•  

    Auteur: L.L.L. David

    Titre: Petite souris rise

    Editions Mademoiselle a trois ailes

    Parution: 1er novembre 2016

    Nombre de pages: 207

    ISBN: 978 2 95562 494 4

    Prix: 8,50€

     

    Un grand merci à la maison d'édition pour sa confiance

    Synopsis:

    Céline est une employée modèle à la pharmacie Desprez, où elle se languit d’amour pour son patron, Cyrille, qui ne lui témoigne en retour qu’une indifférence hautaine et condescendante. Handicapée par une timidité maladive, elle désespère en secret de ne jamais parvenir à le séduire. Mais c’est sans compter sur l’intervention de ses collègues, les pétillantes Anna et Myriam, qui vont s’immiscer avec bonheur et ravissement dans ses affaires.

     Mon avis:

    L'auteur nous offre ici une histoire toute mignonne qui me fait penser aux contes de "Il était une fois...". Un récit où, même si le temps passe, on a le sentiment que tout va très vite, surtout vers la fin. Les évènements s'enchainent et nous offrent une belle comédie romantique.

    Avec des protagonistes dont on sait qu'ils finiront ensembles mais où on est curieux de voir comment les choses vont s'accorder. Elle, Céline, qui porte des habits choisis par sa mère et qui la camouflent. Elle est aussi bourrée de principe et totalement inconsciente du charme qu'elle dégage une fois qu'elle se dévoile un peu. Lui, Cyrille, le beau mal qui l'intimide et rend folles les mamies du quartier. On les voit se chercher et changer au contact de l'autre. C'est elle qui aura le plus de mal à vivre leur histoire. Alors qu'elle craque totalement lorsqu'elle est en contact avec lui, elle se met un peu trop à réfléchir une fois éloigné. Elle pense trop c'est certain!

    Une suite de situations où l'humour est toujours là pour nous donner le sourire. Un récit qui sait aussi être plus terre à terre dans les moments difficiles. L'auteur y a inclus du chagrin et des failles qui apportent plus de profondeur aux personnages. J'ai beaucoup ri mais j'ai également pleuré. 

    Une comédie romantique pleine d'émotions, drôle et assez cliché qui m'a fait passer un excellent moment.

    Ma note:    

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Auteur: J.E. Briffa

    Titre : Le désert rouge

    Autoédition

    Parution: 2 octobre 2016

    Nombre de pages: 209

    ISBN: 978 2 9197 6402 0

     

     

    Un grand merci à l'auteur

    pour sa confiance

    Synopsis:

     Au sein des grandes cités mobiles actionnées par la puissance de la vapeur, les hommes arpentent l'immense Désert Rouge.
    Après le sabotage d'une cuve d'eau, le Baron Ambrose Walter Cappel, dirigeant la ville de Staerbury, charge son fils adoptif, Jak, de trouver les responsables. Il apparaît rapidement que le Culte de l'eau et Charles Denning, rival éternel d'Ambrose et dirigeant de la cité de Hayllonbury, ne sont pas étrangers à tout ça. Jak aura fort à faire lorsque les pirates de l'air attaqueront la ville à la rechercher de la célèbre boussole de Gerason, celle-là même qui conduit à la mythique Vallée Verte. Sans le savoir, Jak marche sur les traces de son passé...

    Aventures enlevées où le récit de piraterie côtoit les jets vaporeux du steampunk.

     Mon avis:

    J'ai d'abord été séduite par la couverture de l'ouvrage. Elle est sublime mais surtout parfaite pour le récit. On pourrait croire une photo du Désert Rouge tel qu'il est décrit par l'auteur. Ce dernier nous plonge dans un univers de science-fiction avec un côté steampunk qui m'a beaucoup plu. Un style très agréable et beaucoup de descriptions qui me donnent l'impression d'avoir vu plus que lu.

    Une intrigue qui est une suite de rebondissements avec des révélations auxquelles on ne s'attend pas, mais aussi des personnages qui sont à eux-seuls plein de surprises. Alors qu'on développe facilement le sentiment d'attachement pour certains, pour d'autres, on ne cesse de craindre leur mesquinerie. Un jeu de complots et de manigances entre des hommes qui ont soif de pouvoir sans jamais se soucier de la vie d'autrui. De beaux moments de combats viennent apporter leur touche de piment. Il y a aussi une tension qui règne autour de la menace des monstres du désert. Une histoire palpitante qui nous embarque et nous tient dans sa quête de trouver un monde meilleur.

    Je suis malheureusement moins convaincu par la fin qui ne s'est pas révélée à la hauteur de mes espérances. Je m'attendais à un dénouement plus en adéquation avec la quête qui nous tient pendant tout le reste du récit. Des affrontements qui se finissent un peu trop simplement et le regret de voir les protagonistes principaux baiser trop facilement les bras après tout ce qu'ils ont vécu et enduré. J'espère une suite.

     

    Ma note:  

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Auteur: Mireille Calmel

    Titre : Les lionnes de Venise - T1

    XO éditions

    Parution: 18 mai 2017

    Nombre de pages: 345

    ISBN: 978 2 84563 8532

    Prix: 19,90€

     

     

    Un grand merci Livraddict et XO éditions

    pour ce partenariat

    Synopsis:

     Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.

    Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.

    Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu’elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu’elle recèle le secret du pouvoir absolu.

    Mon avis:

    L'auteur nous plonge dans une aventure trépidante et nous embarque dès les premières pages. Elle mêle habilement le côté roman avec l'aspect historique. On ressent toute sa passion dans les recherches qu'elle a faites et dans la qualité du récit qu'elle a construit autour. Des personnages qui ont vécus à cette même époque et dont l'histoire qui nous ait offerte pourrait avoir été la leur. Le tout avec de belles descriptions qui m'ont permises de voir Venise à travers les mots de l'auteur.

    Lucia est une jeune femme qui, en l'espace d'un instant, d'une tragédie, va tout perdre. Pas défaitiste et surtout dotée de beaucoup de courage, elle sera prête à tout pour retrouver son Père et élucider l'énigme qui est la cause de ses tourments. Même lorsqu'elle fait preuve de bravoure et courage, elle a toujours un petit côté fragile qui donne envie de la protéger. Surtout pour un bel homme qui lui tourne autour.

    Un récit avec une intrigue terriblement efficace. Entre manipulations et rebondissements, elle devient rapidement une course contre la montre. De beaux moments de tension et de batailles qui apportent du piment. Une intrigue que l'on peut suivre de différents points de vue, chacun apportant des éléments de réponse. Cela nous permet également de mieux connaître les différents acteurs.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le style de l'auteur qui se révèle entrainant et palpitant. Je me suis laissé emporter par le récit. Je n'ai pas vu les pages défiler et une fois que la dernière fût tournée, je me suis sentie totalement frustrée de ne pas avoir la suite à portée de main.

     

    Ma note:   

     

     

     


    votre commentaire
  • Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galleane.

     

    Ce que j'ai lu et terminé la semaine passée?

     

          

    Un coup de coeur pour "Dans l'ombre de Stella", un livre jeunesse qui est une belle initiation au genre thriller.

    "Au-delà des lettres", un récit court qui apporte sa petite touche de bonheur.

    Le plaisir de retrouver Mia dans "Calendar Girl - Avril". Pas le meilleur tome mais j'ai bien aimé.

    Un livre assez singulier qu'est "Le Voyage de Kirikoustra"

    Un autre coup de coeur pour "La fourmi rouge", un récit jeunesse bourré d'humour qui montre que l'on peut passer outre ses défauts physiques.

    Enfin, "Petite souris grise", une comédie romantique qui m'a fait passer du rire aux larmes, une histoire avec des allures de "il était une fois..."

     

    Les derniers articles/chroniques en cliquant sur le titre....

     

    "Le prix à payer" Lawren Schneider (4/5)

    "Au-delà des lettres" Damien Khérès (4/5)

    "Le prix de la liberté" Ludvik Jean-Denis (2/5)

    "Livre 1 - Le voyage de Kirikoustra (3/5)

    Bilan lecture - juillet 2017

     

    Mes chroniques à venir....

       

     "Anonymous" Edouard Brasey

    "Comme l'Obsidienne" V.I. Prates

    "Gary Cook - T1 - Le pont des oubliés"

    "Les Lionnes de Venise - T1" Mireille Calmel

    "Le désert rouge" J.E. Briffa

    "Dans l'ombre de Stella" Alexandra  Sirowy

    "Calendar Girl - Avril" Audrey Carlan

    "La fourmi rouge" Emilie Chazerand

    "Petite souris grise" L.L.L. David

     

     Ma lecture en cours? 

     

    NUITS NANTAISES - T1 - L'ARMENIEN

    (Carl Pineau)

    Nantes, 22 décembre 1989. Le cadavre de Luc Kazian, dit l’Arménien, est retrouvé en forêt de Touffou. Deux balles dans la peau, et partiellement calciné. Assassiné. Mais par qui? Et qui était vraiment l’Arménien? Un trafiquant de cocaïne notoire, comme le pense l’inspecteur Greg Brandt ? Un copain de virées avec qui écumer les bars et draguer les filles, comme le voit Bertrand, son premier et peut-être unique ami ? Un jeune orphelin perturbé, mais à l’esprit vif et éveillé, comme le pense Françoise de Juignain, sa psychiatre depuis 20 ans ? Rien de tout cela, bien plus encore ? De la place Graslin au Château des ducs de Bretagne, des ruelles pavées du quartier Bouffay aux bars à hôtesses du quai de la Fosse, des pavillons de Rezé aux immeubles de Bellevue, Carl Pineau fait revivre dans ce thriller noir toute l’ambiance du Nantes des années 80.

     

    Ma(es) lecture(s) en attente (PAL prioritaire)?

     

     

          

     

     


    4 commentaires
  •  

    Auteur: Kirikoustra

    Livre 1 - Le voyage de Kirikoustra

    Auto-édition

    Parution: 15 mars 2017

    Nombre de pages: 74

    ISBN: 978 2 9560 2911 3

     

    Un grand merci à l'auteur pour sa confiance

    Synopsis:

     L'auteur à créé Kirikoustra, personnage fabuleux qui fait le lien entre passé et présent : en effet, ce fin conteur explore la mythologie avec beaucoup de sagesse et revient régulièrement dans le présent pour nous en donner sa vision à travers des témoignages du quotidien. Inaugure-t-il un style littéraire nouveau dans cet ouvrage qui parle de l'humain ? Ci-dessus une appréciation laissé par une lectrice de Kirikoustra. Je me permets donc de la reprendre et d'en faire le synopsis de l'ouvrage. Sûrement me direz-vous que cela n'est point un synopsis, mais Kirikoustra est bien de ceux qui se refusent à être enfermés dans toutes ces cases.

     Mon avis:

    Voilà un livre que l'on peut apprécier, adorer ou détester. Un ouvrage assez singulier que l'on peut difficilement classer dans une catégorie. Mon choix s'est porté sur "Philosophie" parce que cet écrit analyse et nous donne matière à réflexion. Ce n'est pas le genre de livre indispensable, à devoir absolument avoir dans sa bibliothèque, mais il n'en reste pas moins intéressant et je suis très contente que l'auteur m'ait proposé de le découvrir.

    Kirikoustra est un protagoniste assez particulier. Sa façon de parler de lui à la 3ème personne pourrait nous faire dire qu'il est assez imbu de sa personne. Pourtant, lorsque l'on voit sa manière de raisonner et son envie de ne pas entrer dans le moule, je ne pense pas qu'il le soit ou, du moins, pas totalement. J'ai aimé le fait qu'il parle à sa plume et que cette dernière dotée de raison lui réponde. Un petit côté fantastique qui m'a plu.

    On suit, à travers les mots de Kirikoustra une suite de réflexions, une façon de voir la vie avec laquelle on ne peut pas toujours être d'accord mais qui pousse à s'interroger. Pour ma part, c'est le ressenti que j'en garde.

    Un récit très court, qui se lit très vite et dont, même s'il n'est pas parfait, la singularité en fait son charme et le rend intéressant.

     

    Ma note:    

     

     

     

     


    votre commentaire