•  

    Auteur: Christian Jacq

    Titre : Urgence Absolue

    XO éditions

    Parution: 12 octobre 2017

    Nombre de pages: 440

    ISBN: 978 2 37448 021 3

    Prix: 21,90€

    Pour l'acquérir c'est ICI

     

    Un grand merci XO éditions pour cet envoi

    Synopsis:

    La Machine règne sur le monde. Créée par les humains eux-mêmes, elle les contrôle dans tous les domaines.

    Qui la dirige ? Personne.
    Elle s'autoalimente, réduisant, au nom du progrès, tous les espaces de liberté.
    Spirale infernale de l'intelligence artificielle.

    Seule une poignée d'alchimistes, héritiers de la sagesse des anciens d'Égypte, ont osé l'affronter.
    La Machine les a éliminés les uns après les autres.
    Tous, sauf un : John Patmos, le gardien d'un temple perdu dans une oasis égyptienne qui, sous la menace, a pris la fuite.

    Unique soldat d'une armée réduite à lui-même, Patmos est le seul, avec ses pouvoirs de chaman, à pouvoir terrasser la Machine.

    Pour le journaliste écossais Bruce Reuchlin, une urgence absolue : retrouver celui qui représente le dernier espoir de l'humanité.

    De la Sibérie à New York, une terrifiante course contre la montre.

    Mon avis:

    Quel plaisir à l'idée de me plonger dans une nouvelle aventure aux côtés de Bruce. Suite directe de "Sphinx", je pense qu'il est important d'avoir lu ce dernier afin de bien comprendre tous les tenants de l'intrigue. Cette dernière assez complexe et qui met en avant les méfaits et surtout les dangers de la "Machine". Entité qui gouverne le monde et à laquelle rien n'échappe.

    Alors que Mark et Bruce pensaient les supérieurs inconnus éteints, ils vont découvrir qu'il y en a encore un dernier en vie. Une vie qu'ils vont vouloir préserver à tout prix. Une nouvelle aventure qui va nous faire voyager, nous faire découvrir de nouveaux paysages, mais qui sera surtout synonyme de nombreux dangers.

    Afin d'échapper à la surveillance de Dieter Cloud, Bruce va invoquer comme raison à ses nouvelles investigations, un article sur le Christianisme. Un choix qui va lui amener de nouveaux et redoutables ennemis. Une partie du récit qui va mettre en avant les dangers de Daech et du terrorisme.

    Mark, Aspara et Bruce mèneront leurs enquêtes sur des fronts différents mais tout aussi dangereux. Leurs vies vont être misent en péril à de très nombreuses reprises. Un récit avec beaucoup de tension, de moments d'angoisse pour l'avenir de notre équipe d'élite.

    J'ai adoré voir mon chouchou, Bruce Junior, prendre de plus en plus d'importance. Mais surtout, avoir le plaisir de constater que son avenir est aussi prometteur que dangereux. Bien que l'auteur commence à lever le voile, il reste encore bien mystérieux.

    On y retrouve aussi toute la richesse historique que l'auteur aime tant partager.

    Beaucoup de bonnes choses mais aussi un gros regret au terme de cette lecture. J'ai le sentiment d'être passé à côté car, bien que l'intrigue soit palpitante, je ne suis pas parvenue à ressentir le sentiment d'urgence. Très souvent, l'enquête est quelque peu mise en suspend parce qu'ils sont dépendant d'un fait qu'ils ne maîtrisent pas, ou en attente d'une information clé qui n'arrive pas assez vite. Des passages qui, même si la menace ne cesse de planer, cassent un peu le rythme. J'ai également ressenti une certaine lassitude dans les retournements de situation. Ils sont très nombreux mais leurs enchainements restent un peu trop semblables.

    Une intrigue bien construite, un sentiment de danger omniprésent mais une urgence quelque peu absente.

     

    Ma note:   

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Jérôme Loubry

    Titre : Les chiens de détroit

    Editions Calmann-Lévy Noir

    Parution: 11 octobre 2017

    Nombre de pages: 300

    ISBN: 978 2 7021 6170 8

    Prix: 18,90€

    Pour l'acquérir c'est ICI

      

    Synopsis:

    Une plongée suffocante dans les entrailles pourrissantes de Détroit, devenue cimetière de buildings Novembre 1998. Le corps du petit Peter est découvert dans un buisson de Palmer Park. Il a été enlevé, étranglé puis déposé là par un homme dont la taille, d’après les rares indices récoltés, dépasse de loin celle du commun des mortels. L’enquête est confiée à l’inspecteur Stan Mitchell, alias « le Molosse », un flic violent banni de Washington et exilé à Détroit, cette cité géante autrefois gloire de l’industrie automobile devenue capitale du crime et qui, chaque jour, sombre un peu plus dans la décrépitude. Bientôt, les enlèvements se multiplient et la presse commence à parler du « Géant de brume », croquemitaine terrifiant dévoreur d’enfants décrit par un témoin anonyme. Et tandis que la police patine, que Détroit se vide de ses habitants, Mitchell s’enfonce toujours un peu plus dans l’alcool et la solitude… L’affaire lui est retirée puis, avec le temps, à l’image des maisons de Détroit, abandonnée et oubliée. Quinze ans plus tard, les disparitions recommencent. Mitchell qui a réussi à arrêter la spirale de sa déchéance est à nouveau sur le coup, épaulé par une jeune inspectrice récemment arrivée en ville, Sarah Berkhamp. Grâce à eux, le tueur, un géant placide nommé Simon Duggan, est enfin arrêté. Deux enfants n’ont toujours pas été retrouvés et sont peut-être encore en vie. Mais Duggan refuse de coopérer. Il ne veut parler qu’à Sarah. Pour sauver les enfants, la jeune femme va devoir écouter les fantômes du passé…

    Mon avis:

    La couverture annonce la couleur. C'est dans un décor très sombre que l'on plonge. Détroit devenu ville fantôme. L'auteur y dénonce la misère des personnes qui y vivent encore. La tragédie des expulsions. Le fait d'être le dernier habitant d'une rue qui a pris des allures de cimetière. Un environnement lugubre où des enfants vont commencer à disparaître.

    Une intrigue très bien construite qui nous fait voyager dans le temps. D'un chapitre à l'autre on bascule entre présent, passé récent et un passé beaucoup plus éloigné. Une histoire qui commence par l'arrestation du coupable et bien qu'on se dise que tout est dit, qu'il n'y a plus rien à découvrir sinon l'endroit où se trouvent les enfants, l'auteur va nous réserver de beaux rebondissements. On va voir le travail des policiers pour faire avouer le coupable avec un retour en arrière sur les investigations qu'ils ont menées pour le coincer. Une affaire ayant des similitudes troublantes avec une ancienne enquête, un tueur en série ayant semé des cadavres d'enfants et qui n'a jamais été arrêté. On va y vivre le désarroi des policiers, les séquelles que cette ancienne enquête a laissées. Encore plus parce que les victimes sont des enfants, les flics ont en eux une profonde hargne, une envie d'en découvre. Tout en les comprenant, j'ai parfois été choquée par leur manière d'agir.

    J'ai adoré le changement constant dans la chronologie. Ce qui donne du rythme. On s'immerge totalement dans l'affaire et on tente de comprendre, de déceler les indices. On sent qu'il y a quelque chose, un point qui nous échappe, sur lequel on ne parvient pas à mettre le doigt. C'est perturbant et en même temps divin pour le lecteur. Un récit qui captive et qu'il devient très vite difficile de lâcher. Une plume captivante et addictive avec un rythme prenant qui s'accélère sur le final. Se moment où tout s'éclaire et où tu as envie de crier aux personnages de faire attention. On espère toujours une fin heureuse pour les enfants.

    Deux flics comme principaux protagonistes, Stan et Sarah, qui incarnent des personnages torturés par leurs vécus. Surtout pour Sarah, l'auteur est allé très loin dans l'aspect psychologique. Le mal dont elle souffre nous intrigue tout en nous donnant peur pour elle. Elle est pleine de mystères et réserve de sacrés révélations.

    Une fin très bien faite et qui amène une foule de sentiments plutôt contradictoires. Une impression d'injustice dans l'attitude des policiers tout en étant capable de comprendre. Parce qu'on apprend à connaître le suspect et que je n'ai pu m'empêcher de ressentir une forme d'empathie, de peine pour lui. Au point d'éprouver un sentiment de compassion totalement inattendu. De la joie mais également de la tristesse avec des émotions fortes. Une conclusion qui me laisse également un petit goût d'inachevé.

    Un joli coup de coeur pour ce livre dont l'intrigue est superbe, la psychologie des protagonistes complexe, les révélations surprenantes et la fin totalement inattendue.

     

    Ma note:     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Ross Armstrong

    Titre : Sous ses yeux

    Editions Le cherche midi

    Parution: 31 aout 2017

    Nombre de pages: 408

    ISBN: 978 2 7491 54213

    Prix: 22€

    Pour l'acquérir c'est ICI

      

    Un grand merci à Babelio et Le Cherche Midi

    pour cette masse critique

    Synopsis:

    Passionnée d’ornithologie depuis son enfance, Lily Gullick ne s’éloigne jamais de sa paire de jumelles. Depuis l’appartement qu’elle occupe avec son mari, elle ne se contente toutefois pas d’observer les oiseaux. Elle ne peut en effet s’empêcher d’espionner ses voisins, en particulier les derniers habitants d’une vieille résidence, un vestige dans ce quartier qui s’embourgeoise à vue d’œil. Alors qu’elle vient de faire connaissance d’une de ses occupantes, Jean, cette dernière est retrouvée morte dans des conditions étranges. Lily, qui croit connaître presque intimement tous ses voisins pour les avoir longuement observés, décide de mener son enquête. Celle-ci, commencée par désœuvrement, pour fuir un mari de plus en plus lointain, une vie un peu trop déprimante, tourne vite à l’obsession.

    Mon avis:

    Un thriller psychologique particulièrement addictif où on va se retrouver à la place de Lily, dans sa tête. Présenté comme une sorte de tableau bord, on vit les évènements comme elle choisit de les présenter au destinataire de ce journal. Un texte parfois brouillon, parfois troublant. Au plus on avance dans l'histoire, au plus on va commencer à s'interroger sur la véracité des faits évoqués. Le doute s'installe et on ne sait plus quoi penser. J'ai adoré.

    Lily est une jeune femme très attachante pour qui l'observation du monde mais surtout des gens qui l'entourent est devenu une sorte d'obsession. Elle voit des choses et, lorsqu'un meurtre est commis, elle fera tout son possible pour retrouver le coupable. Vérité ou fabulation, au plus on apprend à connaitre Lily, au plus les interrogations vont grandir en nous. Et malgré tout l'attachement qu'on peut ressentir pour elle, on pressent que quelque chose ne va pas et on en vient à se poser des questions sur ses facultés mentales. Jusqu'à une possible implication dans le drame.

    L'intrigue, très bien orchestrée, nous offre une lecture prenante et palpitante. Lily n'hésite pas à se mettre en danger et cela apporte une réelle tension au récit. Les gros rebondissements restent prévisibles mais j'ai adoré la manière dont les faits s'enchainent et qu'il y ait toujours cette incertitude qui plane. Des investigations mais aussi de la confusion et des révélations. J'étais tellement prise par l'histoire que je me suis, à l'un des moments clé, retrouvée en larmes. J'ai été engloutie par les sentiments narrés avec justesse.

    J'ai beaucoup aimé la manière dont la grande scène finale se déroule. Les doutes s'évanouissent et on se retrouve happé par l'urgence. Tout va alors très vite et peut se jouer à la seconde.

    Alors que beaucoup ont critiqué cet ouvrage, je me suis, pour ma part, régalée.

     

    Ma note:    

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: Florence Dauphin

    Titre : L'infidèle - S1 - Le temps des doutes

    Auto-édition

    Parution: 3 aout 2016

    Nombre de pages: 102

    ISBN: 978 1537 0046 55

    Prix: 8,50€

    Pour l'acquérir c'est ICI

      

    Un grand merci à l'auteure

    pour cette découverte

    Synopsis:

    Quand tout bascule dans l’irréel. Quand ce que l’on pensait impossible devient l’angoissante réalité…
    L’infidélité, cet écart qui peut briser une vie, qui peut briser des vies. Cette pulsion qui pousse au mensonge, à la trahison, qui peut vous faire perdre tout votre univers, vos amis, votre travail, votre famille. Jusqu’à votre crédibilité et votre amour propre...

    Carl et Éléonore mènent une vie bien tranquille. Lui, adjoint de direction dans une banque, et elle médecin à l’hôpital. Dix ans se sont écoulés depuis leur rencontre, tout semble se passer à merveille. Et pourtant, Carl va commettre l’irréparable, il va s’éprendre d’une femme 8 ans plus jeune que lui et tomber dans les travers de l’infidélité.
    Mais c’était sans compter les secrets de cette femme qui produiront très vite un enchaînement de situations compliquées et ainsi mener à des vérités insoupçonnées.
    Proches et amis seront touchés, personne ne sera épargné. Entre trahison et mensonges, l’angoisse fera sa place. De lourds secrets seront révélés détruisant couples et amitiés.

    Les liens unissant tous ces êtres résisteront ils ?

    Mon avis:

    Une histoire courte où la tension monte crescendo au fil des pages. L'intrigue, très efficace, tourne autour de l'infidélité mais aussi des secrets. Des personnages qui se cachent des choses pour ne pas blesser et il devient alors difficile de parfaitement maitriser la révélation. Encore plus lorsque d'autres personnes viennent interférer, ils n'ont plus aucune mainmise sur le déroulement des évènements. Ils vont alors subir les conséquences de leurs actes.

    Dès les premières pages on ressent la tension et, au plus on avance dans le récit, au plus elle va prendre de l'envergure. Une histoire palpitante avec de jolis retournements de situation et de beaux rebondissements. On se dit que "le monde est petit" car tous se connaissent sans imaginer tout ce qu'ils ont réellement en commun. Ils ont tous leur part de mystère, de non-dits.

    On pressent qu'une chose va se produire mais on ne sait pas quoi. Ce qui est à la fois angoissant et palpitant. De nouveaux protagonistes font leur entrée et viennent gonfler l'intrigue. Des paroles, des actes qui amènent des questions et sur lesquels on se plait à élaborer des hypothèses. Le genre de récit où rien n'est à mettre de côté et où tout est à voir comme un indice. Surtout qu'il se termine sur une fin dramatique et on ne peut plus frustrante. On repense alors à toutes ses petites choses sur lesquelles on a tiqué et on regrette de ne pas encore avoir la suite entre nos mains.

    Je ressors néanmoins de cette lecture avec un regret. Celui de ne pas être parvenu à ressentir un réel attachement pour les différents protagonistes. Les choses vont tellement vite qu'on s'attache bien plus aux faits qu'aux personnes. C'est un peu dommage.

     

    Ma note:    

     

     

     


    votre commentaire
  • Auteur: V.I. Prates

    Titre : Empathie - T1 - Primus

    Editions Rebelle

    Parution: 16 octobre 2017

    Nombre de pages: 251

    ISBN: 978 2 36538 5381

    Prix: 17,90€

    Pour l'acquérir c'est ICI

      

    Un grand merci Astrid de chez Rebelle éditions

    pour ce partenariat

    Synopsis:

    Pourvue d’une empathie sur-développée, Faye doit utiliser son don afin de démanteler un réseau de cambrioleurs. Elle devra faire équipe avec Adrian, mais ce dernier semble bien plus intéressé par une autre affaire, vieille de plusieurs siècles.

    Mon avis:

    Ce fût un vrai plaisir de retrouver la plume de l'auteure. Elle nous plonge ici dans une enquête qui tourne autour de l'histoire de l'art et ses mystères. Un réseau de cambrioleurs avec également de plus sombres desseins. Un côté thriller joliment amené qui apporte du palpitant au récit.

    Le déroulement de l'intrigue est très plaisant avec de belles scènes d'actions qui donnent du piment à l'ensemble. L'auteure prend son temps pour poser les fondements de son récit ce qui engendre un rythme parfois un peu plus lent. On y fait la connaissance de Faye, une jeune femme très droite qui voit son empathie sur-développée comme une tare. Un don ou une malédiction qui complique son quotidien, ses interactions avec les autres. On sent en elle une grande blessure dont on va découvrir la source au fil de l'histoire.

    J'ai beaucoup aimé l'opposition entre Faye et Adrian. Ce dernier a également un côté assez mystérieux. Tout au long de l'histoire on ne sait trop quoi en penser et on se demande vraiment ce qu'il cache. L'auteure aime à maintenir le suspense avec des chapitres, des pensées, des passages où on ne comprend pas tout et qui intriguent.

    Une intrigue policière mais également une intrigue qui tourne autour de l'histoire de l'art et les secrets qu'elle renferme. Des personnages qui ont des idéaux et qui sont prêts à aller très loin pour assouvir leur curiosité mais également accomplir ce qu'ils jugent juste. Des justiciers peu ordinaires. 

    L'aspect "Empathie" est très bien développé par l'auteure. On y voit les bons et les mauvais côtés. C'est aussi à travers ses songes que des indices vont venir titiller Faye. A avoir parfois l'impression que l'histoire prend une petite tournure fantastique.

    De jolis rebondissements viennent ponctuer ce récit qui se clôture sur une fin totalement inattendue. J'avais imaginé de nombreux scénarios et j'ai été heureuse de ne pas être tombée juste. J'adore les récits pleins de surprises et celui-ci m'a bien servie.

    Un dernier mot pour la mention "A partir de 18 ans" que je ne comprends pas du tout. Ce livre est pour moi accessible à un bien plus large public et il serait bête de passer à côté à cause de cette indication qui n'a, à mon sens, pas lieu d'être.

    Une saga à suivre.

    Ma note:    

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique