipulation. Une foule d'autres protagonistes également viennent peupler ce récit et forment, tous ensemble, un beau panel.

    Une intrigue sérieuse, efficace et bien ficelée. Même sans en arriver encore à l'enquête proprement dites, la manipulation est déjà présente sans qu'on ne la fois. J'ai souvent été surprise par les révélations où, comme les personnages concernés, je n'ai rien vu venir. J'ai aimé voir comment Jonas dénoue les fils du mystère et les résolutions qu'il nous présente.

    En parallèle, on suit également la création de l'école "T'Sanks". Au départ, un mythe qu'un petit garçon va s'atteler à faire devenir réalité. On suit son combat, sa détermination et sa sagesse pour aboutir au but qu'il s'est fixé. On ne comprend pas toujours le pourquoi de cette histoire parallèle, surtout qu'elle se passe à une époque antérieure à l'intrigue principale. Il faut attendre d'avancer dans l'histoire pour commencer à voir les liens.

    Le rythme de l'histoire varie constamment. Plus lent lorsque l'auteur décrit l'environnement, lorsqu'il relate des passages de vie des T'Sanks aussi. Et d'autres beaucoup plus intenses parce qu'on entre véritablement dans l'action, que les énigmes trouvent leur résolution et qu'on a soif de savoir le pourquoi du comment. On navigue entre descriptions, évolution, quête et action. Bien qu'à aucun moment on ait le sentiment de faire du sur-place, j'ai néanmoins parfois ressenti certaines longueurs. Le rythme ralenti mais fini par reprendre son envol sur des passages plus intenses, captivants. Avec de beaux retournements de situation et de sacrés révélations.

    Une fin terriblement frustrante car ce premier tome s'arrête à un moment clé. On enrage de ne pas encore avoir la suite pour poursuivre et découvrir comment Jonas et les autres vont se sortir de cette terrible situation.

    Puis vient l'instant du "Making of". Une manière qu'à l'auteur de présenter ses remerciements de manière très originale. Il les inclut dans une sorte de reportage au sein des studios de production. Grâce à de petites interviews des personnages, il nous donne des indices sur les prochains tomes. Il nourrit notre curiosité et nous donne d'autant plus envie de plonger dans la suite de cette saga.

    J'ai adoré.

    Ma note:   

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteur: Ena Fitzbel

    Titre : Artala

    Parution: 20 juillet 2017

    Nombre de pages: 295

    Editions Rebelle

    ISBN: 978 2 36538 554 1

    Prix: 18€

     

    Un grand merci à Astrid de chez Rebelle

    pour ce partenariat

    Synopsis:

    EN ARTALA, LA JEUNESSE EST ÉTERNELLE. MAIS À QUEL PRIX ? Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre ! Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison.

     Mon avis:

    Même en changeant de genre et d'univers, on reconnait la plume de l'auteur dans son côté fluide et surtout très agréable. Jamais de superflu, on se retrouve emporté par un récit de fantasy dont l'univers est très bien travaillé, parfaitement abouti. Une histoire prenante et addictive qui est une combinaison parfaite de plusieurs genres.

    La fantasy avec un monde dont j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir toutes les facettes, un univers plein de surprises. Au fil de l'histoire on en découvre de plus en plus et, en même temps, je me suis posée quantité de questions sur ce qu'il représentait. L'auteur a réussi à y inclure un petit côté historique et j'ai adoré pouvoir faire le lien entre ce que je connais et ce qu'elle a créé. J'ai trouvé l'ensemble très bien amené et totalement crédible. Il y a aussi le côté mythologique avec ce que le peuple d'Artala représente mais là-dessus je ne vous en dirais pas plus pour ne rien gâcher ;-)

    Un côté romance avec un triangle amoureux qui, vous ne pourrez que le constater, est assez différent de ce qu'on a l'habitude de lire. Dans la manière dont les protagonistes vont le vivre mais surtout dans son aboutissement. J'ai adoré Nausicaa, Silas et Orfef, des personnages avec de sacrés caractères et dont les échanges vont souvent faire des étincelles. J'ai aimé la manière dont évolue la relation, que tout ne soit pas simple. Je n'ai néanmoins pas toujours compris leurs réactions. Une romance avec aussi un côté érotique. J'ai apprécié qu'il soit intégré à petite dose au récit. Qu'il y apporte une belle touche de piment sans pour autant nous donner l'impression que l'histoire ne parle que de ça.

    Une foule d'autres personnages viennent entourer nos 3 principaux. Un beau panel où tous n'ont pas la même origine. Il y a ceux que j'ai détestés et puis d'autres pour lesquels j'ai facilement développé un attachement. Je pense surtout au fils de Silas qui a complètement fait fondre mon coeur. Un petit garçon qui, malgré sa maladie, reste plein de vie et de curiosité. Il fait aussi preuve de maturité tout en restant enfant.

    L'intrigue du récit ne tient pas qu'à la romance, elle est aussi une aventure et une révolution contre le pouvoir en place. J'ai été captivée par son déroulement et ses rebondissements. Avec aussi de belles scènes d'action et de danger. De quoi nous donner frissons et craintes sur ce qu'il pourrait advenir. Un récit palpitant et addictif où tout est sans cesse en mouvement. Aucune place à l'ennui.

    Un coup de coeur pour cette lecture qui combine merveilleusement plusieurs genres.

    Ma note:   

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: V.I. Prates

    Comme l'Obsidienne

    Parution: 26 avril 2016

    Nombre de pages: 294

    Editions Rebelle

    ISBN: 978 2365 3838 75

    Prix: 18€

     

    Un grand merci à France Loisirs pour cette

    découverte dans le cadre des Top lecteurs

    Synopsis:

    Je ne suis personne. Juste une âme perdue qui se réveille au milieu de nulle part, sans souvenirs, sans nom et sans passé. La seule chose qui me relie au monde, c'est ce signe d'appartenance à la cité d'Héraklion. Une cité parfaite où le vice, le mensonge, le crime n'existent pas et où les étrangers ne sont pas admis. La question qui m'obsède à présent, c'est pourquoi j'en ai été bannie ? J'ai besoin de connaître la vérité sur mon histoire, ainsi que sur mes actes. Et pour cela, je n'ai qu'une solution : me soumettre aux sept épreuves qui sont imposées à quiconque souhaite pénétrer dans la cité. Un pari risqué. Un pari mortel. Si je réussis, je serai à nouveau admise parmi eux, au risque d'être reconnue. Si j'échoue, j'en mourrai.

     Mon avis:

    L'auteur nous plonge dans un univers très bien travaillé et avec de belles descriptions. On a l'impression de voir un film, on s'imagine sans difficultés les différents décors et les personnages.

    J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur. Très agréable, il nous embarque dès les premières lignes dans une aventure pleine de rebondissements et de dangers. Une véritable quête d'identité qui réserve bien des surprises. Une héroïne qui devra faire preuve de persévérance et d'une grande force de caractère. Elle révèlera des aptitudes surprenantes qui amèneront d'autant plus de questions. Elle n'est pas une simple jeune fille et en viendra même à douter d'elle-même. Était-elle, par le passé, quelqu'un de bien!? Seule la Cité semble à même de lui apporter les réponses. Une cité qui peut paraître idyllique vu de l'extérieur mais, une fois qu'on y entre et qu'on creuse un peu, elle cache de sombres agissements.

    J’ai adoré la manière dont s’enchaînent les évènements, que les secrets soient dévoilés peu à peu et qu’il y ait toujours cette crainte de faux semblant. Tout comme la jeune fille, on ne sait plus qui sont les bons et les méchants et à qui elle peut accorder sans crainte sa confiance. Un récit qui m’a captivé du début à la fin, qui ne laisse aucune place à l'ennui. Il devient d’autant plus palpitant lorsque vient l’heure des épreuves. J’ai admiré l’assurance dont elle arrive à faire preuve malgré le fait qu’elle soit terrifiée. J’avais mon cœur qui palpitait de peur qu’elle n’y arrive pas. Des épreuves qui feront renaitre des sensations, des aptitudes exceptionnelles. Elles seront difficiles, terrifiantes mais la mettront également dans de bonnes conditions pour retrouver ses souvenirs perdus. Certains plus douloureux que d'autres. Elle aura aussi le bonheur de retrouver des personnes importantes qui l'aideront à s'en sortir.

    Une aventure qui se dévore, un récit addictif qui ne laisse pas au lecteur le loisir de s'échapper. Un récit qui m’a conquise. Un coup de coeur.

     

    Ma note:   

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Auteur: Laurence Puzenat

    Au royaume de Kitoln - T1 - L'éleveur de dragons

    Parution: 28 mars 2017

    Nombre de pages: 235

    Auto-édition

    ISBN: 979 10 227 3474 5

    Prix: 12,99€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    Un être humain sans oxygène finira fatalement par mourir. Il en va de même pour cette planète sans sa magie.
    Sous la folie des mortels qui ont anéanti toutes créatures magiques, la planète se meurt, mais n'a pas dit son dernier mot! Elle a chargé Olgray, mage de son état, de retrouver le dernier dragon pour qu'avec lui, revienne la magie. Olgray lui a trouvé Sildra, mage sans magie mais qui reste une herboriste plutôt débrouillarde. Ensemble, ils parcourent le monde.
    Suivant le moindre indice aussi farfelu soit-il, échappant aux fourches et aux bûchers, ils poursuivent la recherche de l'oeuf de dragon.
    Et la dernière piste en date, les mène à Kitoln , l'un des royaumes les plus anti-magie qu'on puisse trouver, ambiance...

     Mon avis:

    L'auteur nous plonge dans un monde où la magie n'est plus très bien acceptée, où les mages sont tués et où les dragons ont disparus. Olgray est un mage centenaire qui a pour quête de faire revenir les dragons et pour cela il doit retrouver un œuf. Tâche qui s'avère d'autant plus compliquée qu'il va devoir s'infiltrer dans le Royaume de Kitoln pour le retrouver. Un village où seul un mage, le mage royal est autorisé à vivre parce qu'il met son art au service du souverain. Les autres sont tués.

    Olgray est accompagné de son apprentie, Sildra, une jeune femme qui ne peut utiliser la magie mais qui est une guérisseuse hors pair. Deux personnages avec un coeur énorme mais également un côté bourru que j'ai adoré. Ensemble, ils vont affronter les préjugés pour se faire accepter, pour montrer qu'ils ne sont pas un danger mais au contraire, une aide précieuse. De nombreux obstacles se mettront en travers de leur route, certains n'ayant aucun rapport avec l'objectif principal mais juste là parce qu'ils dérangent. Ce qui donne un côté palpitant au récit. Il s'y passe toujours un fait qui captive et vous empêche de refermer l'ouvrage avant de l'avoir fini.

    Une aventure très humaine aussi. Ils vont créer de nouvelles relations. De la romance avec Olgray et Méloria. J'avoue m'être un peu méfié d'elle au départ mais je les ai très vitre trouvé très touchants dans leur manière de se tourner autour. Comme deux ados qui ne savent pas comment faire. C'était adorable. Sildra va, elle, aider Cléofus à faire vivre son plus grand rêve, son rêve d'enfant. Un moment magique, magnifique. Cette dernière va très vite devenir bien plus qu'une simple apprentie. On va lui découvrir une destinée totalement inattendue. Elle aura peur mais va se révéler exceptionnelle. J'ai beaucoup aimé que l'auteur casse l'image habituelle que l'on a des mages. Ils sont modernisés, plus humains.

    Je suis tombée sous le charme de la plume de l'auteur. Très agréable et originale, elle nous offre un récit qui bouge, addictif, avec de beaux rebondissements. Elle m'a surprise dans les langages qu'elle donne aux différents protagonistes. Une manière de parler à laquelle on ne s'attend pas une seconde. Un texte dont l'humour fait amplement partie. Des personnages avec des caractères bien trempés qui vont donner lieu à de belles réparties.

    Un récit qui m'aura fait vivre une aventure magique, palpitante, drôle et pleine de surprises. Vivement la suite.

     

    Ma note:   

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteur: Vincent Gaufreteau

    Chimeterre - T1 - L'Aurochs Rouge

    Parution: 2016

    Nombre de pages: 278

    Auto-édition

    ISBN: 978 2 9550587 56

    Prix: 16,50€

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

    La Maison Gardenor protège la Claneterre des razzias Gueules, ces terribles guerriers qui se couvrent le visage de masques d’animaux effrayants. Comme ses pères, Aegorn a fendu du crâne et lancé son cheval au galop dans les landes désolées qui séparent la Claneterre de ces barbares. Le Gueule, il connaît. Du moins le croit-il. Car depuis peu, le doute s’installe, les rêves prophétiques de sa femme, Alena, se troublent et les Gueules s’enhardissent. La rumeur gagne le pays, certains annoncent même une nouvelle horde !

    Menbès est un jeune Templier du Feu qui a encore tout à apprendre. Les Gueules, il ne connaît pas, mais il est là pour percer leurs mystères. Du moins, le croit-il. Car on dit que ces barbares cherchent quelque chose. Objet ou artefact, cela effraie Pérille, la doyenne templière, au point de risquer la vie de toute une compagnie dans une quête insensée !

     Mon avis:

    L'auteur nous offre un récit fantasy dans lequel on se plonge immédiatement, avec une belle description des décors, et des explications juste comme il faut sur le passé, les coutumes. Sur ce qui a fait de Chimeterre ce qu'elle est et sur la manière dont elle est dirigée. Une histoire avec beaucoup de personnages principaux. Chaque chapitre étant consacré à l'un ou à l'autre. On suit l'évolution du récit de divers points de vue. Ce qui m'a aidé à d'autant plus m'immerger au cœur de l'histoire et son intrigue. Des protagonistes auxquels je me suis très facilement attaché.

    Une intrigue bien construite, une période d'attente où tous soupçonnent et craignent un grand chamboulement, une nouvelle horde! Alors que les Gueules étaient facilement maîtrisés par le passé, ils sont de mieux en mieux préparés aux batailles, semblent avoir acquis de meilleures connaissances sur l'art de la guerre et, surtout, être de plus en plus nombreux. La menace d'une personne, l'Aurochs Rouge, dont le but est de constituer une véritable armée. Beaucoup de rumeurs qui vont peu à peu être vérifiées.

    Un univers empli de magie où des Templiers sont capables de produire du feu avec leur corps, où ils peuvent faire parler les morts, où des hommes et des femmes sont capables d'avoir des prédictions, et bien d'autres prouesses. Un monde où la guerre menace et où les batailles sont de plus en plus fréquentes et terribles en pertes. Des moments durs où j'ai été jusqu'à verser des larmes tant j'étais captivé et touché par les évènements et leur déroulement.

    Un texte sans temps mort. Même si certaines parties sont plus explicatives que d'autres, l'ennui ne s'est jamais présenté. J'ai adoré suivre le déroulement de l'intrigue à travers plusieurs regards. De beaux rebondissements et toujours une grande part de mystère. En tant que fille, j'ai adoré qu'il y ait également de l'amour, des passages pleins de sentiments, de romance. Ils m'ont donné le sourire.

    Un premier tome qui pause de belles fondations et qui annonce une suite encore plus intense. Une fin frustrante parce qu'elle lance de nouvelles interrogations. Je regrettais que ce soit déjà fini. J'aurais voulu avoir directement le T2 entre les mains pour poursuivre l'aventure.

    J'ai adoré.

     

    Ma note:   

     

     

    Me suivre

     

     

     

    Me suivre... Me suivre... Me suivre...

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique